Bulletin Voix de Victoire de JUIN 2018

CALENDRIER

2 juin :

Corvée au CEP à 9h00

 

3 juin:

Louanges et adoration

Prédication : Gilles Couture

Prière 18h30 au Cep

 

5 juin:

Pratique de musique à18h30

 

6 juin:

Réunion de prière à 19h00

 

10  juin:

Louanges et adoration

Prédication : Gilles Couture

Sainte Cène

 

12 juin:

Cours de piano seulement

 

13 juin:

Réunion de prière à 19h00

 

17 juin:

Louanges et adoration

Mac et Mission

Fête des pères

Prédication : Gilles Couture

 

20 juin:

Réunion de prière à 19h00

 

24 juin:

Louanges et adoration

Prédication : Gilles Couture

Suivi d’un pique-nique au Parc des Lions, Pont-Rouge

 

27 juin:

Réunion de prière à 19h00

 

MOT DU PASTEUR

Parfois, nous voulons encourager nos proches et nous ne trouvons pas toujours les mots, mais la Parole de Dieu est une source d’encouragement. En voici quelques-uns :

Proverbes 3:5: Confie-toi en l’Éternel de tout ton cœur, et ne t’appuie pas sur ta sagesse ; Reconnais-le dans  toutes tes voies, et il aplanira tes sentiers.

Proverbes 18:10: Le nom de l’Éternel est une tout forte ; le juste s’y réfugie, et se trouve en sûreté.

Ésaïe 41:10: Ne crains rien, car je suis avec toi ; Ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu ; je te fortifie, je viens à ton secours, je te soutiens de ma droite triomphante.

Jean 14:27: Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne s’alarme point.

Jean 16:33: Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde ; mais prenez courage, j’ai vaincu le monde.

2 Timothée 1:7: Car ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de sagesse.

Psaumes 16:8: J’ai constamment l’Éternel sous mes yeux ; quand il est à ma droite, je ne chancelle pas.

Psaumes 55:23: Remets ton sort à l’Éternel, et il te soutiendra, il ne laissera jamais chanceler le juste.

1 Pierre 5:7: Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous.

Ésaïe 26:3: À celui qui est ferme dans ses sentiments, tu assures la paix, la paix, parce qu’il se confie en toi.

Psaumes 119:5: C’est ma consolation dans ma misère, car ta promesse me rend la vie.

Psaumes 120:1: Dans ma détresse, c’est à l’Éternel que je crie, et il m’exauce.

Pasteur Gilles

 

Ma princesse

JE GUÉRIRAI TON COEUR

(Encouragement pour les femmes)

« Ainsi parle maintenant l’Éternel, qui t’a créé, celui qui t’a formé. Ne crains rien, car je te rachète. Je t’appelle par ton nom : tu es à moi ! Si tu traverses les eaux, je serai avec toi ; et les fleuves ils ne te submergeront point ; si tu marches dans le feu, tu ne brûleras pas, et la flamme ne t’embrasera pas. » Esaïe 43:1-2

Ne te décourage pas, ma bien-aimée ; les difficultés et les malheurs font partie de la vie. Mais je te promets que je changerai chaque larme que tu as versée en joie, et que j’utiliserai tes peines les plus profondes pour réaliser un dessein divin.

Ne cherche pas à me cacher tes blessures. Je sais tout de toi. Tu m’appartiens ma bien–aimée ! Je suis le seul qui peut encore prendre soin de ton cœur et restaurer ta santé et ton bien-être. Moi aussi, j’ai subi de grandes peines et j’ai ressenti le rejet et la colère. Mais nous pouvons traverser toutes les épreuves ensemble. Main dans la main, je te ramènerai dans mon lieu de paix et de joie après chaque tempête. Le soleil brillera encore sur toi et ton cœur sera guéri. Je te promets ma princesse, que quand tu traverseras les eaux profondes et troublées, je serai avec toi.

Quand tu traverseras les rivières de difficultés, tu ne te noieras pas. Quand tu marcheras à travers le feu de l’oppression, tu ne seras pas brulée.

Je t’aime

Ton Roi et ton divin médecin.

Tiré du livre « Ma Princesse, Lettres du Père à sa chérie par Sheri Rose Shepherd)

 

° ° ° LA JOIE EST UN CHOIX ° ° °

Comment exprimer de la joie au-travers d’un deuil, de la maladie, de la persécution, de la difficulté et lorsque nous sommes haïs à cause du témoignage?

Lorsque nous scrutons les Écritures, nous remarquons que les apôtres ne nous ont pas prêché un évangile sans souffrance, de prospérité et de confort (1Cor. 4:11-13), mais un évangile de gloire avec des souffrances. Cela est différent.

Lire et relire ATTENTIVEMENT le texte de 1 Pierre 1:3-8

…nous a régénérés, pour une espérance vivante… pour un héritage… lequel vous est réservé dans les cieux… à vous… C’est là ce qui fait votre joie, quoique maintenant, puisqu’il le faut, vous soyez attristés pour un peu de temps par diverses épreuves.

Pierre nous dit que les peines profondes, les douleurs feront parties de la vie. Que l’on veuille ou pas, C’est ainsi.

MAIS… Il y a une joie qui s’attache à son appel, une espérance vivante qui s’attache à son appel, un héritage plein de richesse qu’il réserve aux saints… (Éph. 1:18).

La joie est un choix de se rappeler des promesses de Dieu, de l’espérance de l’héritage à venir, à nous enfants de Dieu.

La joie ne dépend pas des circonstances de la vie mais des promesses qui me sont réservées.

Il y a évidemment de nombreuses autres raisons d’être  joyeux.

Le point essentiel à retenir est que la joie ne dépend pas au regard des circonstances de la vie, mais aux perspectives divines que le Père de gloire a pour nous en réserve.

La véritable joie est celle qui prend racine dans le Seigneur.

Votre frère, Christian Viau

 

VOUS AVEZ DU PRIX AUX YEUX DE DIEU

Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière. 1Pierre 2:9

Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation.  2 Corinthiens 5:18

Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos cœurs l’Esprit de son Fils, lequel crie : Abba ! Père ! Ainsi tu n’es plus esclave, mais fils ; et si tu es fils, tu es aussi héritier par la grâce de Dieu. Galates 4:6-7

Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est. 1Jean 3:2

Voix de Victoire de mai 2018

MOT DU PASTEUR

Notre responsabilité en tant que chrétien n’est pas de sauver les hommes (Nous en sommes incapables) mais ce que Dieu nous demande, c’est que nous annoncions son plan de salut pour tous les hommes et c’est là ou nous devons intervenir.

Les 25-26 et 27 mai prochain, nous aurons le privilège de recevoir Mario Massicotte avec une conférence sur la fin des temps. À chacun de nous d’inviter des personnes à cette conférence ou le salut de Dieu sera proclamé          au-travers celle-ci.

 

VOICI LE PLAN DE DIEU POUR CET ÉVÉNEMENT :

Le Saint-Esprit :

Jn 16 :8-9 : Et quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, parce qu’ils ne croient pas en moi.

Mario Massicotte

Rom. 10 :15 : Et comment y aura-t-il des prédicateurs, s’ils ne sont pas envoyés?

Pour chacun de nous :

Rom. 10 :15 : Qu’ils sont beaux les pieds de ceux qui annoncent la paix, de ceux qui annoncent de bonnes nouvelles.

Dieu vous bénisse.

Pasteur Gilles

 


 

Pas loin du royaume de Dieu, c’est avoir un pied en direction de l’enfer.

La foi personnelle qui sauve implique bien plus que la simple connaissance biblique et à une adhésion théologique.

Bien entendu, il est nécessaire d’avoir une connaissance de qui est Christ et de ce qu’il a fait (Rom.10 :14). Mais la connaissance des faits historiques relatifs à la vie, à la mort et la résurrection de Jésus ne suffit pas.

Il ne suffit pas non plus de reconnaître la véracité biblique et l’approuver comme étant une réalité biblique en nous-mêmes.

En plus de la connaissance et de reconnaître la véracité de l’Évangile, il doit y avoir une DÉCISION de croire ce que Dieu nous dit :

Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle (Jn 3 :16).

Le mot croire en grec : Pisteuo, évoque une confiance personnelle sur toute l’œuvre de Jésus-Christ ET qui pousse l’homme à agir, à prendre une décision. Croire, est bien plus une adhésion intellectuelle au fait historique ou d’avoir la conviction que cela est une réalité à laquelle nous y adhérons.

Croire implique une repentance qui a lieu dans le cœur et qui se manifeste par la suite par une transformation extérieure qui rejette le péché, que nous pouvons appeler le fruit de la repentance (Mt. 3 :5-8).

Il est important de comprendre que le seul regret de ses péchés ou un profond remord ne constitue pas une repentance, s’ils ne s’accompagnent d’une décision sincère de renoncer au péché contre Dieu.

Pour bien illustrer ce qui vient d’être dit, regardons l’histoire de ce scribe (Lire Marc 12 :28-34).

Dans Mc 12 :34 Jésus, voyant qu’il avait répondu avec intelligence, lui dit : Tu n’es pas loin du royaume de Dieu.

Pas loin du royaume de Dieu, c’est être dans le royaume du diable. Il n’y a pas d’entre deux.

Malgré la connaissance des Écritures, la sincérité et la conviction des paroles du scribe qui adhérait à l’enseignement de Jésus, cela ne faisait pas de lui un enfant né de nouveau. Car, il faut plus que de la connaissance, une adhésion à une doctrine comme possédait le scribe.

Ça prend une réelle repentance du cœur qui rejette le péché.

Qu’est de plus effroyable de voir des chrétiens de nom assis dans une fausse sécurité dans une assemblée chrétienne, croyant être sauvé à cause de leur adhésion aux enseignements bibliques, mais sans se repentir de leurs péchés contre Dieu et passer l’éternité en enfer.

Bien que « pas loin » du royaume, il reste que le scribe et bien des chrétiens de nom sont perdus, même s’ils ont des cœurs honnêtes et des vies moralement correctes.

Mais que devint le scribe qui n’était « pas loin »? Accepta-t-il Jésus comme le Messie? Nous ne le savons pas, mais une question plus importante que celle-ci persiste : Et nous? Sommes-nous pas loin?

Si tel est le cas, nous devons prendre cette décision cruciale, nous devons choisir le chemin de la repentance qui nous conduit dans le royaume du Père.

« Un croyant né de nouveau n’est pas celui qui accepte des grandes valeurs ou qui connaît les Écritures, c’est celui qui se repent et qui marche avec foi avec son amour et Seigneur. »

Votre frère Christian Viau

 


 

Ma princesse, JE VAIS PERMETTRE  QUE LE MEILLEUR ARRIVE

(Encouragement pour les femmes)

Je sais ce qui est le mieux pour toi, et rien ne se produit sans que je le sache.

Je vois ton désappointement quand dans ta vie les choses ne se déroulent pas de la façon dont tu l’avais envisagée. Mais si tu pouvais seulement lever les yeux au ciel et voir ma main bouger dans un but éternel, tu pourrais mieux comprendre. N’oublie pas que ta vie ici-bas n’est que temporaire… en d’autres termes, mon amour, tu n’es pas encore arrivée à la maison. Mais, pour le moment, je veux que tu me fasses confiance au milieu de tes déceptions, et laisse-moi changer ta peine en passion pour persévérer. Attends-moi, ma bien-aimée !

Ne renonce pas ! Remets-en plutôt à moi et au plan parfait que j’ai pour toi, sachant que je désire uniquement ce qu’il y a de mieux pour toi.

Je t’aime,

Ton Roi et ton Père qui connaît vraiment le meilleur.

« L’Éternel est celui qui te garde, l’Éternel est ton ombre à ta main droite. L’Éternel te gardera de tout mal, il gardera ton départ et ton arrivée, dès maintenant et à jamais. »

Psaume 121 : 5, 7-8

(Tiré du livre « Ma Princesse, Lettres du Père à sa chérie par Sheri Rose Shepherd)

Prenez note : Dans le bulletin du mois d’avril, pour appuyer le texte « Accepte les autres », du livre        « Ma princesse » vous auriez dû lire le verset :               1 Cor. 12:-4-5. Désolé de cet oubli.

Voix de Victoire d’avril 2018

Mot du pasteur

Avec le printemps tout semble reprendre vie. Pour nous chrétiens, le printemps signifie aussi la plus grande fête du christianisme « Pâques ».

Pour les Juifs, Pâques signifie libération de l’esclavage en pays étranger soit l’Égypte. Pour nous croyants, c’est la victoire sur la mort, car si Jésus n’était pas ressuscité, notre foi serait vaine et nous n’aurions pas la victoire sur le péché comme le dit Paul :

1 Cor. 15:17: « Et si Christ n’est pas ressuscité, votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés. »

Pour nous, nous savons que Christ est ressuscité puisque la Parole de Dieu nous le certifie. C’est pourquoi nous avons cette assurance que par sa mort et sa résurrection, nous avons le pardon de nos péchés et la vie éternelle en lui (Jésus).

Nous avons la vie en Lui et la victoire. Merci Seigneur pour ton obéissance.

Joyeuses Pâques!

Pasteur Gilles et Louise

 

Ma princesse

ACCEPTE LES AUTRES

(Encouragement pour les femmes)

Toi, ma princesse unique, tu es une personne bien spéciale. La façon selon laquelle tu penses et les talents que tu as sont un cadeau venant de moi.

Je ne t’ai pas donné ce cadeau, pour que tu te compares aux autres ou pour que tu condamnes les autres. Personne n’est comme toi ! Je veux que tu regardes autour de toi et que tu voies la façon dont je colore le monde avec différentes sortes de personnalités. La gloire de ma création se voit dans les détails et dans les différences. La beauté des relations se révèle quand différents dons et tempéraments s’unissent ensemble dans mon harmonie. Ton but n’est pas de changer les autres pour qu’ils deviennent comme toi, mais de les aider à développer leurs propres dons en les acceptant de la même façon que je t’accepte.

Rappelle-toi, ma jolie princesse, je t’ai donné un talent pour toucher les autres… non pour les écraser.

Je t’aime,

Ton Roi et ton véritable don.

(Tiré du livre « Ma Princesse, Lettres du Père à sa chérie par Sheri Rose Shepherd)

 

Événements d’avril 2018

Voix de Victoire mars 2018

Mot du pasteur

La fête de Pâques est à notre porte pour nous qui sommes nés de nouveau sous la grâce de Dieu. Ce rappel de la victoire sur la mort de notre Sauveur et Maître Jésus est sans nul doute le plus grand événement de la foi chrétienne.

Cependant, avant cette victoire sur la mort, Jésus a dû souffrir, il a été flagellé, battu par le fouet, couronné d’épines, percé par la lance et que dire de son sang versé.

Son sang plus précieux que l’or (1Pi 1 :18-19) sachant que ce n’est pas par des choses périssables, par de l’argent ou de l’or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tâche,

C’est dans l’obéissance à la volonté de son Père qu’Il a donné sa vie afin que nous soyons libres du péché et de son pouvoir afin que nous puissions goûter la vraie liberté qui se trouve en Lui seulement.

Merci Seigneur pour ton sacrifice parfait.

Pasteur Gilles

 

Méfiez-vous des portes ouvertes !

A bien des moments au cours de notre vie, nous aurons besoin de directions professionnelles et personnelles. C’est alors que nous aurons à nous présenter devant le trône du Seigneur, nous lui demanderons une direction en s’appuyant sur des promesses de Dieu et nous attendrons la réponse du Seigneur. C’est très bien.

Malheureusement, il y a des chrétiens sincères, dans l’attente du Seigneur, emprunteront le chemin de la porte ouverte. C’est-à-dire qu’à la première circonstance qui leur semblera favorable, alors là présumera que c’est la réponse de Dieu ! Ah ! Dieu m’a ouvert la porte !

Permettez-moi de vous raconter une triste histoire réelle d’un frère qui a fait naufrage en prêtant foi aux portes ouvertes comme étant la réponse de Dieu en négligeant l’essentiel ; une foi fondée sur la Parole (rhéma) provenant du Saint-Esprit.

Ce frère caressait un rêve depuis des années. Il déposait régulièrement sa prière devant le Seigneur. Un jour, les portes se sont ouvertes, les circonstances étaient favorables et il croyait sincèrement que Dieu lui répondait en lui ouvrant les portes pour démarrer son entreprise. Il a fondé sa foi sur les circonstances qui lui étaient favorables. Jusqu’au jour ou le dieu des circonstances ne semblait plus lui ouvrir les portes nécessaires pour poursuivre son projet. Son rêve est devenu un cauchemar. De sérieux problèmes financiers s’en est suivi. Il fût grandement troublé et sa foi fût engloutie par la séduction des circonstances, croyant être des réponses de Dieu.

Son erreur : il a fondé sa foi sur des portes ouvertes et non sur un rhéma de Dieu.

Oui, le Seigneur ouvre également des portes (2 Cor. 2:12). J’ai bien dit le seigneur et non LES CIRCONSTANCES.

L’apôtre Jean nous dit dans 1 Jn 4:1 « … n’ajoutez pas foi à tout esprit, mais éprouvez les, pour savoir s’ils sont de Dieu… » Effectivement, ce verset s’applique essentiellement aux faux enseignements qui vient de l’ennemi. Mais il y a matière à réflexion, l’ennemi a aussi le pouvoir de nous influencer dans notre esprit, pour nous faire croire que toutes circonstances favorables est une réponse de Dieu.

L’apôtre Paul animé du même Esprit que l’apôtre Jean nous écrit : « que nous ayons le discernement des choses les meilleures… » Nous avons le devoir de discerner sur quoi repose notre foi!

Nous devons être en mesure d’identifier si notre foi est fondée sur les circonstances de la vie et les sentiments; J’ai l’impression que Dieu me dit…

Ou bien, sur la Parole du Saint-Esprit qui s’adresse à notre cœur.

Quand Dieu vous parle avec des mots dans votre cœur, vous le savez clairement, c’est comme une épée qui vous pénètre dans votre esprit et qui ne peut vous laisser septique. La voix du Saint-Esprit est une persuasion qui ne vous laisse indifférent. C’est très différent d’une impression qui provient des sentiments et qui vous laisse dans l’ambigüité.

Vous me direz : Oui mais Dieu a répondu à Gédéon par le signe de la toison! Non, Dieu a répondu de vive voix à Gédéon. Et, par la suite, à la demande de Gédéon, Dieu a confirmé par le signe de la toison à une réponse déjà reçue antérieurement (Juges 6 :16-17). Le signe de Dieu sert à attester ou confirmer la Parole de Dieu que Gédéon avait reçu précédemment. Lire l’histoire de la main sèche de Jéroboam (1 Rois 13:3-5) « … c’est ici le signe que l’Éternel a parlé… »

Pour encourager son disciple Timothée à lutter contre l’erreur, Paul lui adresse ce commandement dans 1 Timothée 6:12 « Combats le bon combat de la foi ». La foi fondée sur le rhéma de Dieu est le bon combat, elle procure la paix, la joie et elle nous guide avec assurance sur les mers de la vie et nous permet d’enjamber les récifs de l’ennemi et d’atteindre le bon port.

Priez le Père des lumières qui lui seul a la clé de vos prières.

« Afin que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père de gloire, vous donne un esprit de sagesse et de révélation, dans sa connaissance et qu’il illumine les yeux de votre cœur… » (Eph. 1:17-18)

Votre frère Christian Viau

 

Je suis ta paix

(exhortation de Stéphanie)

Ma Princesse,

J’ai hâte de te donner le repos pour ton âme et la paix dans ton cœur.

Je sais que parfois tout semble comme si la vie n’avait pas de paix à offrir…un gros problème succède à un autre. Il est vrai que le monde est rempli de haine, d’envie, de jalousie et de toutes sortes de maux alors, je te prie de ne pas rechercher la paix dans les personnes ou encore en essayant de te créer un environnement où il n’y a pas de problème. La paix que le monde essaie d’offrir est construite sur de faux espoirs et sur des idéaux conçus par de cerveaux humains, qui sont passagers et, finiront par s’effondrer. La paix que je t’offre transcendera toute épreuve et toute affliction qui viendront contre toi parce que ma paix est surnaturelle. Alors, place-toi complètement sous ma garde et laisse aller toutes ces choses que tu ne peux contrôler.

C’est alors que tu trouveras la véritable paix. Au milieu du chaos et de la confusion, je serai toujours ton lieu sûr, un refuge de paix. Je te demande, ma princesse, de partager avec les autres la paix que je te donne librement par amour.

Je t’aime

Ton Roi et ta paix parfaite.

« Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous la donne pas comme le monde la donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne s’alarme point. »

Jean 14.27

(Tiré du livre : Ma Princesse, Lettres du Père à sa chérie par Sheri Rose Shepherd).

Voix de Victoire janvier 2018

Mot du pasteur

Merci, merci et merci à chacun de vous qui êtes impliqués dans différents ministères dans l’assemblée locale. Merci à chacun de vous par votre présence au cours de cette année.

Une année se termine et une autre commence comme le cercle de la vie.

Nous devons regarder vers l’avant tout en remerciant Dieu pour l’œuvre qu’Il a fait en 2017.

Merci Seigneur pour toutes les personnes qui nous ont visités lors de mariage, consécration d’enfants, services funèbres et fraternités et qui ont de ce fait entendu la Parole de Dieu sous différents aspects. Puisses-tu Seigneur ouvrir les cœurs afin qu’ils voient ton salut et goûtent ton pardon (Ésaïe 55:8-11).

Merci Seigneur pour les joies et les peines qui au cours de cette année nous ont façonnées pour que nous soyons le reflet de ta personne. Merci pour ta Parole qui nous encourage et nous forme car elle nous dit : « Que tout concoure à notre bien (Rom. 8:28).

Mon souhait pour cette nouvelle année: « que chacun de nous goutions encore plus de sa présence, de son amour, que nous soyons remplis aussi de la connaissance de sa volonté, de sa Parole et de ce fait de son Esprit, afin que notre coupe déborde de bénédictions envers les autres comme nous sommes bénis en Lui. Que notre cœur soit disposé afin de te servir dans tous les domaines de notre vie afin que la Gloire de l’Éternel éclate là ou nous sommes. »

Bonne année,

Pasteur Gilles et Louise

 

Avancer dans l’obscurité

Un chrétien eut un rêve.

On était à la veille d’une nouvelle année.

Or, elle s’annonçait mal pour lui.

Il prévoyait de nombreuses difficultés, et ne voyant pas du tout son chemin, il se sentait angoissé.

Dans son rêve, il vit un ange qui se tenait à l’entrée de l’année nouvelle.

Il lui adressa cette supplication :

– Donne-moi une lumière pour entrer dans cette nouvelle année, afin que je ne marche plus dans les ténèbres et que je puisse voir mon chemin.

Alors il entendit distinctement l’ange lui dire :

– Tu dois t’avancer dans l’obscurité, mais en mettant ta main dans celle de DIEU. Cela vaudra mieux pour toi qu’une lumière et te gardera plus sûrement.

La vraie foi permet au chrétien d’aller de l’avant, même quand l’obscurité est profonde, car il peut mettre sa main dans celle de DIEU qui le conduit en toute sécurité.

 » Ne crains rien, car je suis avec toi. Ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton DIEU, je te fortifie. Je viens à ton secours, je te soutiens de ma droite triomphante. « 

(Livre d’Ésaïe chapitre 41 verset 10)

Extrait du livre d’André THOMAS-BRES « Anecdotes qui font réfléchir » (Editions J.V.B.)

 

Calendrier

3 janvier:

Réunion de prière à 19h00

7 janvier:

Louanges et adoration

Prédication: Pasteur Couture

10 janvier:

Réunion de prière à 19h00

14 janvier:

Sainte Cène

Louanges et adoration

Prédication : Pasteur Couture

17 janvier:

Réunion de prière à 19h00

21 janvier:

Missions

Louanges et adoration

Prédication: Pasteur Couture

Semaine de prière:

22 au 26 janvier à 19h00

28 janvier:

Louanges et adoration

Prédication: Pasteur Couture

31 janvier:

Réunion de prière à 19h00

Voix de Victoire décembre 2017

Mot du pasteur

En ce temps des Fêtes comme chrétien, nous devrions nous réjouir de la sagesse de Dieu et de son plan divin pour le salut des hommes.

Dans son plan divin, Dieu a envoyé son Fils unique Jésus, celui-ci a pris la forme d’un simple homme afin d’accomplir la volonté de son Père.

Dernièrement, j’entendais certaines personnes pour qui les chants de Noël n’avaient plus leur place, surtout ceux qui parlent de Jésus. Nous aimons entendre des chants de Noël, tel mon beau sapin, Noël blanc, mais pas ceux à caractère religieux.

Je me rappelle les cants de Noël qui ont percés mon enfance, tel que : Adeste Fidèle, il st né le divin enfant, les anges dans nos campagnes. Ces chants qui nous rappelaient que la fête de Noël est beaucoup plus qu’une fête commerciale.

Gardons dans notre cœur le vrai sens de Noël et réjouissons-nous que le Saint-Esprit nous a révélé la grandeur de la grâce de Dieu manifestée en Jésus-Christ notre Sauveur.

À chacun de vous, bon temps des fêtes et soyez remplis de joie et d’allégresse comme les bergers. Luc 2 :20 et les bergers s’en retournèrent, glorifiant et louant Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, et qui était conforme à ce qui leur avait été annoncé.

Pasteur Gilles et Louise

 

Destiné à être pardonné

Pierre affirmait qu’l était fort, mais il failli devant une servante.

Nous nous croyons fort également et nous tombons parfois devant une situation aussi banale que l’apôtre Pierre, devant une simple servante.  Luc 22,56-62.

Lorsque nous tombons, nous sommes dans une grande tristesse, tout comme Pierre, mais le Père ne cesse pas de nous aimer. Lorsque nous sommes désespérés, le Père garde toujours espoir en nous. Lorsque nous voulons abandonner, le Père désire nous conduire vers les eaux vives pour nous restaurer, tout comme Pierre qui fut restauré par la grâce et la bonté de Dieu.

Notre Père désire nous relever en nous prenant par la main, car il est écrit dans Esaïe 42,6 « Moi, l’Éternel, je t’ai appelé pour le salut, et je te prendrai par la main, je te garderai ». Dans Ésaïe 43,4 (BFC) « C’est que tu as du prix à mes yeux, tu comptes beaucoup pour moi et je t’aime ».

Ce temps de Noël nous rappelle qu’un sauveur nous est né, il y a presque 2000 ans, pour que nous soyons pardonnés en acceptant de prendre sa main toute puissante et rassurante pour nous conduire dans une espérance vivante, Jésus.

Prenons la main de celui qui ne peut nous donner que la victoire en Jésus-Christ.

Votre frère Christian Viau

 

Caleb le conquérant

Dernièrement, j’ai fait la connaissance de Caleb (un ami de Lara). Je lui ai dit: je n’ai pas eu d’enfant mais si j’avais eu un fils, je l’aurais appelé Caleb, en espérant que sa vie (ami de Lara) reflètera le caractère et le courage de ce grand serviteur de Dieu.

Caleb fit taire le peuple qui murmurait contre Moïse. Il dit: montons, emparons-nous du pays, nous y seront vainqueur. On se souvient que 12 hommes avaient été envoyés pour explorer le pays de Canaan et que seulement Josué et Caleb avaient donné un rapport positif. Caleb plein de courage, homme de foi et plein de hardiesse pour son Dieu et quelques temps plus tard, le Seigneur dit de Caleb, et parce que mon serviteur Caleb a été animé d’un autre esprit et qu’il a pleinement suivi ma voie, je le ferai entrer dans le pays où il est allé et ses descendants le possèderont. Et 45 ans plus tard, quand il fut temps de partager le pays de Canaan, alors âgé de 85 ans Caleb dit: je suis encore vigoureux comme au jour ou Moïse m’envoya. J’ai autant de force que j’en avais alors soit pour combattre, soit pour sortir et pour entrer. Et il dit à Josué: donne-moi donc cette montagne dont l’Éternel a parlé. En ce temps-là, il voulait Hébron où se trouvait des Anakim (race des géants), l’Éternel sera peut-être avec moi. Je les chasserai comme l’Éternel a dit. Josué bénit Caleb fils de Jephunné et il lui donna Hébron pour héritage.

Laissons-nous inspirer par Caleb le Conquérant.

Louis Lirette

 

Calendrier

2 décembre:

Femme de Vision à 9h30 au Cep

Invitée : Mme Violet Ruland

3 décembre:

Louanges et adoration

Éducation chrétienne

Partage de la Parole : Pasteur Gilles Couture

Prière à 18h30

5 décembre:

Pratique de musique à 18h00

6 décembre:

Prière à 19h00

10 décembre:

Sainte Cène

Louanges et adoration

Éducation chrétienne

Partage de la Parole : Pasteur Gilles Couture

12 décembre:

Cours de musique, semaine 1

13 décembre:

Prière à 19h00

17 décembre:

Fraternité de Noël à 15h00

19 décembre:

Cours de musique, semaine 2

20 décembre:

Prière à 19h00

24 décembre:

Louange et adoration

Partage de la Parole : Pasteur Gilles Couture

31 décembre:

Louange et adoration

Partage de la Parole : Pasteur Gilles Couture

Voix de Victoire novembre 2017

Mot du pasteur

Pourquoi la prière est-elle si importante? Si nous posions cette question à plusieurs personnes, nous aurions probablement plusieurs réponses différentes et celles-ci seraient de bonnes réflexions.

Dans sa sagesse, Dieu nous donne des exemples de personnes qui prient dans les Saintes Écritures. Ces personnes apportent au trône de grâce des requêtes de toutes sortes avec larmes et supplications. Nous voyons ces personnes anticiper une action de Dieu dans leur situation.

L’apôtre Paul nous dit de prier sans cesse (1Thess. 5:16-17) (Soyez toujours joyeux. Priez sans cesse). Je me suis penché sur cette réflexion d’être toujours joyeux et de prier sans cesse, ce que je découvre dans ce verset est personnel mais je désire vous le partager.

Dieu désire que peu importe la situation ou tu te trouves, tu dois t’efforcer de garder ta communion avec moi, de ne pas laisser l’ennemi te ravir ce temps ou tu peux laisser Dieu te rencontrer, mais surtout de pouvoir laisser Dieu te révéler ton cœur, car la prière est aussi la fenêtre de notre cœur.

La prière est plus qu’importante, elle est essentielle, elle est plus qu’une réponse théologique, elle est une démonstration de l’état de mon cœur là ou non seulement je rencontre Dieu, mais l’endroit où Dieu me transforme, me donne un nouveau regard.

Pourquoi la prière devrait-elle être si importante dans ta vie, à toi la réponse.

Votre pasteur

 

Sauver pour servir

Le retour de Jésus-Christ est imminent. Il faut se préoccuper de veiller sur sa vie spirituelle, cela coûte du temps, de la consécration, mais cela en vaut bien la peine. L’apôtre Paul nous rappelle les deux buts de notre conversion à Jésus: «Vous vous êtes convertis à Dieu en abandonnant vos idoles, pour SERVIR le Dieu vivant et vrai et pour ATTENDRE des cieux Son Fils» (1 Thess. 1:9-10)

Ces deux verbes sont indissociables: ATTENDRE ET SERVIR. Peut-on ATTENDRE sans SERVIR, sans être actifs? Si vous restez inactifs pour Dieu, vous allez vous endormir. Vos cœurs vont se remplir des choses du monde, de médisance et d’amertume.  Vous allez glisser dans l’apostasie.

Comment le servir? Pour cela, il est inutile d’aller en Afrique pour le servir.  Tout cela débute dans votre cœur. La meilleure façon de servir Dieu est de laisser le St-Esprit se servir de vous. MOURIR à nous même pour s’attacher au cep VIVANT afin de porter du fruit (Jn 15,1-8). Voilà la façon de bien commencer son service avec Dieu.

«Marchez comme des enfants de lumière ! Car le fruit de la lumière consiste en toute sorte de bonté, de justice et de vérité» (Eph. 5,8-9)  Si on se comporte comme des enfants de la lumière, nous serons de bon témoignage et le Père sera glorifié. «…vous portiez beaucoup de fruit afin que le Père soit glorifié» (Jn 15,8)

«Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux» (Mat.5,16)

Si vous le priez pour qu’Ils vous aident que sa lumière luise, si vous Lui demandez chaque jour de vous donnez son assistance pour le servir. Alors Jésus viendra et vous serez remplie du Saint-Esprit pour le servir.

Votre frère Christian Viau

 

*****FRATERNITÉ ET ÉVANGÉLISATION*****

12 novembre :

Fraternité au sous-sol suivi d’une randonnée optionnelle.

18-19 novembre :

Sortie d’évangélisation avec les Fermiers Chrétiens au Salon de la Femme à Québec.

Voix de Victoire octobre 2017

MOT DU PASTEUR

1 Thess. 5 :18 Prenez grâces en toutes choses, car c’est à votre égard la volonté en Jésus-Christ.

PH 4 :6 Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces.

Nous sommes déjà au mois d’octobre, plusieurs sont émerveillées par la nature qui à l’approche de l’hiver semble se préparer à revêtir son manteau blanc. Mais avant que tout soit en place, nos arbres nous montrent une panoplie de couleurs qui nous démontrent que Dieu a fait toutes belles choses en son temps.

Je prends un instant pour rendre des actions de grâce à notre Dieu non seulement pour sa nature mais surtout pour tous ceux et celles qui fréquentent le C.E.P. Non seulement pour vos  ministères bien que ceux-ci nous bénissent mais le plus important c’est votre personne.

Merci Seigneur pour mes frères et sœurs dans le Seigneur.

Pasteur Gilles et Louise

 

ÉLU POUR VAINCRE

Le Psaume 40 nous parle du Messie qui exprime ses souffrances et son espérance en l’Éternel.

Mais il exprime également le cœur de David qui reconnaissait la bonté et la fidélité de Dieu (v.12) alors qu’il était exposé (v.13) à l’adversité et à la méchanceté du roi Saoul.

Pareillement, comme chrétien, nous sommes souvent exposés aux critiques de ceux que nous aimons, le poids des difficultés et de nos échecs qui écrasent bien souvent notre moral. Il y a également les actes de terroristes dans le monde, le climat qui se déchaîne sur la planète et la possibilité d’une guerre avec la Corée du Nord. Tout cela peut nous remplir d’inquiétude. De plus, la maladie semble  être attachée à nous et le péché nous atteint au quotidien. Bref, notre âme souffre.

Donc, nous pouvons être envahie par les sentiments de tristesse, de découragement et parfois même la pensée de l’abandon de notre marche avec le Seigneur peut germer dans notre esprit alors que le diable nous souffle à l’oreille, à quoi cela sert-il d’être un enfant de Dieu, ou est ton Dieu de délivrance!

Dans ces moments ou les flots de la vie semble nous emporter, il faut nous rappeler : que la bonté et la fidélité de Dieu nous gardera toujours, même dans l’adversité.

Le Seigneur nous donne cette promesse pour animer notre espérance : Puisqu’il m’aime, je le délivrerai; je le protégerai, puisqu’il connaît mon nom. Il m’invoquera, et je lui répondrai; Je serai avec lui dans la détresse, je le délivrerai et je le glorifierai. Je la rassasierai de longs jours, et je lui ferai voir mon salut. Ps. 91 :14-16.

Le El-Schaiddai (Dieu tout-puissant) nous a élus pour nous donner la couronne de Vie.

Votre frère Christian Viau

 

calendrier octobre 2017

Voix de Victoire septembre 2017

MOT DU PASTEUR

Avec le début de l’automne, nous pensons à nos jeunes qui débuteront l’école à différents nivaux et pour nous au C.E.P., c’est le début d’une nouvelle saison ou nous sommes appelés à nous investir dans nos ministères.

Pierre nous dit dans 1 Pierre 4:10 :

Comme de bons dispensateurs des diverses grâces de Dieu, que chacun de vous mette au service des autres le don qu’il a reçu. Si quelqu’un parles, que ce soit comme annonçant les oracles de Dieu; si quelqu’un remplit un ministère, qu’il le remplisse selon la force que Dieu communique, afin qu’en toutes choses Dieu soit glorifié par Jésus-Christ, à qui appartiennent la gloire et la puissance, aux siècles des siècles.

Chacun de nous possédons des dons qui heureusement sont différents afin que nous puissions nous soutenir les uns des autres.

L’apôtre Paul nous dit dans Romains 12:6-8 :

Puisque nous avons des dons différents, selon la grâce qui nous a été accordée, que celui qui a le don de prophétie l’exerce selon l’analogie de la foi; que celui qui est appelé au ministère s’attache à son ministère; que celui qui enseigne s’attache à son enseignement, et celui qui exhorte à l’exhortation. Que celui qui donne le fasse avec libéralité; que celui qui préside le fasse avec zèle; que celui qui pratique la miséricorde le fasse avec joie.

Je t’encourage à chercher la face du Seigneur pour te diriger afin que tu puisses servir avec la capacité que Dieu te donne.

Bon ministère!

Voix de Victoire août 2017

MOT DU PASTEUR

Beaucoup de pluie et peu de soleil en cette période de l’année alors que nous devrions profiter de la chaleur et du soleil.

Nous regardons la masse nuageuse et nous percevons très peu le soleil et de ce fait beaucoup de personnes pour ne pas dire la majorité tombent dans la déprime.

Un fait demeure que la plupart oublie, c’est que derrière cette masse nuageuse le soleil brille et sa chaleur fait son effet. Dernièrement, je réalise que même s’il ne fait pas soleil le chauffe-eau solaire de la piscine jette de la chaleur. Cet été, je n’avais pas mis ce système en fonction dû au manque de soleil. Je me suis privé d’augmenter la chaleur de la piscine simplement parce que je n’avais pas tourné la valve sur la fonction de la chaleur; en le faisant, j’ai réalisé que l’eau venant du système était chaude en dépit des nuages.

Il en est malheureusement ainsi parfois dans nos vies lorsque des temps difficiles surviennent. Nous pensons que Dieu n’est pas à l’œuvre, alors nous sommes portés à nous décourager et à être maussades, mais sachons que comme le soleil derrière les nuages fait son effet, de même le Dieu de la Parole est toujours là et qu’Il attend simplement que nous mettions notre communication en mode.

David avait cette certitude que malgré l’adversité dans sa vie Dieu entendait ses cris.

Ps. 34 :7 : Quand un malheureux crie, l’Éternel entend, et il le sauve de toutes ses détresses.

Dieu est Fidèle ne l’oublie jamais.

Bonne fin d’été!

 

L’intrigue de la souffrance (par Christian Viau)

Je viens de terminer la lecture du livre de Job. Ce que je retiens, c’est que la souffrance existe et atteint parfois les hommes justes, et toute souffrance n’est pas un châtiment, elle est employée par Dieu pour éprouver notre foi. (1Pi. 1,6-7)

Dans le livre de Job, nous voyons ses trois amis qui lui disent qu’il est impossible que le juste souffre et que la souffrance est une punition divine. Job se défend, qu’il n’a pas péché. Au chapitre 13,24, Job dans sa souffrance emploie des propos irréfléchis, il accuse Dieu de vivre une injustice en mentionnant « il me considère comme son ennemi » (Job 20,24).

Il est parfois difficile d’accepter la souffrance physique ou morale et à l’instar de Job, la souffrance nous apparaît comme une intrigue (Pr. 20,24).

Le point que je veux vous amener, la souffrance à travers l’épreuve peut parfois nous conduire à des jugements précités sur Dieu. Ces propos irraisonnés faussent la réalité, biaisent la Vérité au point d’accuser Dieu d’injustice, tout comme Job lorsqu’il dit de Dieu « tu me considères comme un ennemi ».

Que faire dans ces moments difficiles ? À l’exemple du Seigneur Jésus, fléchir les genoux devant le Père.

Au jardin des Oliviers, Jésus est abattu par la vision de la souffrance qu’il va subir : « mon âme est triste jusqu’à la mort ». Jésus dans la prière n’a pas demandé d’éviter l’épreuve. Il a plutôt accepté l’épreuve comme étant la volonté de Dieu en disant : « Mon Père, s’il est possible, que cette coupe s’éloigne de moi ! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux. » (Mat. 26,39)

Le récit de Job me dit qu’il ne faut chercher le pourquoi du comment de l’épreuve avec notre intelligence. Mais plutôt de fléchir les genoux devant Notre Père et dire : Seigneur secours-moi (Pr. 20,22). Car le Seigneur vous donnera la force, afin que vous puissiez supporter la souffrance dans l’épreuve. Jésus a dit : « qu’il faut toujours prier, et ne point se relâcher »       (Luc 18,1). Il donne de la force à celui qui est fatigué, et il augmente la vigueur de celui qui tombe en défaillance (Ésaïe 40,29).

 

Calendrier août 2017

 

logo