Voix de victoire du mois de septembre 2019

Mot du pasteur

Prov. 22:6  Instruis l’enfant selon la voie qu’il doit suivre; Et quand il sera vieux, il ne s’en détournera pas.

2Tim. 2 :2  Et ce que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins, confie-le à des hommes fidèles, qui soient capables de l’enseigner aussi à d’autres.

La Parole de Dieu nous parle de l’importance de transmettre nos valeurs aux autres soit à nos enfants mais aussi aux nouveaux nés spirituels.

La fin de l’été est à notre porte ce qui signifie que pour nous en tant qu’église que c’est un départ pour une nouvelle saison à l’éducation chrétienne.

Si nos professeurs nous ont marqué depuis notre tendre enfance en ce qui concerne notre instruction dans le monde, considéré l’impact que vous pouvez avoir sur la vie spirituelle de vos enfants à la maison ainsi que les enfants dans notre église.

Nous venons trop souvent avec une fausse conception désirant être bénis ce qui est bien en soi, mais nous oublions trop souvent la pensée de Dieu qui nous montre le vrai chemin pour recevoir la bénédiction.

1Pi. 3:9  Nous dit que nous sommes appelés à bénir afin d’hériter la bénédiction

Il y a un besoin énorme de moniteurs (trices) pour la nouvelle saison. Je t’invite à prendre un temps de réflexion et de prière sur ce besoin.

Pasteur Gilles


LA BOULIMIE SPIRITUELLE (suite) par Jean Ruland

A la façon du religieux qui s’impose une discipline spirituelle immodérée, le boulimique spirituel est en quête constante de nourriture pour essayer de calmer son mal-être intérieur. Il pense qu’à force de se nourrir, il finira par obtenir un soulagement.

Ainsi, vous le retrouvez dans toutes les manifestations, toutes les rencontres et tous les séminaires. Là, il se tient à l’affût de la moindre chose qui pourrait venir calmer le vide qu’il ressent constamment au-dedans de lui.

Mais malheureusement, rien ne le remplit car ce n’est pas une faim légitime qui le pousse à s’alimenter mais une souffrance qui résonne dans son âme.

Sa démarche consiste donc à manger, le plus vite et le plus possible pour tenter de combler son vide. Il avale tous les enseignements sans même avoir pris le temps de les mâcher, il ne fait qu’avaler et en réalité il ne digère rien.

Bien pire, le boulimique spirituel finit souvent par manifester des troubles de l’humeur et des manifestations anxieuses dues à un sentiment de culpabilité qui découle de la différence qui existe entre ce qu’il vit et ce qu’il sait devoir vivre.

Une des caractéristiques de la boulimie est qu’elle ne s’accompagne pas de prise de poids.

Savez-vous pourquoi?

Simplement en raison des vomissements que le boulimique se provoque.

Proverbes 25.16: « Si tu trouves du miel, n’en mange que ce qui te suffit, de peur que tu n’en sois rassasié et que tu ne le vomisses. »

En fait le boulimique spirituel n’est pas seulement un chrétien qui mange trop mais aussi une personne qui ne garde rien.

Michée 6.14: « Tu mangeras sans te rassasier, et la faim sera au-dedans de toi »

c) Manger que ce que l’on aime.

Parmi les dysfonctionnements alimentaires de la vie spirituelle, il y a aussi ceux qui consistent à ne manger que ce que l’on aime.

Ainsi, nous trouvons des croyants qui font le tri, jusqu’à devenir des spécialistes dans tel ou tel domaine de la vie spirituelle tellement ils s’en sont nourris et imprégnés.

Et beaucoup finissent par être plus attirés par la nourriture sucrée que salée!

Proverbes 23.3: « Ne convoite pas les friandises, c’est un aliment trompeur. »

Il est triste de constater que certains sont à la recherche de paroles douces et agréables.

2 Timothée 4.3-4: »Il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. »

Si vous ne mangez que ce que vous aimez vous finirez par vivre des déséquilibres dans votre vie spirituelle au point de sortir de la vérité annoncée par la parole de Dieu.

Car à force de filtrer toutes choses vous finirez, comme le souligne Jésus, par couler le moustique mais avaler le chameau!

Matthieu 23.24:  » Vous filtrez votre boisson pour en éliminer un moustique, mais vous avalez un chameau!

N’est-il pas étrange de voir que les personnes les plus scrupuleuses sont aussi celles qui finissent par accepter et par vivre les choses les pires?

Pasteur Jean Ruland


Ma princesse: L’AMOUR N’EST PAS UN JEU

(Encouragement pour les femmes)

Ma princesse, écoute-moi. L’amour n’est pas un jeu…c’est un cadeau.

Je sais qu’il y a des personnes qui ne prêtent pas sincèrement attention à ton cœur, mais je te dis que ton cœur n’a pas de prix. Que tes attributs royaux rejaillissent sur tes relations. À qui permets-tu d’entrer dans ton univers privé? Est-ce qu’ils t’attirent plus près de moi ou affaiblissent-ils ta foi en moi en t’attirant au loin? J’ai donné ma vie pour que tu sois libre. Je ne veux pas que tu joues à des « jeux relationnels » pour obtenir l’approbation du monde. Si tu choisis de jouer à ces jeux, tu manqueras tout ce que j’ai pour toi. Je suis ton Père, je sais ce qui est bon pour ma fille.

Accroche-toi à moi et laisse aller ceux qui te font du tort. Alors, tu seras libérée de leur pouvoir et tu seras assez sage pour voir ce que doit être une relation amicale réelle et durable.

Je t’aime,

Ton Roi qui t’a racheté.

« Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes? Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. » 1 Cor. 6:19-20

(Tiré du livre « Ma Princesse, Lettres du Père à sa chérie » par Sheri Rose Shepherd)

Voix de Victoire du mois d’août 2019

Comportements extrêmes par Pasteur Jean Ruland

Les dysfonctionnements alimentaires.

L’anorexie spirituelle.

Savez-vous qu’il y a des chrétiens spirituellement anorexiques!

L’anorexie est caractérisée par une perte de l’appétit, un refus de s’alimenter exprimant un refus de la vie.

L’anorexique spirituel perd peu à peu l’appétit, se privant de toutes les choses qui font la force du chrétien et qui contribuent à son développement.

L’anorexique spirituel commence souvent par sauter certains repas, il néglige de lire sa bible et sa vie de prière s’étiole rapidement. Peu à peu il se renferme sur lui-même et sur sa souffrance.

C’est alors que se font sentir les premières carences accompagnées de malaises caractéristiques au manque d’éléments indispensables à l’équilibre et au bon développement.

L’anorexique spirituel souffre:

D’étourdissement: il perd la vision, le sens de l’orientation spirituel.

De déshydratation: il se dessèche, sa communion avec le Saint-Esprit disparaît peu à peu.

D’une perte de poids: sa vie devient légère et faite de futilités.

Avez-vous parfois des troubles d’anorexie dans votre vie spirituelle?

L’anorexie témoigne d’une anomalie inconsciente et profonde de l’équilibre affectif.

Elle survient souvent à l’occasion d’un conflit familial.

Combien de conflits dans la maison de Dieu qui ont provoqué dans la vie de plusieurs des troubles d’anorexie spirituelle?

Le résultat dans la vie de ces personnes se révèle au travers de l’immaturité, de théories infantiles et d’un refus inconscient d’être adulte (une fuite des responsabilités).

b) La boulimie spirituelle.

La boulimie spirituelle existe aussi. Elle fait partie des dysfonctionnements alimentaires de l’âme. Elle est caractérisée par des impulsions effrénées et irrésistibles poussant la personne à ingurgiter les aliments, parfois en grande quantité, sans faim et sans plaisir.

À SUIVRE…


Mot du pasteur

2 Tim. 3:16
Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne œuvre.

Josué 1:8

Que ce livre de la loi ne s’éloigne point de ta bouche; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit; car c’est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c’est alors que tu réussiras.

Nous connaissons tous ces versets, mais comment parvenir à méditer la Parole de Dieu.

Voici quelques conseils simples à la portée de tous pour méditer la Parole de Dieu.

Prie avant de débuter ta lecture pour que Dieu t’aide à comprendre ce que tu vas lire. Attends-toi à ce qu’Il te parle personnellement.

Lis ton texte biblique, de préférence un texte court, puis relie-le une seconde fois plus attentivement.

Réfléchis à ce que tu as lu. Réponds aux questions suivantes:

a. De quels sujets, actions et circonstances, est-il question dans ce texte?

b. Qu’est-ce que j’apprends sur Dieu, sur Jésus et le Saint-Esprit. Qu’est-ce que j’apprends sur le croyant, sur le peuple de Dieu, sur l’homme et sur le monde en général.

c. Y a-t-il un ordre, un exemple à suivre, un avertissement, un mauvais exemple à éviter? Y a-t-il une promesse, un encouragement à recevoir par la foi?

Retiens une parole qui te touche et inscrit-la dans un carnet.

Transforme en prière ce que tu as lu et appris et en louanges.

Agis selon ce que Dieu t’a montré et n’aie pas peur de le partager.

Bonnes lectures et méditations

Pasteur Gilles Couture


Ma princesse: LAISSE ALLER LA CULPABILITÉ (Encouragement pour les femmes)

Tous ont péché et tous sont privés de ma gloire alors pourquoi ne te pardonnerais-tu pas toi-même quand tu tombes? Ne sais-tu pas que je te relèverai quand tu m’appelleras et que tu te repentiras?

Il n’existe aucune faute qui pourrait m’empêcher, moi, ton Roi, de te ramener à ta vie royale. Lis ma Parole, ma bien-aimée; tu verras que plusieurs parmi mes élus ont fait des erreurs. De la même manière que j’ai déjà offert à chacun d’eux un nouveau départ, je le ferai pour toi. Aujourd’hui est un jour nouveau, et je suis prêt à faire quelque chose de nouveau en toi. Maintenant, laisse aller ta culpabilité et fais-moi confiance, je peux changer même ce qui semble mal se présenter.

Contente-toi de me regarder te changer en la personne que je t’ai appelée à devenir. Je suis le Dieu des secondes chances et ma miséricorde dure à toujours.

Je t’aime,

Ton Roi qui enlève la culpabilité.

« Ne pensez plus au passé, ne vous préoccupez plus de ce qui est derrière vous. Car je vais faire du nouveau; on le voit déjà paraître, vous saurez bien le reconnaître. Oui, dans le désert, je vais ouvrir un chemin, dans ces lieux arides je vais faire couler des fleuves. » Ésaïe 43:18-19

(Tiré du livre « Ma Princesse, Lettres du Père à sa chérie » par Sheri Rose Shepherd)

Voix de victoire de juillet 2019

Mot du Pasteur

Dieu a des bénédictions en réserve pour chacun de nous et son désir c’est que nous puissions saisir chacune d’elles.

Parfois il y a des bénédictions qui sont à notre portée sans que nous le réalisions et de ce fait nous ne pouvons les saisir.

Dieu veut nous bénir d’une façon spéciale lorsque nous nous réunissons lors de nos communions fraternelles. C’est ce que nous voyons dans la Parole de Dieu.

Dès le début de l’Église primitive nous voyons l’importance d’être ensemble même en dehors.

Act.2 :42  Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières.

J’aimerais attirer votre attention sur le Ps 133 : Cantique des degrés. De David. Voici, oh ! Qu’il est agréable, qu’il est doux Pour des frères de demeurer ensemble.  C’est comme l’huile précieuse qui, répandue sur la tête, Descend sur la barbe, sur la barbe d’Aaron, Qui descend sur le bord de ses vêtements. C’est comme la rosée de l’Hermon, Qui descend sur les montagnes de Sion ; Car c’est là que l’Éternel envoie la bénédiction, La vie, pour l’éternité.

Deux illustrations employées par le Psalmiste;

Elle est comme l’huile qui symbolise le St-Esprit et de ce fait la joie et l’onction.

Comme la rosée qui représente le rafraîchissement que Dieu veut nous accorder en abondance.

Cet été, je vous encourage à prendre du temps ensemble entre frères (sœurs) hors du contexte de l’église.

Bon été à chacun de vous et bonnes bénédictions ensemble.

Pasteur Gilles et Louise


Des comportements extrêmes

Jean 4.31-34:  » Pendant ce temps, les disciples le pressaient de manger, disant: Rabbi, mange. Mais il leur dit: J’ai à manger une nourriture que vous ne connaissez pas. Les disciples se disaient donc les uns aux autres: Quelqu’un lui aurait-il apporté à manger? Jésus leur dit: Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé, et d’accomplir son oeuvre. »

Une des préoccupations principales aujourd’hui se porte sur la nourriture. On parle de plus en plus de « mal bouffe » et des conséquences liées à une mauvaise alimentation. Ainsi les industries ont compris l’intérêt qui est le leur de nous proposer des produits dont les vertus principales sont de nous aider à équilibrer notre corps.
Malheureusement lorsque l’on parle d’alimentation nous trouvons toutes sortes de comportements.

A chaque extrémité des comportements alimentaires vous trouverez les anorexiques et les boulimiques, et entre ces deux extrêmes, il y a une foule composée de personnes dont certaines font le yoyo avec leur poids en testant les derniers régimes à la mode, tandis que d’autres calculent scrupuleusement la moindre calorie ingurgitée. Sans parler de ceux qui recherchent le dernier produit bio par souci de manger sain.

On en arrive à dire: « Dis-moi ce que tu manges et je te dirai qui tu es! »

La nourriture devient alors un vecteur d’analyse comportementale qui permet de définir qui nous sommes réellement!

Mais une question reste encore longtemps en suspens:
« Est-ce la nourriture qui nous influence dans nos comportements quotidiens? Ou bien est-ce notre personnalité qui influe sur notre comportement alimentaire? »

Tout cela devient très intéressant lorsque nous le transposons dans le domaine spirituel.

En effet, les principes de fonctionnement spirituel nous apprennent qu’il existe aussi une nourriture spirituelle!
Nous pouvons déclarer sans hésiter que la façon dont Jésus se nourrissait spirituellement est la plus équilibrée et la plus à même de participer au bon développement spirituel.

Mais avec quoi Jésus se nourrissait-il ?

D’où puisait-il sa nourriture spirituelle?

Le Christ puisait ses forces et sa joie en faisant la volonté de son père et en accomplissant son œuvre. C’est en s’occupant continuellement à satisfaire ces deux buts qu’il parvenait à remplir son âme.

Mais face à un tel exemple n’avons-nous pas quelques dysfonctionnements dans notre comportement alimentaire en ce qui concerne nos âmes?

Pasteur Jean Ruland


 

Témoignage de Julie Paquet

Appel :

Lorsque j’avais 9 ans, pendant la présentation d’un couple missionnaire à mon église, j’ai clairement senti Dieu me dire « écoute bien car un jour se sera toi». Je suis vraiment reconnaissante que les enfants participaient aussi à cette réunion missionnaire. Dieu l’a utilisée pour m’appeler à être missionnaire.

Enseignement :

Quand j’étais petite, mon pasteur a dit qu’il faut lire sa Bible à chaque jour. Donc, j’ai commencé à la lire un chapitre par jour. Un jour que je lisais Jacques 1, je me lamentais en même temps de ce que je n’avais pas beaucoup d’amis. Au travers du texte sur l’homme qui se regarde et oublie aussitôt comment il est, j’ai senti Dieu me dire : « la raison que tu n’as pas beaucoup d’amis, ce n’est pas parce que les autres ne savent pas à quel point tu es merveilleuse. C’est parce que tu es égoïste. » C’est alors que j’ai su que je devais changer de perspective et d’attitude. Je devais travailler sur ce que moi j’avais à changer.

Réconfort :

Quand j’avais 11 ans, ma mère a été hospitalisée pendant quelques temps. Un soir, je sentais que cette situation était vraiment au-dessus de mes forces. J’ai donc commencé à prier en disant à Dieu : « Seigneur, je n’en peux plus. Aide-moi.» Pendant que je priais, j’ai senti une paix profonde (plus que tout ce que j’avais ressenti dans ma vie!) me remplir et j’ai été me coucher; j’étais en paix. P.S. Ma mère est revenue de l’hôpital quelque temps plus tard.Julie au Japon xxx


 

Ma princesse: Il est tout à fait normal de pleurer

(Encouragement pour les femmes)

Je vois comment il t’est difficile de maîtriser ton cœur, et je sais que tu veux vivre une vie loin de la douleur et du chagrin.

Je te demande de faire un pas de plus vers ton Père céleste en criant vers moi quand tu es blessée. Laisse-moi te guérir. Te souviens-tu du roi David que j’avais choisi? Il a crié vers moi au milieu de ses peurs, ses déceptions puis son péché, et j’ai répondu. Tu es aussi celle que j’ai choisie, tu es ma fille… alors c’est tout à fait normal de pleurer et de pousser des cris vers moi.

Je ne m’attends pas à ce que tu prétendes que la peine n’est pas réelle. C’est la vérité et les larmes te donneront la liberté que je veux que tu connaisses.

Maintenant, laisse aller cette partie de ton cœur que moi seul peux guérir. Laisse ton Père céleste te prendre pendant que tu pleures.

Je t’aime,

Ton Roi qui essuie tes larmes.

« Ceux qui sèment avec des larmes moissonneront avec des champs d’allégresse. » Psaume 126.5

(Tiré du livre « Ma Princesse, Lettres du Père à sa chérie » par Sheri Rose Shepherd)

Voix de Victoire de juin 2019

J’ai un témoignage

Apoc 12:11 « Et ils l’ont vaincu par le sang de l’Agneau et par la parole de leur témoignage … »

Nous reconnaissons que nous avons vaincu Satan lorsque nous témoignons personnellement de ce que la parole de Dieu dit, ce que le sang de Jésus a fait pour nous.

Ne pensez jamais que votre témoignage n’est pas important, (selon la Parole de Dieu, Il a fait de vous un vainqueur par le sang de Jésus et par votre témoignage.)

Rom 8:37 « Dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés. »

Votre témoignage est ce qui vous rend précieux pour le royaume de Dieu, votre témoignage est ce qui vous rend dangereux.

Votre témoignage est ce qui fait de vous une menace pour l’enfer.

Vous voyez, ce n’est pas exactement pour ce que vous faites pour Lui qui fait de vous une menace pour l’enfer, mais à cause de ce que vous êtes devenu au travers de Lui.

En d’autres termes, votre victoire personnelle ne profite à personne, sauf à vous-même. Mais quand vous ouvrez votre bouche et déclarez la fidélité de Dieu et sa miséricorde, vous déclarez que vous avez été restauré et libéré.

– Votre témoignage devient une arme.

– Votre témoignage devient une épée dans la main, votre témoignage devient un instrument de pouvoir pour libérer les captifs.

– Votre témoignage devient une bouée de sauvetage pour quelqu’un qui coule.

Beaucoup d’enfants de Dieu ont peur de donner leur témoignage, parce que le diable leur fait croire que s’ils en parlent, la porte pourrait se fermer et perdre leur amitié. Peur aussi de la persécution, des moqueries.

Ce n’est qu’un esprit de peur, de manipulation pour vous intimider parce que le diable connaît la puissance de votre témoignage.

Proverbes 18 :21 « La Mort et la vie sont au pouvoir de la langue. »

Le diable veut garder votre bouche fermée, car il sait que votre témoignage a le pouvoir de donner la vie, donner de l’espoir, la joie et la paix, d’apporter la restauration et la délivrance.

Alors que vous lisez ceci, dites à haute voix: J’ai un témoignage. C’est le mien, c’est moi-même, je ne l’ai pas l’emprunté à quelqu’un d’autre, je n’essaie pas de copier quelqu’un d’autre.

C’est mon propre témoignage.

C’était ma douleur, mon chagrin, c’était ma confusion et ma peur. Parfois, j’avais l’impression que j’allais mourir.

Mais cela ne m’a pas tué, j’étais mordu par le serpent mais je ne suis pas mort, le divorce ne m’a pas tué, les médicaments ne m’ont pas tué, la maladie ne m’a pas tué.

Je marchais dans la fournaise ardente, mais je ne fus pas brûlé.

J’ai traversé les eaux profondes mais je ne me suis pas noyé.

J’ai entendu dire par le diable: je vais te tuer, mais je suis toujours là, (guéri, délivré, remis en liberté par la prédication de l’Évangile.

Mais Dieu m’a donné un témoignage: Dieu m’a ressuscité, Dieu m’a guéri et il m’a délivré de la main de l’ennemi.

Avez-vous un témoignage?

Pasteur Jean Ruland


Mot du pasteur

Je désire vous partager combien je suis béni comme pasteur de votre église.

Je vois les bontés de Dieu au travers chacun de vous dans notre assemblée locale.

Lamentations 3 :22 nous dit :  « Les bontés de l’Éternel ne sont pas épuisées ».

Nous pouvons remercier le Seigneur pour sa fidélité envers son église.

Même au travers des temps difficiles, il nous a toujours béni de différentes façons, il a répondu à nos prières en son temps et non au nôtre.

Dernièrement, je regardais les enfants qui jouaient et couraient un peu partout, alors j’ai réalisé non seulement la bonté de Dieu au travers les enfants mais par-dessus tout sa fidélité.

Oui, Il est le Dieu fidèle qui a répondu à notre prière en envoyant de nouvelles familles avec des enfants de tout âge, voilà la vie de l’église.

Lorsque j’étais un jeune chrétien, notre assemblée manquait de ressources humaines et nous devions constamment nous déplacer pour bénéficier de différents séminaires pour notre édification.

Le 15 Juin au matin, nous aurons un séminaire visant l’éducation des enfants selon les principes de la Parole de Dieu.  Je vous encourage à participer à cet événement qui aura lieu ici dans notre assemblée et bien plus, il sera apporté par notre sœur Ashley et Jérémie Vaillant. La Parole de Dieu est une protection pour nos enfants qui luttent contre les philosophies du monde.

Prov.22 :6 Instruis l’enfant selon la voie qu’il doit suivre; Et quand il sera vieux, il ne s’en détournera pas.

Eph.6 :4  Et vous, pères, n’irritez pas vos enfants, mais élevez-les en les corrigeant et en les instruisant selon le Seigneur.

Au plaisir de vous voir à cet événement!

Pasteur Gilles et Louise

__________________________________________

Témoignage de Christian Bédard

Ça me dit assez souvent : Marche, marche et ne t’arrête pas; je suis avec toi, Je dirige tes pas. Le Seigneur nous dirige. Ce n’est pas demain, mais aujourd’hui qu’il faut suivre Christ, car demain ne nous appartient pas.

Je regardais dehors et le soleil avait fait une colonne dans le temps et j’ai trouvé ça beau. Ça m’a rappelé le peuple de Dieu dans le désert. Dieu dit qu’on est aussi le sel de la terre. Le sel donne soif et on veut boire au Rocher qui est Christ. Il est le pain de chaque jour pour nous nourrir. Il est là pour nous rendre heureux, peu importe la situation. Il a la réponse à toutes nos difficultés.

Dans Hébreux, ça parle du sacrificateur Melchisédek. Il est d’abord roi de justice et d’après la signification, ensuite roi de Salem, ce qui veut dire roi de paix. Il est sans père ni mère et n’a ni commencement ni fin de vie. Le Seigneur est le sacrificateur selon Melchisédek. Il est entré pour moi dans le lieu Très-Saint avec son propre sang. Il est monté sur la croix, encore pour moi. Je suis sauvé par grâce. Il est un appui et une protection. Il revient bientôt nous chercher. Il est aussi un avocat auprès du Père pour moi. Dieu nous demande de marcher de progrès en progrès. Il est aussi écrit de fuir les passions du monde. Il nous appelle à vivre pur et saint devant Lui.

Que Dieu vous garde dans Sa Parole, car elle est vraie.

Bon été dans le Seigneur. Gloire à Dieu

Christian Bédard

Voix de Victoire de mai 2019

Exhortation du Pasteur Jean Ruland: LE NOTRE PÈRE   Matt 6:9-13

9 Voici donc comment vous devez prier: Notre Père qui est aux cieux! Que ton nom soit sanctifié; 10 que ton règne vienne; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

11 Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien; 12 pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés; 13 ne nous induis pas en tentation, mais délivre-nous du malin. Car c’est à toi qu’appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire. Amen!  Quelqu’un dira par moquerie: Notre Père qui êtes aux cieux – Restez-y – Et nous resterons sur la terre.

Pourtant si nous pouvions comprendre la grandeur de Dieu, sa puissance et l’amour qu’il manifeste pour le genre humain, pour notre génération.

Bien entendu, Comme tout acte sincère de piété, prier le Notre Père peut elle aussi se transformer en une routine vidée de son sens. Cependant, nous croyons que si nous nous en donnons les moyens, cette prière peut tout au contraire nous conduire à une relation toujours plus belle et plus authentique avec Dieu.

Oui, nous pouvons la dire, la prier, la répéter, la vivre chaque jour en agissant en sorte qu’elle reste à chaque fois un vrai élan de notre cœur.

Lors de funérailles, un mariage, une consécration d’enfant, c’est la prière que je faisais, c’était sans doute le seul endroit ou je pouvais rallier tout le monde.

Cependant, cette prière n’avait pas beaucoup de sens pour la plupart des gens, n’étant qu’une prière récitée, pour la plupart apprise depuis la plus tendre enfance.

Mais savez-vous que ce n’est pas une prière pour les non-croyant pas plus pour les juifs qui le rejeté.

Le Seigneur Jésus s’adresse ici à ses disciples. Pour les disciples à ce moment-là, le « Notre Père » était une expression du cœur correspondant tout à fait à leur relation avec Dieu, car ils Le connaissaient comme leur « Père qui est dans les cieux ».

Comment un non-croyant pourrait-il dire : « Notre Père qui est dans les cieux » ? C’est impossible. Un non-croyant n’a rien à faire avec cette prière. S’il veut entrer en relation avec Dieu, il ne peut que se tourner vers Lui dans la repentance, disant pardonne moi, je suis un pécheur, j’accepte le sacrifice de Jésus, sa mort et sa résurrection, aujourd’hui je veux recevoir ton salut gratuit par la foi. C’est une prière que Dieu entend et entendra.

Aujourd’hui dans nos pays christianisés, comme Jésus l’a dit, la foi du plus grand nombre s’est refroidie. Il ni a jamais eu autant de moquerie sur Dieu, Jésus et les chrétiens. Dans bon nombre de pays, les chrétiens sont mis à mort.

Pour d’autres, il est tragique que des hommes puissent penser être agréables à Dieu en répétant suffisamment souvent la prière du « Notre Père » ! Cela n’a jamais été le sens de cette prière.

Immédiatement avant, le Seigneur Jésus met en garde contre les vaines redites, comme les païens en faisaient. Il dit : « Et quand vous priez, n’usez pas de vaines redites, comme ceux des nations, car ils s’imaginent qu’ils seront exaucés en parlant beaucoup. Ne leur ressemblez donc pas » (Matt. 6:7-8).

C’était un usage païen de répéter toujours les mêmes mots, avec l’idée que les dieux finiraient par les entendre. Naturellement il est tout à fait convenable d’apporter dans la prière régulièrement les mêmes préoccupations.

Mais il est crucial de le faire de manière consciente, et non pas simplement par habitude. Or n’arrive-t-il pas souvent, dans des occasions de prières en commun où l’on prononce le « Notre Père », qu’on a l’impression qu’on prie sans vraiment penser à ce qu’on demande et ce que l’on dit?

Une des choses que nous trouvons sur la Prière du Seigneur, c’est qu’elle est incroyablement brève, mais est remarquablement grande en qualité.

Les longues prières ne sont pas les meilleures.

Permettez-moi de vous poser une question – combien d’entre vous ont été soumis à une prière marathon? Je pense que la plupart d’entre vous savent de quoi je parle. C’est le type de prière qui se passe en longueur. La personne priera de la Genèse à l’Apocalypse. Ils veulent être enregistrés dans les records Guinness.

Maintenant, je ne dis pas qu’une personne ne devrait pas prier pendant des heures en fait, Paul dit: « Priez sans cesse ». Mais Dieu honore surtout les prières de ceux qui prient avec un cœur sincère quelle que soit la longueur.

Mais ce que nous trouvons dans notre texte d’aujourd’hui est une très brève prière qui a un contenu intense. Lorsque les disciples demandèrent à Jésus de leur apprendre à prier, Jésus l’a faite en environ 30 secondes et pourtant avec une telle profondeur.

PÈRE, MERCI D’AVOIR DONNÉ TON FILS JÉSUS.

 

Mot du pasteur :

Dernièrement, je cherchais des mots d’encouragements et je me suis surpris à chercher dans ma bibliothèque des livres d’encouragements.

Je trouve des vieux pains du jour du début des années 1980 je commence à lire, mais voilà, à ma surprise, ce que je lis ne m’encourage pas mais me porte plutôt au contraire.

Je relis et relis pour constater que les auteurs de ces lignes relatent l’état d’âme de personnes qui cherchent la face de Dieu dans certaines situations plus ou moins plaisantes.

Comme je suis en train de relire le livre des Psaumes, je réalise que les hommes de Dieu tout comme les auteurs de pain du jour répandent eux aussi leur cœur devant Dieu demandant à ce dernier de sonder leur cœur, de les secourir, de réclamer sa bénédiction. En un mot, ils crient à Dieu de tout leur cœur s’attendant à ce que Dieu leur réponde.

L’attente semble parfois longue, mais une réalité me frappe. Dieu, au travers de leur état d’âme les incite à louer son nom car il écrit LOUEZ L’ÉTERNEL. Il y a de la puissance dans la louange, car la louange transforme notre être intérieur.

Nous avons toutes les raisons pour louer son nom, n’est-il pas écrit:

Ps. 139:14 Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes œuvres sont admirables, Et mon âme le reconnaît bien.

Ps. 149:1 Louez l’Eternel ! Chantez à l’Eternel un cantique nouveau ! Chantez ses louanges dans l’assemblée des fidèles !

Ps. 150:1 Louez l’Eternel ! Louez Dieu dans son sanctuaire ! Louez-le dans l’étendue, où éclate sa puissance !  Louez-le pour ses hauts faits ! Louez-le selon l’immensité de sa grandeur ! Louez-le au son de la trompette ! Louez-le avec le luth et la harpe ! Louez-le avec le tambourin et avec des danses ! Louez-le avec les instruments à cordes et le chalumeau !  Louez-le avec les cymbales sonores ! Louez-le avec les cymbales retentissantes ! Que tout ce qui respire loue l’Eternel ! Louez l’Eternel !

Que Dieu vous bénisse au travers votre louange.

Pasteur Gilles et Louise

 

Ma princesse: TES MAINS SONT MERVEILLEUSES

 (Encouragement pour les femmes)

Tes mains sont très belles, car je les ai moi-même bénies. Je veux que tu lèves tes mains vers le ciel et que tu me loues. Si tu me demandes, je oindrai tes mains pour guérir ceux qui souffrent et aider ceux qui sont dans le besoin.

Je t’ai donné ces merveilleuses mains afin que tu touches les autres de mon amour, et quand tu utiliseras tes mains pour travailler à mon Royaume, je bénirai toutes tes actions. C’est un privilège, ma princesse, d’avoir ce genre de capacité. Je peux faire des choses étonnantes à travers toi quand tu comptes fidèlement sur mes promesses. Sois assurée que lorsque tu utilises tes mains pour aider les autres, moi, ton Roi, je déplacerai ma main puissante dans tous les domaines de ta vie.

Alors, continue d’atteindre le monde, ma bien-aimée, et aide-le à savoir que je suis bien réel. Accroche-toi à ma main, et sache que je ne t’abandonnerai jamais.

Je t’aime,

Ton Roi et celui qui te tient la main.

« Ne crains rien, car je suis avec toi ; ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu ; je te fortifie, je viens à ton secours, je te soutiens de ma droite triomphante. »   Ésaïe 41 :10

(Tiré du livre « Ma Princesse, Lettres du Père à sa chérie » par Sheri Rose Shepherd)

Voix de victoire d’avril 2019

Mot du pasteur :

Comme Pâques est en avril cette année, je me permets de vous rappeler que cette fête est la plus importante en tant que chrétiens.

Pour les Juifs, c’est la fête de la libération de l’esclavage de l’Égypte (Exode 12).

Pour nous chrétiens, c’est le souvenir de la victoire sur le péché.  C’est la libération de l’emprise de ce dernier sur notre vie. C’est l’assurance de la vie éternelle dans la présence de notre Sauveur.

1Cor.5:7  car Christ, notre Pâque, a été immolé. Rendons des actions de grâces à notre Dieu pour notre Grand Souverain Sacrificateur Jésus-Christ le Juste qui s’est offert une fois pour toute pour nos péchés.

Héb.7:26-27 Il nous convenait, en effet, d’avoir un souverain sacrificateur comme lui, saint, innocent, sans tache, séparé des pécheurs, et plus élevé que les cieux, qui n’a pas besoin, comme les souverains sacrificateurs, d’offrir chaque jour des sacrifices, d’abord pour ses propres péchés, ensuite pour ceux du peuple, — car ceci, il l’a fait une fois pour toutes en s’offrant lui-même.

Réjouissons-nous Il est vivant car Il est ressuscité selon Rom.8:34 Christ est mort; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous!

Es.25:9  Soyons dans l’allégresse, et réjouissons-nous de son salut!

Joyeuses Pâques

Pasteur Gilles et Louise


 

Message de Christian Bédard

Dans la semaine du 4 février, il y avait un peu de neige sur le toit. Je suis allé avec la pelle et j’ai été le plus loin possible, mais il s’est passé quelque chose dans mon dos. Je suis entré dans la maison car j’avais mal et plus tard, je suis retourné travailler. Chaque fois que je me levais de ma chaise, ça me faisait mal et j’avais envie de grimacer. Le matin en me levant et en venant pour prendre mon linge, je me demandais si je pourrais descendre l’escalier. En descendant, j’ai commencé à louer Dieu. Le soir venu, je me suis endormi. Je me suis réveillé et ça m’a dit de ne pas m’inquiéter et d’avoir confiance.

J’ai commencé à réfléchir là-dessus et j’ai pensé à Moïse près de la Mer Rouge. Dieu lui avait dit : tu as un bâton entre les mains; serre-t’en. Moi, j’ai le St-Esprit, je vais m’en servir. Je me suis assis et j’ai commencé à prier et à chanter en langues. Le soir étant venu, je me suis endormi un peu et quand je me suis réveillé ça me disait encore de ne pas m’inquiéter et d’avoir confiance. J’ai été me coucher et en me tournant, j’ai senti dans le bas de mon dos quelque chose se déplacer et ça m’a fait du bien. Je l’ai ressenti alors j’ai reçu une victoire. Même si j’avais mal dans le bas du dos, je remerciais le Seigneur et le Dieu de mon salut.

La plupart du temps on se dit : C’est le diable qui fait ça. Mais là, pas vrai; c’était moi qui avais mal travaillé. Le dimanche suivant, j’ai demandé au pasteur et à Jacques Côté de prier. Le lundi, j’ai été à l’hôpital pour passer une radiographie et j’ai attendu pendant des heures avant de voir un médecin. Elle m’a dit qu’elle ne voyait rien de déplacé, mais que j’avais eu une entorse et un peu d’arthrose. Ces mots qui me reviennent assez souvent « ne pas m’inquiéter et avoir confiance », c’est vrai. Le mercredi suivant, j’ai pelleté la neige. J’ai eu une petite douleur, mais le Seigneur a agi. Amen


 

Assez c’est assez!

2Cor 2:14 Maintenant, grâce soient rendues à Dieu, qui nous fait toujours triompher en Christ, et qui répand l’odeur de sa connaissance par nous en tout lieu.

Mon intention est de réveiller le guerrier en vous, je souhaite que vous réalisiez que vous êtes plus que vainqueur, que vous reconnaissiez que plus grand est celui qui est en vous, que celui qui est dans le monde. Ma prière est que vous deveniez hostiles à tout ce que le diable fait dans votre famille, dans votre ministère, dans vos finances, dans votre santé.

Je souhaite que vous réalisiez que vous êtes la justice de Dieu en Jésus-Christ, et que vous êtes assis avec lui dans les lieux élevés et que le diable est sous vos pieds.

Je veux que vous réalisiez que dans l’esprit de Dieu, vous êtes le gagnant, vous avez l’avantage, vous avez la Parole de Dieu, et que vous avez la puissance de l’Esprit-Saint, (Vous êtes oint)

Je suis oint: Le même esprit qui a ressuscité Christ d’entre les morts habite en moi, l’onction même qui était sur Jésus est sur moi.

1 Jean 2:20 « Pour vous, vous avez reçu l’onction de la part de celui qui est saint, et vous avez tous de la connaissance. »

Le diable est comme cette brute Charles Atlas: Un grand gaillard qui venait sur une plage et qui lançait avec son pied du sable dans le visage d’un jeune Gars maigrichon, riant de lui. Et puis repartait avec sa petite amie.

Mais un jour: Le petit gars maigre eu assez du sable jetait au visage à coups de pieds. Il commença de s’entrainer, soulevant des poids, (Le grand gaillard se demandait pourquoi il n’avait pas vu la poule mouillée, maigre autour de la plage pendant un certain temps) ce qu’il pensait de lui, est qu’ il avait tellement peur de lui et si fatigué de recevoir du sable au visage qu’il ne reviendrait jamais plus sur cette plage à nouveau.

Mais quelques mois plus tard: Le tyran était assis sur la plage avec sa petite amie et voici qu’un homme avec de gros muscles marchant jusqu’à l’intimidateur, mit sa petite amie en arrière et jeta de la poussière dans le visage de l’agresseur. Il eut tellement peur de lui, qu’il n’a même pas discuté.

Le tyran ne pouvait pas croire que c’était la même personne maigre qu’il avait l’habitude d’intimider.

Ce qui a fait la différence?

Eh bien, vous pourriez dire que c’est parce qu’il est allé et a commencé à travailler fort pour construire ses muscles, et vous auriez raison, mais qu’à moitié raison.

Parce que la première chose qui s’est passé il en a eu assez de se faire marcher sur les pieds, il était fatigué d’être volé, il était fatigué d’avoir du sable dans le visage à coup de pied.

Et chaque fois qu’il pensait abandonner et se relâcher, il se rappelait à quel point il était malheureux d’être bousculé tout le temps, et il s’est discipliné et s’est engagé à changer les circonstances lui-même en se fortifiant.

Cela peut sembler un peu humoristique, mais il y a un grand défi ici.

(Rien ne va changer dans votre situation, jusqu’à ce que vous changiez.)

Vous devez décider d’être l’homme de Dieu qu’il vous a destiné d’être, ou la femme de Dieu qu’il vous a destiné d’être.

Vous devez décider à vous discipliner à lire la Parole de Dieu, de jeûner et de prière.

Vous n’aimez pas les circonstances avec lesquelles vous devez traiter dans votre vie, alors je vous pose la question (Que vas-tu faire à ce sujet?)

Vous n’aimez pas ce que le diable fait dans vos finances) Je vous pose la question (Que vas-tu faire à ce sujet?) Vous n’aimez pas ce que le diable fait dans votre famille ou contre votre ministère.

J’ai une question pour vous (Qu’est-ce que vous allez faire à ce sujet?)

Vous pouvez vous asseoir vous plaindre pour tout ce que vous vivez, et de ce que les démons font, et ce que vous n’aimez pas, et combien vous souhaitez que les choses soient différentes.

Combien de temps vous laisserez le diable vous intimider? Combien de temps vous laisserez  le diable harceler votre famille et le laisserez-vous vous jeter la saleté au visage à coup de pied avant de dire (C’est assez) et prendrez la décision de mettre votre armure, votre épée et votre autorité en tant que fils et fille de Dieu et prendrez votre victoire.


 

Ma princesse

RECHERCHE-MOI (Encouragement pour les femmes)

Je t’attendrai aussi longtemps qu’il sera nécessaire. Rien ne me fait plus plaisir que de te voir toi, ma princesse, me rechercher.

Comme un voyageur solitaire cherchant un abri contre l’orage, viens vers moi. Trouve le réconfort d’être sous mon toit. Trouve la sécurité entre mes murs. Laisse-moi être ton refuge. C’est ce que j’ai créé pour toi. Tu n’as pas été conçue pour te promener seule dans les rues froides et solitaires de la vie. Alors, cherche-moi dès le matin, cherche-moi pendant la journée et cherche-moi le soir. Poursuis-moi de tout ton cœur.

Quand tu le feras, tu trouveras bien plus qu’un abri. Tu trouveras un endroit où déposer tes fardeaux et te reposer. Tu découvriras aussi que j’ai été à ta poursuite depuis ta création.

Je t’aime, Ton Roi et ton abri.

« Je demande à l’Éternel une chose, que je désire ardemment : je voudrais habiter toute ma vie dans la maison de l’Éternel, pour contempler sa magnificence et pour admirer son temple. » Psaume 27.4

(Tiré du livre « Ma Princesse, Lettres du Père à sa chérie » par Sheri Rose Shepherd)

Voix de victoire de mars 2019

Mot du pasteur

Dernièrement, je circulais en voiture dans ma rue et tout ce que j’apercevais était de la neige, de la neige et des montagnes de neige.

Comme bien des gens, je me disais: quand le printemps va-t-il arriver, je suis tanné, tanné et tanné.

Je reviens à la maison, impossible d’entrer dans la cour: de la neige, de la neige et encore de la neige.

J’entre dans la maison et je regarde dans la cour arrière: de la neige, de la neige et des montagnes de neige.

Dans les Psaumes, nous voyons le roi David qui exprime son cœur à Dieu dans les épreuves, les combats et les victoires.

David trouve toujours en l’Éternel un refuge, une haute retraite où il est à l’abri à l’ombre du Très-Haut.

Peu importe l’endroit, les circonstances bonnes ou mauvaises, David a appris à louer l’Éternel, voilà pourquoi il a écrit:

Ps.34:2  Je bénirai l’Éternel en tout temps; Sa louange sera toujours dans ma bouche.

Ps.150:1 Louez l’Éternel ! Louez Dieu dans son sanctuaire! Louez-le dans l’étendue, où éclate sa puissance!

Ps.150:6 Que tout ce qui respire loue l’Éternel! Louez l’Éternel !

Peu importe la montagne de neige dans ta vie; Loue l’Éternel!

Pasteur Gilles

———–

Ma princesse

RECHERCHE-MOI

(Encouragement pour les femmes)

Je t’attendrai aussi longtemps qu’il sera nécessaire. Rien ne me fait plus plaisir que de te voir toi, ma princesse, me rechercher.

Comme un voyageur solitaire cherchant un abri contre l’orage, viens vers moi. Trouve le réconfort d’être sous mon toit. Trouve la sécurité entre mes murs. Laisse-moi être ton refuge. C’est ce que j’ai créé pour toi. Tu n’as pas été conçue pour te promener seule dans les rues froides et solitaires de la vie. Alors, cherche-moi dès le matin, cherche-moi pendant la journée et cherche-moi le soir. Poursuis-moi de tout ton cœur.

Quand tu le feras, tu trouveras bien plus qu’un abri. Tu trouveras un endroit où déposer tes fardeaux et te reposer. Tu découvriras aussi que j’ai été à ta poursuite depuis ta création.

Je t’aime, Ton Roi et ton abri.

« Je demande à l’Éternel une chose, que je désire ardemment : je voudrais habiter toute ma vie dans la maison de l’Éternel, pour contempler sa magnificence et pour admirer son temple. » Psaume 27.4

(Tiré du livre « Ma Princesse, Lettres du Père à sa chérie » par Sheri Rose Shepherd)

——-

PASTEUR JEAN RULAND

Nombres 13

23 Ils arrivèrent jusqu’à la vallée d’Eschcol, où ils coupèrent une branche de vigne avec une grappe de raisin, qu’ils portèrent à deux au moyen d’une perche; ils prirent aussi des grenades et des figues.

Les 12 espions ont dit: c’est vraiment un pays où coulent le lait et le miel (et c’est là une partie du fruit).

10 espions ont poursuivi en disant (oui mais) les petits mais qui viennent voler votre foi. Combien de fois cela ne nous est-il pas arrivé.

Ces mais qui ont volé votre guérison, vos rêves, qui ont empêché les miracles, les mais qui ont claqué la porte aux promesses de Dieu.

Je sais que Dieu peut guérir, mais.

Je sais que Dieu peut faire, mais.

Je sais que Dieu peut sauver, mais.

Je sais que Dieu peut ouvrir la porte, mais.

Je sais que Dieu peut faire jaillir l’eau du rocher, mais peut-il nous donner une table dans le désert et mettre de la viande dessus. Je sais que Dieu peut, mais.

Combien de fois nous nous sommes tenus debout sur la frontière de notre terre promise, et n’avons pas réussi à en prendre possession. Tout simplement parce que nous n’avons pas reconnu Dieu et avons douté?

Chaque fois que vous ajoutez un (mais) aux promesses de Dieu. Vous limitez Dieu, et vous vous disqualifiez de ses promesses misent à notre disposition.

Ces 10 espions, avaient tous le même problème: (Ils avaient des géants devant leurs yeux).

À un certain moment dans votre vie de croyant. Vous devez mettre dans votre esprit ce que vous voulez dans la vie (des géants ou des raisins).

Raisins = les promesses, les bénédictions de Dieu à votre disposition.

Géants = les ennemis et les adversaires aux promesses de Dieu à votre disposition.

Les Géants sont utilisés par le diable pour vous résister, vous frustrer, et voler les promesses de Dieu pour votre vie.

Il y a toutes sortes de géants: la peur, l’insécurité, l’infériorité,

la maladie, la dette, la dépression, l’inquiétude, l’anxiété, le stress, les problèmes familiaux (et la liste s’allonge encore et encore). Peu importe le nom que vous leur donnez. Leur mission est de vous garder hors de votre bénédiction, et de vous empêcher de profiter des promesses de Dieu pour votre vie.

Dans la vie, vous aurez des géants ou des raisins, mais vous ne pouvez pas avoir les deux.

Ce qui signifie: soit les géants vont occuper vos pensées et capter votre attention et décider de vos actions et contrôler votre vie ou les raisins.

Si vous êtes motivés et plein d’énergie et conduit par les raisins, les géants ne seront pas un problème.

Mais si vous êtes contrôlé et manipulé et dominé par les géants, alors vous ne pourrez jamais goûter aux raisins.

Vous confessez les grandes choses, vous verrez les grandes choses.

Vous allez faire des déclarations audacieuses, comme Josué et Caleb (vous déclarez hardiment. Nous sommes tout à fait capables de prendre la terre, nous sommes bien capables de faire ce que Dieu a dit, nous pouvons le faire.

Maintenant, je veux que vous sachiez quand vous devenez agressif dans votre foi. Et quand vous devenez fort dans votre confession. Vous allez attirer l’attention (vous allez inciter les gens à s’élever contre vous). Et vos plus grands ennemis, ne vont pas être dans le monde ou du monde.

Les plus grands ennemis des gros raisins que vous saisissez par la foi courageusement pour tuer vos géants, vont être assis à proximité de l’église, et ils sont ceux qui ont des géants dans leurs yeux.Tout ce qu’ils peuvent voir, c’est des géants, tout ce qu’ils peuvent parler sont les géants, tout ce qu’ils peuvent voir est la mauvaise économie, la sécurité sociale, et les problèmes d’assurance maladie et les prix élevés de l’essence, tout ce qu’ils peuvent voir, c’est le négatif, et ils ont décidé que ce n’est pas la peine.

Comme Josué et Caleb, vous devez être en mesure de dire à ces gens: Je vous aime, mais je ne suis pas d’accord avec vous.

Je vous aime, mais je ne vais pas passer le reste de ma vie dans la prison des géants simplement pour vous faire plaisir.

Je crois qu’aujourd’hui, quelqu’un va sortir de la prison des géants.

Je crois que quelqu’un va saisir des raisins.

———

Christian Bédard . . .

Le Seigneur est miséricordieux, il est Dieu lent à la colère, il est un bouclier, il est le rocher où je trouve un abri, il est mon espérance. Je veux le laisser travailler en moi. Il me comble de bénédictions.

Dans la Parole de Dieu, on peut lire qu’il y avait 2 disciples, qui, après la mort de Jésus sur la croix, s’en allaient tous deux, tristes et sans savoir que faire. Il vint un autre homme qui était Jésus, mais ils ne l’ont pas reconnu. Il a commencé à parler de son Royaume et d’autres choses qui étaient pour arriver. Comme ils s’approchaient de leur demeure, ils l’invitèrent à entrer parce qu’il était tard et en priant pour le repas, Il est disparu devant eux. Les 2 disciples se regardèrent et se dirent que lorsqu’Il parlait, ça brûlait au-dedans d’eux.

Ce feu, je veux l’avoir pour grandir dans le Seigneur. Le Saint-Esprit va agir quand on le demande. Je veux que mon coeur soit ouvert comme Marie, la sœur de Lazare, qui était aux pieds de Jésus. On est le corps de Christ. Dieu veut nous remplir de sa présence.

Dieu nous donne un souffle de vie et je suis une nouvelle créature en Christ. Toutes les choses anciennes sont passées et toutes choses sont rendues nouvelles en Lui. Rien ne peut nuire à la Parole de Dieu. Sa gloire remplit l’univers. Quand je regarde le lever du soleil, les couleurs parfois à-travers les nuages, c’est vraiment beau. Dieu veut être en communion avec nous. Dieu dit : « Je ne te délaisserai pas, je ne t’abandonnerai pas, je ne te laisserai pas orphelin, je viendrai à toi. » Lui-même s’occupe de moi.

À la prochaine fois, si Dieu le permet.

Bonne année dans le Seigneur.

———-

Vers la religion mondiale

Dans sa bonté, Dieu ne laisse pas les croyants dans l’ignorance de l’avenir. Il nous dévoile son plan au moyen de la Bible, dans lequel il contient de nombreuse prophétie qui aboutit au “jour de Dieu”, aux nouveaux cieux et à la nouvelle terre.

Le 10 février 2019 aux Émirats Unis, une grande prophétie s’est déroulée sous nos yeux. Le pape François et l’imam islamique le Cheikh Ahmed al-Tayeb ont signés une alliance interconfessionnelle historique pour une religion mondiale, appelant à la paix entre les nations et les religions. Devant un public de responsables religieux issus du christianisme, de l’islam et du judaïsme et autres religions.

Si Dieu nous permet d’être témoins devant le déroulement de prophétie comme celui-ci, c’est pour nous exciter à une conduite de piété en attendant son retour imminent. (Lire Mat. 24.37-44)

Puisque donc toutes ces choses doivent se dissoudre, quelles ne doivent pas être la sainteté de votre conduite et votre piété, tandis que vous attendez et hâtez l’avènement du jour de Dieu, à cause duquel les cieux enflammés se dissoudront et les éléments embrasés se fondront ! 2 Pi. 3.11-12

Connaissant l’avenir de ce monde, voudrions-nous nous comporter comme les gens attachés à ce qui va être détruit ?

Considérons l’espérance et à l’héritage qui nous est réservé pour avoir une conduite pieuse et zélé. Veillons et tenons-nous prêts pour le retour de notre Seigneur Jésus.

C’est pourquoi, bien-aimés, en attendant ces choses, appliquez-vous à être trouvés par lui sans tache et irrépréhensibles dans la paix. 2 Pi. 3.14

Votre frère Christian Viau

Voix de victoire de février 2019

Mot du Pasteur

Lorsque nous voyons arriver le mois de février nous pensons neige, vents, poudreries, verglas, pluie et nous oublions que parfois le soleil sera de la partie.

Il en est de même dans nos vies, il y a des périodes que nous pourrions appeler périodes de février ou nous nous disons: « j’ai hâte que les tempêtes (Épreuves) arrêtent ».

Mtt. 8:24-27 est le récit de la tempête apaisée. Comme les disciples, nous sommes inquiets (Parfois nous paniquons) ne sachant quoi faire.  Ce que le maître nous demande, c’est de lui faire confiance, Il est en contrôle. Apprenons à garder les yeux sur lui comme Pierre l’a fait dans un autre récit (Mtt. 14:29) lorsque  Pierre quitta du regard Jésus, il commença à s’enfoncer.

Quelque soit la tempête dans ta vie présentement, sache que le Maître est là, Il est fidèle (Rom.8 :28). Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. (Garde le regard sur le Maître).

Pasteur Gilles

 

******************************************************************

 

Ma princesse, TU AS LA LIBERTÉ D’AIMER

(Encouragement pour les femmes)

Je t’ai donné la liberté d’aimer les autres, alors ne laisse personne qui t’a causé de la peine te paralyser quant à l’expérimentation des joies de l’amour.

Je sais qu’il y a toujours un risque quand tu laisses parler une partie de ton cœur, mais je t’ai créé pour que tu te réjouisses du don particulier de l’amitié. Choisis sagement les personnes pour lesquelles tu investiras ton temps et ton énergie, et surtout donne à ceux que tu aimes le droit de se tromper. Souviens-toi que personne ne t’aimera aussi parfaitement que je le fais. Si tu me permets de prendre les désappointements qui viennent avec tes relations, tu deviendras libre de sonner et de recevoir l’amour inconditionnellement.

Rappelle-toi, ma princesse, c’est souvent quand les personnes le méritent le moins qu’elles ont le plus besoin d’amour.

Je t’aime,

Ton Roi qui est en amour.

« Avant tout, ayez les uns pour les autres une ardente charité, car la charité couvre une multitude de péchés ». 1 Pierre 4:8

(Tiré du livre « Ma Princesse, Lettres du Père à sa chérie » par Sheri Rose Shepherd)

 

******************************************************************

 

Le Pardon au-delà des mots

Le pardon est difficile à pratiquer et n’est pas un geste naturel et facile pour l’homme de nature adamique.  Nous avons plutôt tendance à nous laisser diriger par nos sentiments et à nous complaire dans l’amertume et cela est très nocif  pour nous et pour les autres (Héb. 12,15).

Parce que l’amertume empoisonne nos pensées et déforme la réalité, elle nous isole des autres et alimente de mauvais sentiments et cette attitude peut affecter notre entourage.

Et c’est un mensonge de croire que le temps arrange tout, le temps n’arrange rien.  Le passé ne s’efface pas et inutile de chercher à oublier l’offense, cela ne fait que repousser la rancœur plus loin dans le cœur et cela va produire des racines d’amertume.

Certains diront : ‘’Je ne peux pardonner’’.  La question n’est pas de pouvoir, mais de vouloir.  Tant que nous résistons à la décision de pardonner, nous résistons à Dieu et nous faisons obstacle à sa présence qui nous procure sa paix et sa joie (Jac. 4.6).

Il faut également comprendre que le pardon n’est pas une émotion. Le pardon est une décision rationnelle et volontaire qui livrera un combat contre vos sentiments. Ce combat se livre en particulier dans nos pensées, c’est la raison pour laquelle le renouvellement de notre intelligence par la Parole de Dieu est essentiel, afin d’amener toute pensée captive à l’obéissance de Christ (2 Cor. 10.5).

Le pardon est l’obéissance à la Parole de Dieu (Eph. 4,30-32).

De plus, le vrai motif du pardon provient de l’amour, un fruit de   l’Esprit-Saint qui s’édifie dans la fréquentation de notre Seigneur et à la méditation de la Parole de Dieu.

À l’exemple de notre Père Céleste, il a manifesté sa miséricorde en exprimant son amour en donnant son Fils à la croix (Jn 3,16). Afin que tous croyants repentant soient réconciliés avec Lui (Rom. 5.10 ; 1 Jn 1. 6-7).

De même, nous aussi, nous devons pardonner réciproquement à tout frère repentant (Luc 17, 3-5), comme Dieu nous a pardonné en Christ, avec le même amour dispensé par le Saint-Esprit. (Éph. 4,32 ; 5, 1-2 ; Col. 3,13-14)

D’ailleurs, le but premier du pardon est la réconciliation avec le Père et l’offenseur repentant (1 Jn 1.6).

Suite à cette réconciliation, la paix et la joie vont se reposer sur nous, et nous allons connaître la vraie liberté.  Car l’amour nous rend libre de toute amertume dans nos pensées.

C’est pourquoi, il faut pardonner au-delà de nos paroles, et ne pas pardonner seulement pour se donner bonne conscience, car c’est un pardon sans amour qui n’a pas de valeur (1 Cor. 13,1).  Il faut aimer avec bienveillance (1 Jn 3.18).

Nous ne pouvons pas prétendre être en communion avec son Père en vivant dans l’amertume. En réalité, ce chrétien simule la spiritualité tout en commettant un acte de péché sous le refus de pardonner (1 Jn 1.7-10).

Voilà pourquoi le pardon effectué dans l’amour est si important.  Elle procure la communion avec le Père et aura pour effet la guérison de l’âme, la paix et la joie dans notre cœur et une saine relation avec votre entourage. Le pardon procure la santé spirituelle.

Comme les conflits sont inévitables, il en est de même de la réconciliation, elle est inévitable si nous désirons la communion avec notre Dieu.

Le secret de la réconciliation résidera toujours dans le pardon véritable dans l’amour.

Le pardon n’est pas une faiblesse de la personnalité, elle est une démonstration de la sagesse et d’amour que doit refléter tout disciple (Jn 13.35).

La réconciliation est le but ultime de l’Évangile et notre mission comme chrétien vers le monde, les frères et sœurs et vers nous même.

«Allez, … pardonnez vous réciproquement…» (Col. 3,13)

Parole de celui qui à été percé par amour, pour vous réconcilier avec le Père.

Votre frère Christian Viau

 

******************************************************************

 

EXHORTATION PAR PASTEUR JEAN RULAND

Jérémie 33:3 – Invoque-moi, et je te répondrai; Je t’annoncerai de grandes choses, des choses cachées, que tu ne connais pas.

Bien que Dieu commence par une demande, il s’agit d’une demande sur la base de deux réalités importantes.

1. Tout d’abord, il faut admettre nos limites.

Ceci est indiqué par l’expression « de grandes choses, que vous ne savez pas. »

Je dis toujours : les miracles, l’impossible, c’est Dieu qui le fait par sa toute-puissance.

Nous ne savons et ne pouvons pas tout faire, nos capacités, nos connaissances sont limitées.

Aussi poussée que soit la technologie, les limites sont existantes.

Les plus grands scientifiques, même la NASA ne peut pas tout connaître, tout expliquer, même ce qu’ils découvrent restent un mystère.

D’autant plus lorsque c’est du domaine spirituel.

C’est pourquoi Dieu dit : Je t’annoncerai des choses cachées, que tu ne connais pas.

Quand Jérémie a écrit cette promesse donnée par Dieu il  » était encore enfermé dans la cour de la prison  » (33:1). Il est en prison, Jérusalem avait été conquise et détruite.

Alors Dieu lui demande de l’invoquer par rapport à l’état du peuple, qui devait se repentir, afin que Jérusalem ne soit pas détruite à cause de leurs péchés.

Lire Jérémie 32:33-35  Mais Dieu dans son amour dit à son serviteur : Invoque-moi, je te révélerai des secrets.

Il n’y a rien qui peut empêcher Dieu d’agir lorsqu’il y a une vraie repentance et de l’obéissance.

Nos montagnes pour Dieu sont des grains de sables.

Ceci suggère la deuxième réalité importante.

2. Deuxièmement, c’est admettre que Dieu est la réponse à nos besoins.

Dieu donne la clé à ceux qui reconnaissent leurs limites, et qui sont humbles. « Appelle-moi. »

Appelle-moi pour que j’ouvre le ciel et que ma bénédiction descende sur nous, que son intervention se manifeste avec puissance dans nos impossibilités, nos incapacités.

Dieu nous dit, cherche ma face, appelle-moi, prie, passe du temps dans ma présence, sanctifie-toi, met ta vie en règle.

Parce que « ce « MOI » dans ce verset n’est rien d’autre que Dieu lui-même.

Jérémie 32:27 « Voici, je suis l’Éternel, le Dieu de toute chair. Y a-t-il rien qui soit étonnant de ma part? »

Voix de victoire de janvier 2019

Mot du pasteur

L’année 2018 se dissipe et bientôt nous verrons pointer la nouvelle année 2019.

Lorsqu’une année se dissipe, celle-ci laisse des souvenirs parfois heureux mais aussi parfois tristes, ce qui nous fait regarder la nouvelle année avec un regard différent pour chacun de nous car l’expérience de l’année qui s’envole est différente pour chacun.

C’est pourquoi en regardant la nouvelle année qui est devant nous, nous ne pouvons ignorer la joie et la crainte qui nous anime au plus profond de nous.

Puissions-nous faire confiance à Dieu sachant que ce dernier est en contrôle puisqu’Il connaît toutes choses bien. Il nous connaît personnellement.

Prenons le temps de s’appuyer sur la Parole de Dieu car elle nous encourage face à la nouvelle année.

Matt. 6:25-34 Dieu prend soin

1 Pi. 5:7  Déchargez-vous sur Lui

Phi. 4:6 Faites connaître

En terminant, gardons le regard sur les choses éternelles.

Bonne et heureuse année dans la confiance du Seigneur

Pasteur Gilles et Louise

 

Ma princesse

TU AS UN TALENT UNIQUE

(Encouragement pour les femmes)

Je t’ai donné le don de la vie éternelle, mais mes dons ne s’arrêtent pas là. À l’intérieur de toi, il existe une surprise surnaturelle, un cadeau qui attend d’être déballé…par toi.

Oui, il est là. Il  est caché derrière des rêves qui attendent d’être poursuivis. Il est étouffé par des distractions quotidiennes et submergé par la déception.

Laisse-moi t’aider à faire le ménage et à déceler ton don. Tu le trouveras à cet endroit de la vie qui t’apporte la plus grande joie, à cet endroit où ton âme aspire à être, à ce travail que tes mains aiment tant faire.

Mais ce don que je t’ai donné, il n’est pas seulement pour toi. Je te bénis pour que tu sois une bénédiction pour les autres. Lorsque tu trouveras ton don, je le prendrai et le multiplierai au-delà de ce que tu ne pourrais jamais imaginer. Alors, demande-moi, et je vais t’aider à découvrir ton don afin que tu puisses le révéler au  monde, non pas pour impressionner, mais pour bénir.

Je t’aime,

Ton Roi et dispensateur de tout don bon et parfait.

« Chacun de vous a reçu de Dieu un don particulier: qu’il le mette au service des autres comme un bon gérant de la grâce infiniment variée de Dieu » 1Pierre  4:10, Version Semeur.

(Tiré du livre « Ma Princesse, Lettres du Père à sa chérie par Sheri Rose Shepherd)

 

EXHORTATION PAR PASTEUR JEAN RULAND

Qu’il vous soit fait selon votre foi. Mat. 9:28-29

Ces paroles ont été prononcées par Jésus à deux aveugles. Ils ont été récompensés à cause de leur foi puisque leurs yeux se sont ouverts. Jésus n’a pas dit, qu’il vous soit fait en fonction de votre « destin » ou selon votre « fortune »; Il n’a pas non plus dit, en fonction de votre « rang social », « de notre amitié » ou « vos sentiments », mais il a dit, « Selon votre foi… » (Mat. 9:29).

Jésus aurait pu tout simplement les toucher, ou mieux encore, tout simplement parler et ordonner, et ils auraient pu être guéris de leur aveuglement.

Lorsque ces aveugles ont affirmé qu’ils croyaient que Jésus était capable de leur rendre la vue, le verset 29 dit : «  Puis il leur toucha les yeux, en disant : Qu’il vous soit fait selon votre foi ».

Le diable est décrit dans la Bible comme le voleur qui vient pour voler, égorger et détruire.

Nous avons seulement à prononcer une parole d’incrédulité, et il saute sur l’occasion à pieds joints. Quand nous disons des paroles de doute et de défaite, il obtient tout ce qu’il souhaitait, plus nous sommes négatif, plus il va avoir une forte emprise sur notre vie.

Le diable ne lit pas dans nos pensées, mais nos pensées sont la première étape de nos paroles et de nos actes. Lorsque la Bible parle de notre cœur, il est le plus souvent parlé de l’endroit où nos pensées prennent leurs origines. C’est à partir de ce lieu que la bouche prend son inspiration.

 

Une année selon notre foi

La première chose pour vous pour une bonne année, ce sera de suivre Jésus, ce sera aussi la possibilité d’entendre sa voix.

Avoir la foi pour les miracles, n’exclut pas les épreuves, les coups durs, je peux vous dire que ma foi en Dieu m’a permis de passer au travers de mes épreuves. J’ai fait cette prière, ai pitié de moi, secours moi. J’ai expérimenté comme jamais cette vérité: Le voleur ne vient que pour voler, égorger et détruire. Il sait comment vous amener à l’extrémité, au bout de la corde.

Aujourd’hui c’est peut-être votre cas, vous dites, Seigneur si tu n’interviens pas, je suis fichus. Ces deux aveugles vivent un stress constant pour vivre leur quotidien, pour trouver leur chemin, pour manger, reconnaître la voix de la personne qui s’adresse à eux, etc. Pour toutes choses ils ont besoin d’être aidé.

Lorsqu’il fut arrivé à la maison, les aveugles s’approchèrent de lui, Wha, quelle devait être la sensation de s’approcher de Jésus, se trouver à proximité.

*Jacques 4:8:

Approchez-vous de Dieu, et il s’approchera de vous.

Matthieu 9:20:

Et voici, une femme atteinte d’une perte de sang depuis douze ans s’approcha par derrière, et toucha le bord de son vêtement.

Matthieu 15:30:

Alors s’approcha de lui une grande foule, ayant avec elle des boiteux, des aveugles, des muets, des estropiés, et beaucoup d’autres malades. On les mit à ses pieds, et il les guérit;

Matthieu 9:28:

« Et Jésus leur dit : Croyez-vous que je puisse faire cela? Oui, Seigneur, lui répondirent-ils. » C’est que voyez-vous tout se résume dans cette question, vous avez des attentes, moi aussi, vos résolutions pour 2019, espérant améliorer votre année ne tiendrons pas longtemps. Pour l’enfant de Dieu, sa foi en Dieu, en sa capacité, sa puissance peut vraiment faire la différence.

La question n’est pas est-ce que Dieu peut, mais bien est-ce que tu crois qu’il peut. Dans (Marc 9:22-24) [Le père de l’enfant dit] : « … Mais si tu peux quelque chose, viens à notre secours. Aie compassion de nous. Jésus lui dit : Si tu peux, tout est possible à celui qui croit. Aussitôt le père de l’enfant s’écria: Je crois ! Viens au secours de mon incrédulité ! »

Probablement que nous aurons à faire cette prière en 2019 « Viens au secours de mon incrédulité! »

Beaucoup permettent à la confusion et au doute de dominer leur vie. Ils considèrent leurs problèmes et imaginent qu’ils sont sans solution. Et ils permettent à ce doute de s’interposer dans leur relation avec Dieu, Ils ne croient pas que « rien n’est impossible à Dieu ». La conséquence est que beaucoup de problèmes demeurent irrésolus, et beaucoup de prières ne reçoivent pas de réponse.

Qu’attendez-vous de la vie? Les choses pour le mieux ou pour le pire? Si vous agissez dans la foi alors vous ferez quelque chose de positif pour vous assurer de ne pas répéter les mêmes erreurs.

La foi que je parle n’est pas une foi passive. Il s’agit d’une foi positive et active accompagnée donc d’action positive avec l’aide de Dieu pour changer votre vie.

Bien souvent lorsque les gens ont un besoin, ils pensent que si Dieu le voulait, il pourrait automatiquement le satisfaire.

Changez de manteau, posez des gestes. Dans le concret, vous devez vous vêtir d’un autre manteau et agir en conséquence.

Enlever les vêtements de deuil et revêtir le manteau de louange, enlever les vêtements sales et puants du péché et de la désobéissance pour revêtir le manteau du salut et de la justice de Dieu.

Il vous sera fait selon votre foi en 2019.

Voix de victoire de décembre 2018

MOT DU PASTEUR

Lumières, guirlandes, course, magasinage, cadeaux, stress, partys de bureau, cafard, nostalgie, etc.

Voilà ce que vive la majorité des gens dans ce que nous appelons le temps des fêtes.

Si le monde a volé le vrai sens de Noël, alors pour nous qui croyons en Jésus-Christ, il en est autrement.

Le temps des fêtes garde toujours son vrai sens, celui ou nous soulignons la grandeur de notre Sauveur qui s’est fait homme et qui est devenu la lumière du monde.

Jean 1:1-14 Nous montre la divinité, l’humanité de Jésus, mais Jean souligne aussi qu’Il est la lumière du monde qui luit dans les ténèbres.

C’est lui qui est devenu la lumière qui brille dans notre cœur et qu’il est celui qui éclaire le sentier de notre vie.

Soyons la lumière qui brille là où le Seigneur nous appelle: dans nos familles et au travail. Peu importe l’endroit, que notre lampe ne soit pas sous le boisseau.

Joyeux Noël !

Que Dieu bénisse ce temps et que notre lumière luise.

Pasteur Gilles et Louise

 


 

Déçu de Dieu (deuxième partie)

Dans l’article paru précédemment, j’écrivais que les perspectives de Dieu à notre égard sont parfois différentes de nos attentes envers Dieu. Et qu’il était important d’être éclairé à la lumière des Écritures avec l’assistance du  Saint-Esprit pour ne pas s’égarer dans les voies trompeuses de ses propres impressions ou pensées sur ce que nous croyons bon pour nous.

Cependant, au-delà des attentes ici-bas, notre Père nous fait part de grandes promesses.  La Parole de Dieu déclare, qu’Il nous fait asseoir avec Lui dans les lieux célestes, Il nous fait ses héritiers, à cause de son grand amour.

…il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ,         Éph. 2:6)

Nous avons maintenant la vie éternelle et avons part aux biens célestes car nous sommes devenus citoyens des cieux. (Ph. 3:20)

Également dans Rom. 8:16-17 L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu…. nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, …

Cependant, l’apôtre Paul ajoute ceci : J’estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous. (Rom. 8:18)

Les souffrances et les douleurs font partie aussi de nos vies et cela ne doit pas ébranler notre confiance en Dieu le Père de toute grâce.

Pouvons-nous être déçus de Dieu? Vraiment!  Lorsque que nous saisissons les promesses de la Bible qui parle de l’héritage que nous possédons en Lui, nous ne pouvons que nous réjouir.

Frère et sœur, nous avons tous à gagner avec notre glorieux Sauveur.

Et ma prière pour nous tous, je l’ai emprunté de l’apôtre Paul dans Eph. 1:18

…qu’il illumine les yeux de MON cœur, pour que JE SACHE quelle est l’espérance qui s’attache à MON appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu’il ME réserve A MOI SON FILS BIEN AIMÉ,

Votre frère Christian Viau

 


 

Témoignage de Christian Bédard

Il est le Dieu qui nous secours. Il est le Sauveur de ma vie. Il est le soutient et conducteur de notre vie si on le laisse faire à sa façon.

C’est extraordinaire ce que Dieu a fait dans ma vie cette année. Quand ma mère est décédée, Dieu a pris soin de moi et il m’a dit d’aller de l’avant. Je chante davantage, je prie, je lis la Parole de Dieu et le Seigneur dirige mes pas.

Aujourd’hui, j’ai un ministère, soit de donner la main aux gens. Ça m’est arrivé de ne pas être à la porte et ça m’a manqué parce que lorsqu’on donne la main, on peut dire à la personne : que le Seigneur te bénisse, on est heureux de vous voir ou encore : Le Seigneur veut te parler ce matin. Ce  ministère m’a fait grandir parce qu’avant  je n’allais pas voir les gens, ça me gênait. Lorsqu’il y a eu les funérailles, je ne connaissais pas les gens mais je les ai reçu comme si je les connaissais tous.

Je remercie le Seigneur car il nous parle et nous réconforte dans toutes les situations en lui demandant de l’aide. Dans sa présence, on peut comprendre qui on est en Christ. Il nous a donné le Saint-Esprit pour nous éclairer, pour nous changer. Dieu nous éclaire si on veut le laisser faire.

Avant je regardais des cochonneries à la télévision. Ça fait 10 ans que je ne l’écoute plus et je suis plus heureux de lire la Parole de Dieu. C’est ce qu’il veut de nous. J’avais un choix : le monde de la télé ou Christ qui nous fortifie. J’ai choisi Christ.

Je voulais vous partager ces quelques mots.

Merci de les lire avec joie.

Christian Bédard

 


 

Ma princesse

CHOISIS TES BATAILLES

(Encouragement pour les femmes)

Chaque jour peut être un combat pour quelque chose ou avec quelqu’un si tel est ton choix. Je veux que toi, ma princesse guerrière, tu fasses un choix judicieux de tes batailles et que tu te battes pour les choses qui en vaillent la peine.

Il y a tant de choses qui se dressent contre toi sur le champ de bataille, et il y a tant de causes dignes à défendre. Mais l’ennemi de ton âme te donnera envie de combattre les mauvaises batailles afin de te distraire de ta mission principale. N’oublie pas, ma bien-aimée, ta lutte n’est pas contre la chair et le sang, mais contre les forces du mal dans la réalité spirituelle. N’aie pas peur lorsque tu te retrouves au milieu d’une guerre. Appelle-moi dans la prière et permets-moi de te délivrer. En mon temps, je te donnerai la victoire et rendrai justice à l’affligé.

Alors ne perd pas ton temps dans de mauvais combats. Et n’oublie jamais que la guerre spirituelle a déjà eu lieu, qu’elle est livrée et gagnée sur tes genoux.

Je t’aime,

Ton Roi guerrier.

« Car l’Éternel, votre Dieu, marche avec vous, pour combattre vos ennemis, pour vous sauver. » Deutéronome 20:4

(Tiré du livre « Ma Princesse, Lettres du Père à sa chérie par Sheri Rose Shepherd)

 


 

L’amour divin

Avouons-le; Noël est une période stressante pour la plupart des adultes. Pour certains, c’est un moment de solitude intense ou de chagrin à cause d’un être cher qui est parti. Au lieu d’apporter de la joie, Noël peut apporter de la tristesse.

J’ai lu l’histoire d’une femme qui faisait son shopping de Noël de dernière minute dans un centre commercial bondé. Elle était fatiguée de se battre contre les foules. Elle était fatiguée de se tenir dans les lignes d’attentes. Ses bras étaient pleins de paquets volumineux lorsque la porte de l’ascenseur s’ouvrit, devinez, il était plein.

Les occupants de l’ascenseur à contre coeur ont serré les rangs pour permettre à ce qu’elle puisse rentrer avec ses paquets. Alors que les portes se fermaient, elle a crié: « Celui qui est responsable de toute cette histoire de Noël devrait être arrêté, pendu, ou fusillé! » Quelques personnes hochèrent la tête alors que d’autres acquiescèrent. Puis, quelque part en arrière de l’ascenseur une voix se fit entendre, disant: «Ne vous inquiétez pas ils l’ont crucifié « .

Nous devons nous rappeler qui est entièrement responsable de Noël. Il s’agit de Dieu qui a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui, ne périsse point mais ait la vie éternelle. Jean 3:16.

Noël est devenu une fête païenne oui pour les incroyants, pour les chrétiens c’est l’occasion de lui dire combien nous sommes reconnaissants qu’il est venu sur terre. Bien sur, nous devons le remercier chaque jour pas seulement le    25 décembre, date improbable de sa naissance.

Je suis sûr que cela signifie des choses différentes pour différentes personnes.Pour les commerçants c’est la période la plus occupée de l’année. Les magasins restent ouverts plus longtemps, et embauchent des personnes supplémentaires pour accueillir tous les clients. Cela signifie plus de profits pour passer à travers les périodes difficiles à venir.Pour certains salariés, cela implique une prime de Noël, un peu plus d’argent dans leurs poches pour faire des choses qu’ils veulent faire.Pour de nombreux adolescents et adultes, c’est un moment de plaisir et de parties. Pour les enfants c’est un moment d’impatience, avec le temps qui semble passer si lentement, attendant le matin de Noël.Luc 2:8-14.

Dieu a fait l’annonce aux bergers et cela nous aide à comprendre le vrai sens de Noël. «Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique», et il a choisi de l’annoncer aux bergers tout d’abord.

Les bergers étaient à l’opposé des couches sociales du roi Hérode et tous les gens influents d’alors. Ils vivaient dans les champs avec leurs animaux. Ils n’étaient pas respectés. Ils n’avaient pas de pouvoir ou de prestige. Pourtant, l’ange de Dieu vint à eux et dit: « aujourd’hui, dans la ville de David, vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur. »

En d’autres termes, Dieu faisait la démonstration, par son choix de ces humbles bergers pour être le premier à recevoir les nouvelles de la naissance du Christ, que Jésus n’allait pas être le sauveur de la seule élite politique et sociale et religieuse. Jésus n’allait pas être le seul Sauveur des rois et des gouverneurs, ou des prêtres.

Jésus est le Sauveur de tous également, il ne donne pas la préférence à un groupe ou une classe. Et il ne discrimine pas sur la base de l’intelligence, ou l’éducation, ou la fortune, ou de la profession ou du pouvoir politique, ou le statut social, ou l’une des autres qualités qui juge les êtres humains.

Son amour est offert à tous ceux qui se repentent et croient, ceux qui se confient en Lui comme Sauveur.

J’aime l’histoire des 3 prospecteurs qui ont trouvé un filon d’or en Californie pendant les jours de la ruée vers l’or. Ils ont découvert un grand filon, et ont décidé. « Ils ont décidé de le dire à personne pour qu’ils soient les seules à le savoir afin que personne d’autre ne le découvre. » Alors ils prirent la décision de garder le secret.

Alors qu’ils se dirigeaient vers la ville pour demander le permis d’extraction et rechercher le matériel nécessaire pour extraire l’or. Fidèle à leurs vœux, ils n’ont pas dit un mot à personne. Ils ont déposé leur demande, ont acheté le matériel, et sont allés à la mine. Mais alors qu’ils y allaient une foule de personnes les ont suivis.

Et la raison était à cause de l’expression de leurs visages. Leurs visages étaient illuminés dans l’attente de la richesse qui les attendait. Les gens savaient qu’ils devaient avoir trouvé quelque chose de très spécial. Ainsi, une foule les suivit hors de la ville.

Et nous, avons-nous découvert ce qui peut nous rendre joyeux au point que l’entourage nous voit et veut nous suivre.

Pasteur Jean Ruland

logo