Voix de victoire du mois de septembre 2019


Mot du pasteur

Prov. 22:6  Instruis l’enfant selon la voie qu’il doit suivre; Et quand il sera vieux, il ne s’en détournera pas.

2Tim. 2 :2  Et ce que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins, confie-le à des hommes fidèles, qui soient capables de l’enseigner aussi à d’autres.

La Parole de Dieu nous parle de l’importance de transmettre nos valeurs aux autres soit à nos enfants mais aussi aux nouveaux nés spirituels.

La fin de l’été est à notre porte ce qui signifie que pour nous en tant qu’église que c’est un départ pour une nouvelle saison à l’éducation chrétienne.

Si nos professeurs nous ont marqué depuis notre tendre enfance en ce qui concerne notre instruction dans le monde, considéré l’impact que vous pouvez avoir sur la vie spirituelle de vos enfants à la maison ainsi que les enfants dans notre église.

Nous venons trop souvent avec une fausse conception désirant être bénis ce qui est bien en soi, mais nous oublions trop souvent la pensée de Dieu qui nous montre le vrai chemin pour recevoir la bénédiction.

1Pi. 3:9  Nous dit que nous sommes appelés à bénir afin d’hériter la bénédiction

Il y a un besoin énorme de moniteurs (trices) pour la nouvelle saison. Je t’invite à prendre un temps de réflexion et de prière sur ce besoin.

Pasteur Gilles


LA BOULIMIE SPIRITUELLE (suite) par Jean Ruland

A la façon du religieux qui s’impose une discipline spirituelle immodérée, le boulimique spirituel est en quête constante de nourriture pour essayer de calmer son mal-être intérieur. Il pense qu’à force de se nourrir, il finira par obtenir un soulagement.

Ainsi, vous le retrouvez dans toutes les manifestations, toutes les rencontres et tous les séminaires. Là, il se tient à l’affût de la moindre chose qui pourrait venir calmer le vide qu’il ressent constamment au-dedans de lui.

Mais malheureusement, rien ne le remplit car ce n’est pas une faim légitime qui le pousse à s’alimenter mais une souffrance qui résonne dans son âme.

Sa démarche consiste donc à manger, le plus vite et le plus possible pour tenter de combler son vide. Il avale tous les enseignements sans même avoir pris le temps de les mâcher, il ne fait qu’avaler et en réalité il ne digère rien.

Bien pire, le boulimique spirituel finit souvent par manifester des troubles de l’humeur et des manifestations anxieuses dues à un sentiment de culpabilité qui découle de la différence qui existe entre ce qu’il vit et ce qu’il sait devoir vivre.

Une des caractéristiques de la boulimie est qu’elle ne s’accompagne pas de prise de poids.

Savez-vous pourquoi?

Simplement en raison des vomissements que le boulimique se provoque.

Proverbes 25.16: « Si tu trouves du miel, n’en mange que ce qui te suffit, de peur que tu n’en sois rassasié et que tu ne le vomisses. »

En fait le boulimique spirituel n’est pas seulement un chrétien qui mange trop mais aussi une personne qui ne garde rien.

Michée 6.14: « Tu mangeras sans te rassasier, et la faim sera au-dedans de toi »

c) Manger que ce que l’on aime.

Parmi les dysfonctionnements alimentaires de la vie spirituelle, il y a aussi ceux qui consistent à ne manger que ce que l’on aime.

Ainsi, nous trouvons des croyants qui font le tri, jusqu’à devenir des spécialistes dans tel ou tel domaine de la vie spirituelle tellement ils s’en sont nourris et imprégnés.

Et beaucoup finissent par être plus attirés par la nourriture sucrée que salée!

Proverbes 23.3: « Ne convoite pas les friandises, c’est un aliment trompeur. »

Il est triste de constater que certains sont à la recherche de paroles douces et agréables.

2 Timothée 4.3-4: »Il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. »

Si vous ne mangez que ce que vous aimez vous finirez par vivre des déséquilibres dans votre vie spirituelle au point de sortir de la vérité annoncée par la parole de Dieu.

Car à force de filtrer toutes choses vous finirez, comme le souligne Jésus, par couler le moustique mais avaler le chameau!

Matthieu 23.24:  » Vous filtrez votre boisson pour en éliminer un moustique, mais vous avalez un chameau!

N’est-il pas étrange de voir que les personnes les plus scrupuleuses sont aussi celles qui finissent par accepter et par vivre les choses les pires?

Pasteur Jean Ruland


Ma princesse: L’AMOUR N’EST PAS UN JEU

(Encouragement pour les femmes)

Ma princesse, écoute-moi. L’amour n’est pas un jeu…c’est un cadeau.

Je sais qu’il y a des personnes qui ne prêtent pas sincèrement attention à ton cœur, mais je te dis que ton cœur n’a pas de prix. Que tes attributs royaux rejaillissent sur tes relations. À qui permets-tu d’entrer dans ton univers privé? Est-ce qu’ils t’attirent plus près de moi ou affaiblissent-ils ta foi en moi en t’attirant au loin? J’ai donné ma vie pour que tu sois libre. Je ne veux pas que tu joues à des « jeux relationnels » pour obtenir l’approbation du monde. Si tu choisis de jouer à ces jeux, tu manqueras tout ce que j’ai pour toi. Je suis ton Père, je sais ce qui est bon pour ma fille.

Accroche-toi à moi et laisse aller ceux qui te font du tort. Alors, tu seras libérée de leur pouvoir et tu seras assez sage pour voir ce que doit être une relation amicale réelle et durable.

Je t’aime,

Ton Roi qui t’a racheté.

« Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes? Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. » 1 Cor. 6:19-20

(Tiré du livre « Ma Princesse, Lettres du Père à sa chérie » par Sheri Rose Shepherd)

logo