Voix de victoire de février 2019

Mot du Pasteur

Lorsque nous voyons arriver le mois de février nous pensons neige, vents, poudreries, verglas, pluie et nous oublions que parfois le soleil sera de la partie.

Il en est de même dans nos vies, il y a des périodes que nous pourrions appeler périodes de février ou nous nous disons: « j’ai hâte que les tempêtes (Épreuves) arrêtent ».

Mtt. 8:24-27 est le récit de la tempête apaisée. Comme les disciples, nous sommes inquiets (Parfois nous paniquons) ne sachant quoi faire.  Ce que le maître nous demande, c’est de lui faire confiance, Il est en contrôle. Apprenons à garder les yeux sur lui comme Pierre l’a fait dans un autre récit (Mtt. 14:29) lorsque  Pierre quitta du regard Jésus, il commença à s’enfoncer.

Quelque soit la tempête dans ta vie présentement, sache que le Maître est là, Il est fidèle (Rom.8 :28). Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. (Garde le regard sur le Maître).

Pasteur Gilles

 

******************************************************************

 

Ma princesse, TU AS LA LIBERTÉ D’AIMER

(Encouragement pour les femmes)

Je t’ai donné la liberté d’aimer les autres, alors ne laisse personne qui t’a causé de la peine te paralyser quant à l’expérimentation des joies de l’amour.

Je sais qu’il y a toujours un risque quand tu laisses parler une partie de ton cœur, mais je t’ai créé pour que tu te réjouisses du don particulier de l’amitié. Choisis sagement les personnes pour lesquelles tu investiras ton temps et ton énergie, et surtout donne à ceux que tu aimes le droit de se tromper. Souviens-toi que personne ne t’aimera aussi parfaitement que je le fais. Si tu me permets de prendre les désappointements qui viennent avec tes relations, tu deviendras libre de sonner et de recevoir l’amour inconditionnellement.

Rappelle-toi, ma princesse, c’est souvent quand les personnes le méritent le moins qu’elles ont le plus besoin d’amour.

Je t’aime,

Ton Roi qui est en amour.

« Avant tout, ayez les uns pour les autres une ardente charité, car la charité couvre une multitude de péchés ». 1 Pierre 4:8

(Tiré du livre « Ma Princesse, Lettres du Père à sa chérie » par Sheri Rose Shepherd)

 

******************************************************************

 

Le Pardon au-delà des mots

Le pardon est difficile à pratiquer et n’est pas un geste naturel et facile pour l’homme de nature adamique.  Nous avons plutôt tendance à nous laisser diriger par nos sentiments et à nous complaire dans l’amertume et cela est très nocif  pour nous et pour les autres (Héb. 12,15).

Parce que l’amertume empoisonne nos pensées et déforme la réalité, elle nous isole des autres et alimente de mauvais sentiments et cette attitude peut affecter notre entourage.

Et c’est un mensonge de croire que le temps arrange tout, le temps n’arrange rien.  Le passé ne s’efface pas et inutile de chercher à oublier l’offense, cela ne fait que repousser la rancœur plus loin dans le cœur et cela va produire des racines d’amertume.

Certains diront : ‘’Je ne peux pardonner’’.  La question n’est pas de pouvoir, mais de vouloir.  Tant que nous résistons à la décision de pardonner, nous résistons à Dieu et nous faisons obstacle à sa présence qui nous procure sa paix et sa joie (Jac. 4.6).

Il faut également comprendre que le pardon n’est pas une émotion. Le pardon est une décision rationnelle et volontaire qui livrera un combat contre vos sentiments. Ce combat se livre en particulier dans nos pensées, c’est la raison pour laquelle le renouvellement de notre intelligence par la Parole de Dieu est essentiel, afin d’amener toute pensée captive à l’obéissance de Christ (2 Cor. 10.5).

Le pardon est l’obéissance à la Parole de Dieu (Eph. 4,30-32).

De plus, le vrai motif du pardon provient de l’amour, un fruit de   l’Esprit-Saint qui s’édifie dans la fréquentation de notre Seigneur et à la méditation de la Parole de Dieu.

À l’exemple de notre Père Céleste, il a manifesté sa miséricorde en exprimant son amour en donnant son Fils à la croix (Jn 3,16). Afin que tous croyants repentant soient réconciliés avec Lui (Rom. 5.10 ; 1 Jn 1. 6-7).

De même, nous aussi, nous devons pardonner réciproquement à tout frère repentant (Luc 17, 3-5), comme Dieu nous a pardonné en Christ, avec le même amour dispensé par le Saint-Esprit. (Éph. 4,32 ; 5, 1-2 ; Col. 3,13-14)

D’ailleurs, le but premier du pardon est la réconciliation avec le Père et l’offenseur repentant (1 Jn 1.6).

Suite à cette réconciliation, la paix et la joie vont se reposer sur nous, et nous allons connaître la vraie liberté.  Car l’amour nous rend libre de toute amertume dans nos pensées.

C’est pourquoi, il faut pardonner au-delà de nos paroles, et ne pas pardonner seulement pour se donner bonne conscience, car c’est un pardon sans amour qui n’a pas de valeur (1 Cor. 13,1).  Il faut aimer avec bienveillance (1 Jn 3.18).

Nous ne pouvons pas prétendre être en communion avec son Père en vivant dans l’amertume. En réalité, ce chrétien simule la spiritualité tout en commettant un acte de péché sous le refus de pardonner (1 Jn 1.7-10).

Voilà pourquoi le pardon effectué dans l’amour est si important.  Elle procure la communion avec le Père et aura pour effet la guérison de l’âme, la paix et la joie dans notre cœur et une saine relation avec votre entourage. Le pardon procure la santé spirituelle.

Comme les conflits sont inévitables, il en est de même de la réconciliation, elle est inévitable si nous désirons la communion avec notre Dieu.

Le secret de la réconciliation résidera toujours dans le pardon véritable dans l’amour.

Le pardon n’est pas une faiblesse de la personnalité, elle est une démonstration de la sagesse et d’amour que doit refléter tout disciple (Jn 13.35).

La réconciliation est le but ultime de l’Évangile et notre mission comme chrétien vers le monde, les frères et sœurs et vers nous même.

«Allez, … pardonnez vous réciproquement…» (Col. 3,13)

Parole de celui qui à été percé par amour, pour vous réconcilier avec le Père.

Votre frère Christian Viau

 

******************************************************************

 

EXHORTATION PAR PASTEUR JEAN RULAND

Jérémie 33:3 – Invoque-moi, et je te répondrai; Je t’annoncerai de grandes choses, des choses cachées, que tu ne connais pas.

Bien que Dieu commence par une demande, il s’agit d’une demande sur la base de deux réalités importantes.

1. Tout d’abord, il faut admettre nos limites.

Ceci est indiqué par l’expression « de grandes choses, que vous ne savez pas. »

Je dis toujours : les miracles, l’impossible, c’est Dieu qui le fait par sa toute-puissance.

Nous ne savons et ne pouvons pas tout faire, nos capacités, nos connaissances sont limitées.

Aussi poussée que soit la technologie, les limites sont existantes.

Les plus grands scientifiques, même la NASA ne peut pas tout connaître, tout expliquer, même ce qu’ils découvrent restent un mystère.

D’autant plus lorsque c’est du domaine spirituel.

C’est pourquoi Dieu dit : Je t’annoncerai des choses cachées, que tu ne connais pas.

Quand Jérémie a écrit cette promesse donnée par Dieu il  » était encore enfermé dans la cour de la prison  » (33:1). Il est en prison, Jérusalem avait été conquise et détruite.

Alors Dieu lui demande de l’invoquer par rapport à l’état du peuple, qui devait se repentir, afin que Jérusalem ne soit pas détruite à cause de leurs péchés.

Lire Jérémie 32:33-35  Mais Dieu dans son amour dit à son serviteur : Invoque-moi, je te révélerai des secrets.

Il n’y a rien qui peut empêcher Dieu d’agir lorsqu’il y a une vraie repentance et de l’obéissance.

Nos montagnes pour Dieu sont des grains de sables.

Ceci suggère la deuxième réalité importante.

2. Deuxièmement, c’est admettre que Dieu est la réponse à nos besoins.

Dieu donne la clé à ceux qui reconnaissent leurs limites, et qui sont humbles. « Appelle-moi. »

Appelle-moi pour que j’ouvre le ciel et que ma bénédiction descende sur nous, que son intervention se manifeste avec puissance dans nos impossibilités, nos incapacités.

Dieu nous dit, cherche ma face, appelle-moi, prie, passe du temps dans ma présence, sanctifie-toi, met ta vie en règle.

Parce que « ce « MOI » dans ce verset n’est rien d’autre que Dieu lui-même.

Jérémie 32:27 « Voici, je suis l’Éternel, le Dieu de toute chair. Y a-t-il rien qui soit étonnant de ma part? »

Voix de victoire de janvier 2019

Mot du pasteur

L’année 2018 se dissipe et bientôt nous verrons pointer la nouvelle année 2019.

Lorsqu’une année se dissipe, celle-ci laisse des souvenirs parfois heureux mais aussi parfois tristes, ce qui nous fait regarder la nouvelle année avec un regard différent pour chacun de nous car l’expérience de l’année qui s’envole est différente pour chacun.

C’est pourquoi en regardant la nouvelle année qui est devant nous, nous ne pouvons ignorer la joie et la crainte qui nous anime au plus profond de nous.

Puissions-nous faire confiance à Dieu sachant que ce dernier est en contrôle puisqu’Il connaît toutes choses bien. Il nous connaît personnellement.

Prenons le temps de s’appuyer sur la Parole de Dieu car elle nous encourage face à la nouvelle année.

Matt. 6:25-34 Dieu prend soin

1 Pi. 5:7  Déchargez-vous sur Lui

Phi. 4:6 Faites connaître

En terminant, gardons le regard sur les choses éternelles.

Bonne et heureuse année dans la confiance du Seigneur

Pasteur Gilles et Louise

 

Ma princesse

TU AS UN TALENT UNIQUE

(Encouragement pour les femmes)

Je t’ai donné le don de la vie éternelle, mais mes dons ne s’arrêtent pas là. À l’intérieur de toi, il existe une surprise surnaturelle, un cadeau qui attend d’être déballé…par toi.

Oui, il est là. Il  est caché derrière des rêves qui attendent d’être poursuivis. Il est étouffé par des distractions quotidiennes et submergé par la déception.

Laisse-moi t’aider à faire le ménage et à déceler ton don. Tu le trouveras à cet endroit de la vie qui t’apporte la plus grande joie, à cet endroit où ton âme aspire à être, à ce travail que tes mains aiment tant faire.

Mais ce don que je t’ai donné, il n’est pas seulement pour toi. Je te bénis pour que tu sois une bénédiction pour les autres. Lorsque tu trouveras ton don, je le prendrai et le multiplierai au-delà de ce que tu ne pourrais jamais imaginer. Alors, demande-moi, et je vais t’aider à découvrir ton don afin que tu puisses le révéler au  monde, non pas pour impressionner, mais pour bénir.

Je t’aime,

Ton Roi et dispensateur de tout don bon et parfait.

« Chacun de vous a reçu de Dieu un don particulier: qu’il le mette au service des autres comme un bon gérant de la grâce infiniment variée de Dieu » 1Pierre  4:10, Version Semeur.

(Tiré du livre « Ma Princesse, Lettres du Père à sa chérie par Sheri Rose Shepherd)

 

EXHORTATION PAR PASTEUR JEAN RULAND

Qu’il vous soit fait selon votre foi. Mat. 9:28-29

Ces paroles ont été prononcées par Jésus à deux aveugles. Ils ont été récompensés à cause de leur foi puisque leurs yeux se sont ouverts. Jésus n’a pas dit, qu’il vous soit fait en fonction de votre « destin » ou selon votre « fortune »; Il n’a pas non plus dit, en fonction de votre « rang social », « de notre amitié » ou « vos sentiments », mais il a dit, « Selon votre foi… » (Mat. 9:29).

Jésus aurait pu tout simplement les toucher, ou mieux encore, tout simplement parler et ordonner, et ils auraient pu être guéris de leur aveuglement.

Lorsque ces aveugles ont affirmé qu’ils croyaient que Jésus était capable de leur rendre la vue, le verset 29 dit : «  Puis il leur toucha les yeux, en disant : Qu’il vous soit fait selon votre foi ».

Le diable est décrit dans la Bible comme le voleur qui vient pour voler, égorger et détruire.

Nous avons seulement à prononcer une parole d’incrédulité, et il saute sur l’occasion à pieds joints. Quand nous disons des paroles de doute et de défaite, il obtient tout ce qu’il souhaitait, plus nous sommes négatif, plus il va avoir une forte emprise sur notre vie.

Le diable ne lit pas dans nos pensées, mais nos pensées sont la première étape de nos paroles et de nos actes. Lorsque la Bible parle de notre cœur, il est le plus souvent parlé de l’endroit où nos pensées prennent leurs origines. C’est à partir de ce lieu que la bouche prend son inspiration.

 

Une année selon notre foi

La première chose pour vous pour une bonne année, ce sera de suivre Jésus, ce sera aussi la possibilité d’entendre sa voix.

Avoir la foi pour les miracles, n’exclut pas les épreuves, les coups durs, je peux vous dire que ma foi en Dieu m’a permis de passer au travers de mes épreuves. J’ai fait cette prière, ai pitié de moi, secours moi. J’ai expérimenté comme jamais cette vérité: Le voleur ne vient que pour voler, égorger et détruire. Il sait comment vous amener à l’extrémité, au bout de la corde.

Aujourd’hui c’est peut-être votre cas, vous dites, Seigneur si tu n’interviens pas, je suis fichus. Ces deux aveugles vivent un stress constant pour vivre leur quotidien, pour trouver leur chemin, pour manger, reconnaître la voix de la personne qui s’adresse à eux, etc. Pour toutes choses ils ont besoin d’être aidé.

Lorsqu’il fut arrivé à la maison, les aveugles s’approchèrent de lui, Wha, quelle devait être la sensation de s’approcher de Jésus, se trouver à proximité.

*Jacques 4:8:

Approchez-vous de Dieu, et il s’approchera de vous.

Matthieu 9:20:

Et voici, une femme atteinte d’une perte de sang depuis douze ans s’approcha par derrière, et toucha le bord de son vêtement.

Matthieu 15:30:

Alors s’approcha de lui une grande foule, ayant avec elle des boiteux, des aveugles, des muets, des estropiés, et beaucoup d’autres malades. On les mit à ses pieds, et il les guérit;

Matthieu 9:28:

« Et Jésus leur dit : Croyez-vous que je puisse faire cela? Oui, Seigneur, lui répondirent-ils. » C’est que voyez-vous tout se résume dans cette question, vous avez des attentes, moi aussi, vos résolutions pour 2019, espérant améliorer votre année ne tiendrons pas longtemps. Pour l’enfant de Dieu, sa foi en Dieu, en sa capacité, sa puissance peut vraiment faire la différence.

La question n’est pas est-ce que Dieu peut, mais bien est-ce que tu crois qu’il peut. Dans (Marc 9:22-24) [Le père de l’enfant dit] : « … Mais si tu peux quelque chose, viens à notre secours. Aie compassion de nous. Jésus lui dit : Si tu peux, tout est possible à celui qui croit. Aussitôt le père de l’enfant s’écria: Je crois ! Viens au secours de mon incrédulité ! »

Probablement que nous aurons à faire cette prière en 2019 « Viens au secours de mon incrédulité! »

Beaucoup permettent à la confusion et au doute de dominer leur vie. Ils considèrent leurs problèmes et imaginent qu’ils sont sans solution. Et ils permettent à ce doute de s’interposer dans leur relation avec Dieu, Ils ne croient pas que « rien n’est impossible à Dieu ». La conséquence est que beaucoup de problèmes demeurent irrésolus, et beaucoup de prières ne reçoivent pas de réponse.

Qu’attendez-vous de la vie? Les choses pour le mieux ou pour le pire? Si vous agissez dans la foi alors vous ferez quelque chose de positif pour vous assurer de ne pas répéter les mêmes erreurs.

La foi que je parle n’est pas une foi passive. Il s’agit d’une foi positive et active accompagnée donc d’action positive avec l’aide de Dieu pour changer votre vie.

Bien souvent lorsque les gens ont un besoin, ils pensent que si Dieu le voulait, il pourrait automatiquement le satisfaire.

Changez de manteau, posez des gestes. Dans le concret, vous devez vous vêtir d’un autre manteau et agir en conséquence.

Enlever les vêtements de deuil et revêtir le manteau de louange, enlever les vêtements sales et puants du péché et de la désobéissance pour revêtir le manteau du salut et de la justice de Dieu.

Il vous sera fait selon votre foi en 2019.

Voix de victoire de décembre 2018

MOT DU PASTEUR

Lumières, guirlandes, course, magasinage, cadeaux, stress, partys de bureau, cafard, nostalgie, etc.

Voilà ce que vive la majorité des gens dans ce que nous appelons le temps des fêtes.

Si le monde a volé le vrai sens de Noël, alors pour nous qui croyons en Jésus-Christ, il en est autrement.

Le temps des fêtes garde toujours son vrai sens, celui ou nous soulignons la grandeur de notre Sauveur qui s’est fait homme et qui est devenu la lumière du monde.

Jean 1:1-14 Nous montre la divinité, l’humanité de Jésus, mais Jean souligne aussi qu’Il est la lumière du monde qui luit dans les ténèbres.

C’est lui qui est devenu la lumière qui brille dans notre cœur et qu’il est celui qui éclaire le sentier de notre vie.

Soyons la lumière qui brille là où le Seigneur nous appelle: dans nos familles et au travail. Peu importe l’endroit, que notre lampe ne soit pas sous le boisseau.

Joyeux Noël !

Que Dieu bénisse ce temps et que notre lumière luise.

Pasteur Gilles et Louise

 


 

Déçu de Dieu (deuxième partie)

Dans l’article paru précédemment, j’écrivais que les perspectives de Dieu à notre égard sont parfois différentes de nos attentes envers Dieu. Et qu’il était important d’être éclairé à la lumière des Écritures avec l’assistance du  Saint-Esprit pour ne pas s’égarer dans les voies trompeuses de ses propres impressions ou pensées sur ce que nous croyons bon pour nous.

Cependant, au-delà des attentes ici-bas, notre Père nous fait part de grandes promesses.  La Parole de Dieu déclare, qu’Il nous fait asseoir avec Lui dans les lieux célestes, Il nous fait ses héritiers, à cause de son grand amour.

…il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ,         Éph. 2:6)

Nous avons maintenant la vie éternelle et avons part aux biens célestes car nous sommes devenus citoyens des cieux. (Ph. 3:20)

Également dans Rom. 8:16-17 L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu…. nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, …

Cependant, l’apôtre Paul ajoute ceci : J’estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous. (Rom. 8:18)

Les souffrances et les douleurs font partie aussi de nos vies et cela ne doit pas ébranler notre confiance en Dieu le Père de toute grâce.

Pouvons-nous être déçus de Dieu? Vraiment!  Lorsque que nous saisissons les promesses de la Bible qui parle de l’héritage que nous possédons en Lui, nous ne pouvons que nous réjouir.

Frère et sœur, nous avons tous à gagner avec notre glorieux Sauveur.

Et ma prière pour nous tous, je l’ai emprunté de l’apôtre Paul dans Eph. 1:18

…qu’il illumine les yeux de MON cœur, pour que JE SACHE quelle est l’espérance qui s’attache à MON appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu’il ME réserve A MOI SON FILS BIEN AIMÉ,

Votre frère Christian Viau

 


 

Témoignage de Christian Bédard

Il est le Dieu qui nous secours. Il est le Sauveur de ma vie. Il est le soutient et conducteur de notre vie si on le laisse faire à sa façon.

C’est extraordinaire ce que Dieu a fait dans ma vie cette année. Quand ma mère est décédée, Dieu a pris soin de moi et il m’a dit d’aller de l’avant. Je chante davantage, je prie, je lis la Parole de Dieu et le Seigneur dirige mes pas.

Aujourd’hui, j’ai un ministère, soit de donner la main aux gens. Ça m’est arrivé de ne pas être à la porte et ça m’a manqué parce que lorsqu’on donne la main, on peut dire à la personne : que le Seigneur te bénisse, on est heureux de vous voir ou encore : Le Seigneur veut te parler ce matin. Ce  ministère m’a fait grandir parce qu’avant  je n’allais pas voir les gens, ça me gênait. Lorsqu’il y a eu les funérailles, je ne connaissais pas les gens mais je les ai reçu comme si je les connaissais tous.

Je remercie le Seigneur car il nous parle et nous réconforte dans toutes les situations en lui demandant de l’aide. Dans sa présence, on peut comprendre qui on est en Christ. Il nous a donné le Saint-Esprit pour nous éclairer, pour nous changer. Dieu nous éclaire si on veut le laisser faire.

Avant je regardais des cochonneries à la télévision. Ça fait 10 ans que je ne l’écoute plus et je suis plus heureux de lire la Parole de Dieu. C’est ce qu’il veut de nous. J’avais un choix : le monde de la télé ou Christ qui nous fortifie. J’ai choisi Christ.

Je voulais vous partager ces quelques mots.

Merci de les lire avec joie.

Christian Bédard

 


 

Ma princesse

CHOISIS TES BATAILLES

(Encouragement pour les femmes)

Chaque jour peut être un combat pour quelque chose ou avec quelqu’un si tel est ton choix. Je veux que toi, ma princesse guerrière, tu fasses un choix judicieux de tes batailles et que tu te battes pour les choses qui en vaillent la peine.

Il y a tant de choses qui se dressent contre toi sur le champ de bataille, et il y a tant de causes dignes à défendre. Mais l’ennemi de ton âme te donnera envie de combattre les mauvaises batailles afin de te distraire de ta mission principale. N’oublie pas, ma bien-aimée, ta lutte n’est pas contre la chair et le sang, mais contre les forces du mal dans la réalité spirituelle. N’aie pas peur lorsque tu te retrouves au milieu d’une guerre. Appelle-moi dans la prière et permets-moi de te délivrer. En mon temps, je te donnerai la victoire et rendrai justice à l’affligé.

Alors ne perd pas ton temps dans de mauvais combats. Et n’oublie jamais que la guerre spirituelle a déjà eu lieu, qu’elle est livrée et gagnée sur tes genoux.

Je t’aime,

Ton Roi guerrier.

« Car l’Éternel, votre Dieu, marche avec vous, pour combattre vos ennemis, pour vous sauver. » Deutéronome 20:4

(Tiré du livre « Ma Princesse, Lettres du Père à sa chérie par Sheri Rose Shepherd)

 


 

L’amour divin

Avouons-le; Noël est une période stressante pour la plupart des adultes. Pour certains, c’est un moment de solitude intense ou de chagrin à cause d’un être cher qui est parti. Au lieu d’apporter de la joie, Noël peut apporter de la tristesse.

J’ai lu l’histoire d’une femme qui faisait son shopping de Noël de dernière minute dans un centre commercial bondé. Elle était fatiguée de se battre contre les foules. Elle était fatiguée de se tenir dans les lignes d’attentes. Ses bras étaient pleins de paquets volumineux lorsque la porte de l’ascenseur s’ouvrit, devinez, il était plein.

Les occupants de l’ascenseur à contre coeur ont serré les rangs pour permettre à ce qu’elle puisse rentrer avec ses paquets. Alors que les portes se fermaient, elle a crié: « Celui qui est responsable de toute cette histoire de Noël devrait être arrêté, pendu, ou fusillé! » Quelques personnes hochèrent la tête alors que d’autres acquiescèrent. Puis, quelque part en arrière de l’ascenseur une voix se fit entendre, disant: «Ne vous inquiétez pas ils l’ont crucifié « .

Nous devons nous rappeler qui est entièrement responsable de Noël. Il s’agit de Dieu qui a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui, ne périsse point mais ait la vie éternelle. Jean 3:16.

Noël est devenu une fête païenne oui pour les incroyants, pour les chrétiens c’est l’occasion de lui dire combien nous sommes reconnaissants qu’il est venu sur terre. Bien sur, nous devons le remercier chaque jour pas seulement le    25 décembre, date improbable de sa naissance.

Je suis sûr que cela signifie des choses différentes pour différentes personnes.Pour les commerçants c’est la période la plus occupée de l’année. Les magasins restent ouverts plus longtemps, et embauchent des personnes supplémentaires pour accueillir tous les clients. Cela signifie plus de profits pour passer à travers les périodes difficiles à venir.Pour certains salariés, cela implique une prime de Noël, un peu plus d’argent dans leurs poches pour faire des choses qu’ils veulent faire.Pour de nombreux adolescents et adultes, c’est un moment de plaisir et de parties. Pour les enfants c’est un moment d’impatience, avec le temps qui semble passer si lentement, attendant le matin de Noël.Luc 2:8-14.

Dieu a fait l’annonce aux bergers et cela nous aide à comprendre le vrai sens de Noël. «Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique», et il a choisi de l’annoncer aux bergers tout d’abord.

Les bergers étaient à l’opposé des couches sociales du roi Hérode et tous les gens influents d’alors. Ils vivaient dans les champs avec leurs animaux. Ils n’étaient pas respectés. Ils n’avaient pas de pouvoir ou de prestige. Pourtant, l’ange de Dieu vint à eux et dit: « aujourd’hui, dans la ville de David, vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur. »

En d’autres termes, Dieu faisait la démonstration, par son choix de ces humbles bergers pour être le premier à recevoir les nouvelles de la naissance du Christ, que Jésus n’allait pas être le sauveur de la seule élite politique et sociale et religieuse. Jésus n’allait pas être le seul Sauveur des rois et des gouverneurs, ou des prêtres.

Jésus est le Sauveur de tous également, il ne donne pas la préférence à un groupe ou une classe. Et il ne discrimine pas sur la base de l’intelligence, ou l’éducation, ou la fortune, ou de la profession ou du pouvoir politique, ou le statut social, ou l’une des autres qualités qui juge les êtres humains.

Son amour est offert à tous ceux qui se repentent et croient, ceux qui se confient en Lui comme Sauveur.

J’aime l’histoire des 3 prospecteurs qui ont trouvé un filon d’or en Californie pendant les jours de la ruée vers l’or. Ils ont découvert un grand filon, et ont décidé. « Ils ont décidé de le dire à personne pour qu’ils soient les seules à le savoir afin que personne d’autre ne le découvre. » Alors ils prirent la décision de garder le secret.

Alors qu’ils se dirigeaient vers la ville pour demander le permis d’extraction et rechercher le matériel nécessaire pour extraire l’or. Fidèle à leurs vœux, ils n’ont pas dit un mot à personne. Ils ont déposé leur demande, ont acheté le matériel, et sont allés à la mine. Mais alors qu’ils y allaient une foule de personnes les ont suivis.

Et la raison était à cause de l’expression de leurs visages. Leurs visages étaient illuminés dans l’attente de la richesse qui les attendait. Les gens savaient qu’ils devaient avoir trouvé quelque chose de très spécial. Ainsi, une foule les suivit hors de la ville.

Et nous, avons-nous découvert ce qui peut nous rendre joyeux au point que l’entourage nous voit et veut nous suivre.

Pasteur Jean Ruland

Voix de victoire de novembre 2018

MOT DU PASTEUR

La Parole de Dieu nous dit dans 1 Pierre 3 :9 : « Vous êtes appelés à bénir afin d’hériter la bénédiction ».

Je remercie le Seigneur pour l’assemblée du Centre Évangélique Portneuf qui a été une bénédiction envers la famille de Louis mais aussi envers les proches et amis lors du service de notre sœur.

Vous êtes une bénédiction pour moi comme pasteur et mon cœur a été réjouit de voir votre amour en action (plus que des paroles).

Parfois, dans les temps difficiles, Dieu nous utilise pour être un baume sur une blessure.

Merci à chacun de vous pour votre générosité à tous égards mais surtout à celle de votre cœur.

Pasteur Gilles

 


 

Déçu de Dieu (première partie)

La déception indique que je suis insatisfait, qu’il y a un écart entre les attentes préconisées et ce qui s’est réellement produit.

Les occasions d’être déçu ne manquent pas dans le quotidien de nos vies agitées.

Nous pouvons être déçus de l’issue d’un match de hockey qui anéantit l’attente de voir son équipe gagner.Il en est de même dans notre vie spirituelle, nous nous créons des attentes auprès de Dieu qui se termine parfois dans la déception. La déception nait d’une attente non réalisée.

La déception peut amener à la frustration.   Une frustration non réglé au pied du Sauveur peut nous conduire au naufrage de la foi parce que nous reprochons à Dieu de ne pas donner ce que notre cœur désire.

Dans une telle situation, il ne faut pas chercher à comprendre avec nos pensées le pourquoi des circonstances qui nous contrarie.   Mais de prier comme Paul nous le démontre dans Philippiens.

Voici ce que je demande à Dieu dans ma prière : que votre amour grandisse de plus en plus, qu’il soit enrichi de vraie connaissance et de compréhension parfaite, pour que vous soyez capables de discerner ce qui est bien. (Ph. 1 :9-10 BFC)

Paul prie donc pour que les chrétiens de Philippes continuent de grandir dans l’amour, mais aussi pour que cet amour s’accompagne d’une pleine connaissance, c’est à dire d’un besoin d’être éclairé à la lumière des Écritures avec l’assistance du Saint-Esprit pour ne pas s’égarer dans les voies trompeuses de ses propres impressions ou pensées.  L’apôtre presse ses frères dans le Seigneur d’avoir cette compréhension de la volonté du Père pour le discernement de ce qui est meilleur pour eux.

Sachez que Dieu agit pour le bien de ceux qui l’aiment. Tous les événements ne se produisent pas sans qu’il le permette.  Cela est parfois difficile de comprendre avec notre raisonnement               (Rom. 11,33), mais notre Père nous demande de lui faire confiance.

Votre frère Christian Viau

 


 

AVANT ET APRÈS

Point tournant Texte Actes 9:1-22

Combien d’entre vous ont vu des photos dans les annonces de perte de poids, on nous montre l’avant puis de nombreuses semaines, des années plus tard, nous voyons la photo après. Le look après est censé être bien mieux qu’avant. Mais, nous sommes souvent  déçus, la transformation attendu ne se voit pas toujours.

Nous nous concentrons beaucoup sur notre poids et notre apparence, car cela est important pour nous, nous voulons être en bonne santé par tous les moyens, et il n’y a rien de mal à cela. Mais, je tiens à vous demander de changer votre focus de votre physique à votre vous spirituel pendant quelques minutes.

Actes 2:1-4 La pentecôte

Ce jour-là, cet événement fut le point tournant dans la vie des disciples, et pour l’église.

Pouvez-vous mettre le doigt sur un événement dans votre vie, où vous pouvez dire: «Cela a été un véritable tournant dans ma vie. »  Peut-être est-ce le jour où votre premier enfant est né. La vie n’a plus jamais été la même? Peut-être que ce fut le jour où vous avez enfin eu le courage de demander Mme Villeneuve en mariage.

Les points tournants peuvent être aussi des choses négatives.

Le jour où vous avez eu cet accident de voiture. Le jour où vous avez appris le décès de votre maman ou de votre papa. Le jour où le médecin vous a donné des mauvaises nouvelles. Un divorce, une perte d’emploi.

Nous avons tous eu des tournants dans nos vies, c’est presque une manière de marquer notre chemin à travers cette vie. Mais ce que je veux partager avec vous aujourd’hui est que Dieu veut que vous ayez un tournant dans votre vie spirituelle qui va vous permettre d’être plus que vous ne pourrait jamais rêver être.

Je crois que la Parole de Dieu nous enseigne que nous ne pourrons pas atteindre notre grand potentiel que Dieu a pour vous, SANS ETRE.

REMPLI PAR LE SAINT-ESPRIT.

Saul de Tarse semblait avoir tout prévu, il était sur une mission, en croisade, il donnait tout ce qu’il pouvait à son travail, et il le faisait avec une grande passion. Mais Saul courait vers son point tournant. On pourrait dire que ce fut le moment de Dieu.

Regardez la rencontre de Saul avec le Seigneur : Actes 9 (Lire).

Saul est tombé de sa monture. Jésus lui est apparu, lui parla, le confronta concernant ce qu’il faisait, et Jésus l’a humilié en le rendant aveugle. Saul celui qui semblait avoir tout compris, qui croyait savoir ce qu’il fallait faire et devait faire, celui qui avait la vision claire, Dieu est intervenu et en substance dit:  » Tu es juste un homme aveugle, impuissant sans moi.  »

Beaucoup aujourd’hui vivent une faillite spirituelle, familiale et conjugale. Le Saint-Esprit n’est plus à l’œuvre dans leur vie, le Saint-Esprit est attristé. Comment pouvons-nous arriver à cela? Le manque de prière; La Parole de Dieu nous dit de toujours être dans une attitude de prière, en d’autres termes, nous devons toujours être prêt à communiquer avec Dieu, la prière c’est parler à Dieu.

C’est l’Esprit-Saint qui enseigne la Parole, c’est l’Esprit qui utilise la Parole pour nous corriger, pour encourager, nous discipliner, pour nous instruire. La Parole de Dieu est un outil vital de  l’Esprit-Saint dans nos vies.

Saul, comme nous le savons, donna sa vie au Seigneur à travers cette expérience, et Dieu lui envoie un homme nommé Ananias chrétien, afin qu’il aille vers Saul pour prier pour lui et l’enseigner. Regardez Actes 9:17-19 (Lire).

Ce que nous voyons arriver à Saul est une transformation totale. Sa vie est arrivée à l’un des points tournants les plus grandioses enregistrées dans les Écritures. Il est devenu le plus grand missionnaire que l’Église ait jamais connu. Son nom Saul fut changé en Paul, comme un moyen extérieur de dire ce qui s’était passé à l’intérieur.

Nous nous retrouvons avec un contraste saisissant, avant et après. Saul de Tarse, le persécuteur des chrétiens, avant, et puis nous avons Paul, un des plus grands disciples du Christ qui n’ait jamais vécu, après.

Alors quelle est la différence? La différence était qu’il avait donné sa vie à Christ et était rempli de l’Esprit-Saint, il n’a plus jamais était le même.

S’il y a quelque chose que notre église a besoin de plus, c’est d’avoir des chrétiens qui sont vendus pour Jésus, et qui sont remplis de l’Esprit-Saint!

Pouvez-vous dire, oui ma vie a connu un point tournant, ma rencontre avec Jésus a tout changé, aujourd’hui ma vie est remplie du Saint-Esprit et a un impact sur l’entourage.

Pasteur Jean Ruland

 


 

Ma princesse

SOIS PASSIONNÉE DE MA PAROLE

(Encouragement pour les femmes)

 

Je veux que ton cœur soit passionné pour moi et ma Parole écrite. Je te le promets… plus tu liras ma Parole, plus tu auras soif de moi.

Mon enfant, ne laisse rien ni personne te voler le temps que nous pourrions passer ensemble, toi et moi. Je sais que tu M’aimes, mais je te vois souvent chercher partout sauf en moi. C’est ma Parole qui te permet de vivre une vie empreint d’une sagesse surnaturelle. C’est ma Parole qui définit qui tu es et combien je t’aime. Je sais qu’il y a beaucoup à voir et à faire, mais rien ni personne ne te donnera les bénédictions et la sécurité que tu découvriras dans la lettre d’amour que j’ai écrite pour toi : ma Parole.

Ouvre ta Bible aujourd’hui, et laisse-moi me révéler    moi-même à toi d’une façon réelle et intime. Tout temps que tu passeras avec moi sera multiplié par ma puissante main alors, approche-toi de moi et je m’approcherai de toi.

Je t’aime,

Ton Roi et ta parole de vie.

« Ta parole est une lampe à mes pieds et une lumière sur mon sentier. » Psaume 119.105

(Tiré du livre « Ma Princesse, Lettres du Père à sa chérie par Sheri Rose Shepherd)

Voix de Victoire d’octobre 2018

MOT DU PASTEUR

Bientôt le mois d’octobre, comme le temps passe vite. Les feuilles ont déjà commencé à tomber, le gel a fait son apparition, mais il faut se souvenir que ce mois renferme la fête de l’action de grâce qui trouve sa source en l’Éternel.

Partout dans la Parole, Dieu nous invite à lui faire connaître tous nos besoins mais aussi à Lui rendre grâce.

Eph.5:19-20 : Entretenez-vous par des psaumes, par des hymnes, et par des cantiques spirituels, chantant et célébrant de tout votre cœur les louanges du Seigneur ; rendez continuellement grâces pour toutes choses à Dieu le Père, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ,

Ph.4:6   Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ.

Action de grâce équivaut à un magistral MERCI!

Alors MERCI Seigneur pour ton salut que je ne mérite pas. Merci pour ta fidélité. Merci pour mes frères et mes sœurs et merci pour ton église.

Je  t’invite à faire ta liste d’actions de grâce.

Pasteur Gilles et Louise

 


 

Pourquoi remercier le Seigneur?

Dans la vie chrétienne, on fait parfois tout un tas de choses sans savoir pourquoi.  Mais nous le faisons sans toutefois sans se poser la question : pourquoi?

Évidemment, nous le faisons parce que le Seigneur nous le demande      (1 Th. 5,18).  Lui-même, Jésus, rendit grâce au Père pour la nourriture   (Jn 6,23).

Moïse, dans le livre de Deutéronome, nous ordonne de remercier l’Éternel pour la nourriture et les bienfaits qu’il nous accorde (De. 8,10), et il en explique le pourquoi.

  • Pour ne pas oublier que les bienfaits nous sont accordés par les interventions de Dieu. (De. 8,11)
  • Pour pas ’que notre cœur ne s’enfle, et que tu n’oublies l’Éternel’’. (De. 8,14)
  • Pour que nous ne puissions pas dire que c’est par Ma force et la puissance de ma main m’ont acquis ces richesses (De. 8,17).
  • Se rappeler que c’est ; l’Éternel, ton Dieu, qui te donnera de la force pour les acquérir. (De. 8,18)

L’ingratitude est le fait de ne pas reconnaître les bienfaits reçus des mains de Dieu. Cette attitude ingrate nous conduit à un sentiment d’orgueil qui nous fait croire que l’on peut subvenir seul à nos besoins.  Sachez que l’ingratitude et l’orgueil sont des traits de caractère qui font partis des signes des temps de la fin (2tim. 3,1-4).

Dans le récit de Luc 17,12-19 : Neuf des dix lépreux ne sont pas revenus sur leurs pas pour remercier le Seigneur. ‘’Jésus, prenant la parole, dit: Les dix n’ont-ils pas été guéris ? Et les neuf autres, où sont-ils ?’’. Cette ingratitude a marqué le Seigneur Jésus.  Cependant, la gratitude du samaritain était une grande marque d’amour.  Une marque d’amour que nous devons porter dans nos cœurs vers le Père des bénédictions.

La gratitude est une attitude de cœur qui est agréable à Dieu qui dispense toutes choses.

Paul nous écrit dans sa lettre aux Thessaloniciens : Rendez grâces en toutes choses, car c’est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus-Christ.

Votre frère Christian Viau

 


 

RELATION MERCENAIRE, SERVITEUR, AMI

Le télescope Hubble a révélé que l’univers était toujours en expansion. Lorsque Dieu dit : que le monde soit, il ne lui a pas dit de s’arrêter. Chaque planète se maintient sur son orbite. Chaque soleil est en combustion, tout fonctionne harmonieusement.  Il fallut deux prophètes de Dieu puissant parlant sous l’onction pour voir alors le soleil s’arrêter dans le ciel, ou encore la pluie cesser de tomber pendant 3 ans et demi.

Il n’y a que l’homme pour empêcher Dieu de le faire grandir et lui permettre d’avoir une faim plus grande de Jésus. Supprimez la marche arrière. Dans une voiture vous avez besoin de la marche arrière, mais dans la vie chrétienne vous devez l’ôter. Il n’y a pas de place pour retourner en arrière.

Chaque jour je dois pouvoir dire, suis-je plus proche de Jésus qu’hier. Dans la vie chrétienne nous pouvons recevoir plus de Dieu, avoir une croissance plus grande, atteindre des niveaux plus élevés.

2 Corinthien 5 :17 Dit que je suis devenu une nouvelle créature mais dans l’originale vous retrouvez le sens suivant, même si il y a une ligne de démarcation avec le passé et aujourd’hui «Je suis en train de devenir une nouvelle création » je suis en évolution, en progression.

La bible enseigne trois stades de relation avec Jésus: Mercenaire, serviteur, amis.

Luc 12:4  Je vous dis, à vous qui êtes mes amis: Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui, après cela, ne peuvent rien faire de plus.

Jean 15:14 Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande.

Jean 15:15 Je ne vous appelle plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître; mais je vous ai appelés amis, parce que je vous ai fait connaître tout ce que j’ai

Concernant le premier stade, le meilleur exemple est donné par Jésus dans Jean 10:11-12

« Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis.

Mais le mercenaire, qui n’est pas le berger, et à qui n’appartiennent pas les brebis, voit venir le loup, abandonne les brebis, et prend la fuite; et le loup les ravit et les disperse.»

Nous savons qui est le Berger (JESUS) le loup (SATAN) mais qui est le mercenaire? Et bien ça doit éventuellement être vous et moi.

 

EXPLICATION

Le mercenaire est tout simplement quelqu’un qui n’a aucune obligation d’ordre relationnel ou professionnel dans une entreprise. Ce n’est pas une mauvaise personne, bien au contraire, elle peut être travaillante, peut être intègre. Mais elle a un point faible, un défaut. Le mercenaire ne travaille que pour sa paie, c’est son centre de préoccupation. Leur loyauté est en fonction de la capacité de leur patron de leur donner une paie.

Sur le plan spirituel, ce n’est pas mal en soi, dans le fond lorsque nous avons donné notre vie au Seigneur en échange nous attendions le pardon complet, le statut d’enfant de Dieu et une merveilleuse perspective de retraite pour ceux qui resteraient dans la compagnie, l’Éternité avec le Seigneur.

Pourtant il y a un problème, vous ne pouvez pas véritablement établir des relations authentiques sur ces critères-là. Je te donne, tu me donnes, une monnaie d’échange. Je fais l’effort de me lever le dimanche matin, je dois m’habiller, habiller les enfants, me déplacer, en retour j’attends ma bénédiction, une bonne prédication, une bonne louange.

Je donne ma dîme, je jeûne deux fois semaine : Attitude mercenaire dans :

Luc 18 : 11 « Le pharisien, debout, priait ainsi en lui-même: O Dieu, je te rends grâces de ce que je ne suis pas comme le reste

des hommes, qui sont ravisseurs, injustes, adultères, ou même

comme ce publicain; 12je jeûne deux fois la semaine, je donne la dîme de tous mes revenus.

13Le publicain, se tenant à distance, n’osait même pas lever les yeux au ciel; mais il se frappait la poitrine, en disant: O Dieu, sois apaisé envers moi, qui suis un pécheur. »

Tout ce qu’ils font pour Jésus est fondé sur l’attente des bénédictions. Ils ne font rien avec persévérance et passion, à moins d’un mérite immédiat.

Les critères d’unité et de bonne relation ne peuvent pas être fondé sur du conditionnel. Le mercenaire est imbu de sa personne, tout est centré autour de lui-même. Il exige des autres, il est toujours en quête des avantages à tirer de telle ou telle situation.

Une église mercenaire ne peut pas progresser, elle est conservatrice, fonctionne sur des acquis, elle ne se reproduit pas, ne se renouvelle pas, n’évolue pas, elle fonctionne souvent en vase clôt.

Nous devons dire que d’église mercenaire, nous devons passer à l’église serviteur, qui a reçu gratuitement et qui donne gratuitement. Matt 10 :8 « Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. »

Vous devez absolument laisser la mentalité mercenaire pour passer à serviteur et devenir amis de Jésus.

Nous passons au fil à plomb. Tout édifice pas bâti sur le roc ou encore pas d’équerre, s’effondre. Exemple d’Édom dans Esaïe 34

Nous devons laisser la mentalité mercenaire, mentalité succès, la mentalité rétribution, de la reconnaissance en retour de nos bonnes œuvres, je mérite plus d’attention, plus d’égard.

Dieu rétribuera en son temps.

Pasteur Jean Ruland

 


 

Ma princesse; Va où je t’envoie

(Encouragement pour les femmes)

Tu me cherches pour trouver ta place dans ce monde, et ma réponse pour toi est partout où tu te tiens. J’aime te voir prier pour être utilisée par moi. Rien ne me plaît davantage que de voir ton amour se déverser chaleureux et spontané.

Quand tu es volontaire, je suis prêt à te placer dans un endroit stratégique, où tu seras une bénédiction. Quand tu demeures en moi, même ton plus petit effort peut enlever le fardeau de quelqu’un, car tu agis par ma puissance. Tu ne comprendras pas toujours pourquoi je t’envoie faire des choses que personne d’autre ne verra, mais tu ne travailles pas pour d’autres, tu travailles pour moi.

Ce que tu fais maintenant sera vu par tous de l’autre côté de l’éternité. Alors, va où je t’envoie aujourd’hui, sachant que j’ai préparé le chemin.

Je t’aime,

Ton Roi qui est le chemin.

Ainsi, mes frères bien-aimés, soyez fermes, inébranlables, travaillant de mieux en mieux à l’œuvre du Seigneur, sachant que votre travail ne sera pas vain dans le Seigneur. 1 Corinthiens 15 :58.

(Tiré du livre « Ma Princesse, Lettres du Père à sa chérie par Sheri Rose Shepherd)

Voix de Victoire de septembre 2018

MOT DU PASTEUR

Nous sommes tout près de l’entrée scolaire et pour nous au C.E.P., c’est un début d’année après ce temps de vacances.

Lorsque nous parlons de début d’année, je pense aussi à défi et engagement.

Lorsque je regarde dans la Parole de Dieu, je constate que Dieu utilise souvent des hommes et des femmes non qualifiés selon les normes humaines.

Moïse avait la bouche embarrassée et Dieu l’a utilisé.

David était un berger et il fût roi.

Pierre était un pêcheur, il devint prédicateur.

Paul, un tueur, il a écrit les deux tiers du Nouveau Testament.

Fais confiance à Dieu. Il veut t’utiliser dans certains ministères qui sont à combler. Je pense en autre à l’éducation chrétienne qui est tout un défi.

Dieu va te surprendre et si tu t’impliques, ce sera une bénédiction non seulement pour les autres mais aussi pour toi. Tu es appelé à bénir afin d’hériter selon Pierre.

Bonne implication,

Pasteur Gilles

 


 

RECEVEZ UN SECOND SOUFFLE

Bientôt la rentrée, à quoi devons-nous nous attendre de la part de Dieu?

La puissance du Saint-Esprit est venue sur les 120 le jour de la Pentecôte. Ils furent envoyés directement à la ligne de feu. Une guerre spirituelle extrême a commencé à éclater contre eux. Cette Église naissante a été poussée dans la chaleur de la bataille, et connu une grande persécution. Donc, au moment où ils arrivent au chapitre 4 des Actes des apôtres, ils ont été battus, persécutés.

Depuis le début de cette année, vous aussi peut-être que vous avez été battus, attaqués, vous avez pris des coups durs; vous avez eu le souffle coupé. Mais je vous prophétise « Un nouveau chapitre ». Ne quittez pas, n’abandonnez pas, ne jetez pas l’éponge, il y a un vent frais qui souffle sur l’église.

Comment cette église primitive a réagi dans leur bataille et à leur guerre. La Bible dit, ils se sont assemblés et ils ont prié : Et voilà ce qu’ils ont dit.

Ac 4:29-30 « Et maintenant Seigneur, vois leurs menaces, et donne à tes serviteurs d’annoncer ta parole avec une pleine assurance, en étendant ta main, pour qu’il se fasse des guérisons, des miracles et des prodiges, par le nom de ton saint serviteur Jésus. »

Alors la Bible dit : « Et quand ils eurent prié, l’endroit fut secoué là où ils étaient assemblés et ils furent tous remplis du Saint-Esprit. Ils annoncèrent la parole de Dieu avec assurance. »

Voyez-vous ce qui s’est passé ici? Ils ont reçu un second souffle. Ce même vent qui a soufflé à travers la chambre haute dans Actes 2, a soufflé de nouveau dans les Actes 4.

Il y a une expression que nous entendons pour un coureur dans une course. C’est trouver «  Un second souffle ». Il est souvent vécu par un coureur qui a couru jusqu’à ce qu’il ait atteint le point d’épuisement.

Habituellement, juste avant d’attraper ce deuxième souffle, la plupart des coureurs ont l’impression que leurs poumons vont exploser et que tous les muscles de leur corps sont en feu, leur disant d’arrêter. Puis tout à coup, et sans aucune explication, une revitalisation soudaine, une énergie et une force pour continuer à courir.

Cela semble en fait presque surnaturel. Et dans de nombreux cas, cela a effectivement poussé le coureur dans le cercle des vainqueurs. Certains scientifiques croient que ce phénomène qu’ils appellent « le second souffle » est le résultat de la recherche par le corps du bon équilibre d’oxygène pour contrer l’accumulation d’acide lactique dans les muscles.

Ce phénomène est devenu une métaphore des nouvelles forces données, arrivé au point d’épuisement de l’enfant de Dieu.

Je veux vous encourager, Dieu envoie un second souffle, un nouveau chapitre d’onction à son peuple. Le Seigneur dit que beaucoup de son peuple ont atteint le point d’épuisement. Il dit encore que l’esprit de Python a attaqué beaucoup de croyants et que cet esprit est envoyé par le diable pour voler le souffle du peuple de Dieu.

Le Python ne tue pas avec du venin, le Python tue sa proie en s’enroulant autour de sa victime et en la resserrant et  en la serrant encore. Chaque fois que la victime respire et expire, le Python se contracte et continue de le faire jusqu’à ce que la victime ne puisse plus respirer. Le Python étouffe littéralement la victime, cela leur enlève la vie.

Beaucoup de ses enfants ont été attaqués par l’esprit de Python. La Bible dit que dans les derniers jours, le diable tiendra un discours blasphémateur contre le très haut et qu’il fera la guerre aux saints du Très-Haut. (Daniel 7 :25)

Ces huit premiers mois de l’année, vous avez été sous pression, physiquement, mentalement, émotionnellement et spirituellement. Chaque fois que vous obtenez la victoire dans une zone, le diable vous frappe d’un autre côté. Qu’est-ce qui se passe? C’est l’esprit de Python qui essaye de vous conduire jusqu’à épuisement. Il essaie de vous épuiser, il essaye d’enlever la vie, le souffle hors de toi.

Mais celui qui est en vous est plus grand, plus fort, plus puissant que celui qui est dans ce monde. Recevez son second souffle pour une bonne rentrée, un nouveau commencement avec une nouvelle vision en Lui.

Dites-lui simplement : Seigneur, je suis prêt pour un nouveau chapitre, j’ai besoin d’un second souffle. Je veux un nouveau départ.

Pasteur Jean Ruland

 


 

Ma princesse

JE t’AIME DE MANIÈRE INDESCRIPTIBLE

(Encouragement pour les femmes)

Il n’y a pas de mot pour décrire à quel point je t’aime. C’est la raison pour laquelle, rempli d’amour, j’ai ouvert et étendu mes bras sur la croix et je suis mort pour toi.

Je sais que parfois, tu ne te sens pas aimable, mais tu n’as pas à mériter mon affection. Je t’aime. Tu es ma création. Je ne veux jamais que tu doutes de mon engagement envers toi. Je suis l’amoureux de ton âme, alors laisse-moi répondre à chacun de tes besoins. Je souhaite te libérer de la recherche de faux amours aux mauvais endroits.

Laisse-moi régner sur ton cœur et te remplir d’un amour éternel. Alors tu sentiras ma sainte présence et tu seras éprise de moi.

Je t’aime,

                    Ton Roi qui ne peut cesser de t’aimer.

« Que le Christ habite dans votre cœur par la foi. Enracinés et solidement fondés dans l’amour, vous serez ainsi à même de comprendre…et de connaître cet amour qui surpasse tout ce qu’on peut en connaître et serez remplis de toute la plénitude de Dieu. »

Éphésiens 3 :17-19.

(Tiré du livre « Ma Princesse, Lettres du Père à sa chérie par Sheri Rose Shepherd)

 


 

CINÉMA EXTÉRIEUR

Le 16 septembre 2018

À 19h00

Au CEP

Collations et breuvages sur place

Apportez vos chaises

À l’intérieur en cas de pluie

Bulletin Voix de Victoire de JUIN 2018

CALENDRIER

2 juin :

Corvée au CEP à 9h00

 

3 juin:

Louanges et adoration

Prédication : Gilles Couture

Prière 18h30 au Cep

 

5 juin:

Pratique de musique à18h30

 

6 juin:

Réunion de prière à 19h00

 

10  juin:

Louanges et adoration

Prédication : Gilles Couture

Sainte Cène

 

12 juin:

Cours de piano seulement

 

13 juin:

Réunion de prière à 19h00

 

17 juin:

Louanges et adoration

Mac et Mission

Fête des pères

Prédication : Gilles Couture

 

20 juin:

Réunion de prière à 19h00

 

24 juin:

Louanges et adoration

Prédication : Gilles Couture

Suivi d’un pique-nique au Parc des Lions, Pont-Rouge

 

27 juin:

Réunion de prière à 19h00

 

MOT DU PASTEUR

Parfois, nous voulons encourager nos proches et nous ne trouvons pas toujours les mots, mais la Parole de Dieu est une source d’encouragement. En voici quelques-uns :

Proverbes 3:5: Confie-toi en l’Éternel de tout ton cœur, et ne t’appuie pas sur ta sagesse ; Reconnais-le dans  toutes tes voies, et il aplanira tes sentiers.

Proverbes 18:10: Le nom de l’Éternel est une tout forte ; le juste s’y réfugie, et se trouve en sûreté.

Ésaïe 41:10: Ne crains rien, car je suis avec toi ; Ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu ; je te fortifie, je viens à ton secours, je te soutiens de ma droite triomphante.

Jean 14:27: Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne s’alarme point.

Jean 16:33: Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde ; mais prenez courage, j’ai vaincu le monde.

2 Timothée 1:7: Car ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de sagesse.

Psaumes 16:8: J’ai constamment l’Éternel sous mes yeux ; quand il est à ma droite, je ne chancelle pas.

Psaumes 55:23: Remets ton sort à l’Éternel, et il te soutiendra, il ne laissera jamais chanceler le juste.

1 Pierre 5:7: Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous.

Ésaïe 26:3: À celui qui est ferme dans ses sentiments, tu assures la paix, la paix, parce qu’il se confie en toi.

Psaumes 119:5: C’est ma consolation dans ma misère, car ta promesse me rend la vie.

Psaumes 120:1: Dans ma détresse, c’est à l’Éternel que je crie, et il m’exauce.

Pasteur Gilles

 

Ma princesse

JE GUÉRIRAI TON COEUR

(Encouragement pour les femmes)

« Ainsi parle maintenant l’Éternel, qui t’a créé, celui qui t’a formé. Ne crains rien, car je te rachète. Je t’appelle par ton nom : tu es à moi ! Si tu traverses les eaux, je serai avec toi ; et les fleuves ils ne te submergeront point ; si tu marches dans le feu, tu ne brûleras pas, et la flamme ne t’embrasera pas. » Esaïe 43:1-2

Ne te décourage pas, ma bien-aimée ; les difficultés et les malheurs font partie de la vie. Mais je te promets que je changerai chaque larme que tu as versée en joie, et que j’utiliserai tes peines les plus profondes pour réaliser un dessein divin.

Ne cherche pas à me cacher tes blessures. Je sais tout de toi. Tu m’appartiens ma bien–aimée ! Je suis le seul qui peut encore prendre soin de ton cœur et restaurer ta santé et ton bien-être. Moi aussi, j’ai subi de grandes peines et j’ai ressenti le rejet et la colère. Mais nous pouvons traverser toutes les épreuves ensemble. Main dans la main, je te ramènerai dans mon lieu de paix et de joie après chaque tempête. Le soleil brillera encore sur toi et ton cœur sera guéri. Je te promets ma princesse, que quand tu traverseras les eaux profondes et troublées, je serai avec toi.

Quand tu traverseras les rivières de difficultés, tu ne te noieras pas. Quand tu marcheras à travers le feu de l’oppression, tu ne seras pas brulée.

Je t’aime

Ton Roi et ton divin médecin.

Tiré du livre « Ma Princesse, Lettres du Père à sa chérie par Sheri Rose Shepherd)

 

° ° ° LA JOIE EST UN CHOIX ° ° °

Comment exprimer de la joie au-travers d’un deuil, de la maladie, de la persécution, de la difficulté et lorsque nous sommes haïs à cause du témoignage?

Lorsque nous scrutons les Écritures, nous remarquons que les apôtres ne nous ont pas prêché un évangile sans souffrance, de prospérité et de confort (1Cor. 4:11-13), mais un évangile de gloire avec des souffrances. Cela est différent.

Lire et relire ATTENTIVEMENT le texte de 1 Pierre 1:3-8

…nous a régénérés, pour une espérance vivante… pour un héritage… lequel vous est réservé dans les cieux… à vous… C’est là ce qui fait votre joie, quoique maintenant, puisqu’il le faut, vous soyez attristés pour un peu de temps par diverses épreuves.

Pierre nous dit que les peines profondes, les douleurs feront parties de la vie. Que l’on veuille ou pas, C’est ainsi.

MAIS… Il y a une joie qui s’attache à son appel, une espérance vivante qui s’attache à son appel, un héritage plein de richesse qu’il réserve aux saints… (Éph. 1:18).

La joie est un choix de se rappeler des promesses de Dieu, de l’espérance de l’héritage à venir, à nous enfants de Dieu.

La joie ne dépend pas des circonstances de la vie mais des promesses qui me sont réservées.

Il y a évidemment de nombreuses autres raisons d’être  joyeux.

Le point essentiel à retenir est que la joie ne dépend pas au regard des circonstances de la vie, mais aux perspectives divines que le Père de gloire a pour nous en réserve.

La véritable joie est celle qui prend racine dans le Seigneur.

Votre frère, Christian Viau

 

VOUS AVEZ DU PRIX AUX YEUX DE DIEU

Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière. 1Pierre 2:9

Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation.  2 Corinthiens 5:18

Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos cœurs l’Esprit de son Fils, lequel crie : Abba ! Père ! Ainsi tu n’es plus esclave, mais fils ; et si tu es fils, tu es aussi héritier par la grâce de Dieu. Galates 4:6-7

Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est. 1Jean 3:2

Voix de Victoire de mai 2018

MOT DU PASTEUR

Notre responsabilité en tant que chrétien n’est pas de sauver les hommes (Nous en sommes incapables) mais ce que Dieu nous demande, c’est que nous annoncions son plan de salut pour tous les hommes et c’est là ou nous devons intervenir.

Les 25-26 et 27 mai prochain, nous aurons le privilège de recevoir Mario Massicotte avec une conférence sur la fin des temps. À chacun de nous d’inviter des personnes à cette conférence ou le salut de Dieu sera proclamé          au-travers celle-ci.

 

VOICI LE PLAN DE DIEU POUR CET ÉVÉNEMENT :

Le Saint-Esprit :

Jn 16 :8-9 : Et quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, parce qu’ils ne croient pas en moi.

Mario Massicotte

Rom. 10 :15 : Et comment y aura-t-il des prédicateurs, s’ils ne sont pas envoyés?

Pour chacun de nous :

Rom. 10 :15 : Qu’ils sont beaux les pieds de ceux qui annoncent la paix, de ceux qui annoncent de bonnes nouvelles.

Dieu vous bénisse.

Pasteur Gilles

 


 

Pas loin du royaume de Dieu, c’est avoir un pied en direction de l’enfer.

La foi personnelle qui sauve implique bien plus que la simple connaissance biblique et à une adhésion théologique.

Bien entendu, il est nécessaire d’avoir une connaissance de qui est Christ et de ce qu’il a fait (Rom.10 :14). Mais la connaissance des faits historiques relatifs à la vie, à la mort et la résurrection de Jésus ne suffit pas.

Il ne suffit pas non plus de reconnaître la véracité biblique et l’approuver comme étant une réalité biblique en nous-mêmes.

En plus de la connaissance et de reconnaître la véracité de l’Évangile, il doit y avoir une DÉCISION de croire ce que Dieu nous dit :

Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle (Jn 3 :16).

Le mot croire en grec : Pisteuo, évoque une confiance personnelle sur toute l’œuvre de Jésus-Christ ET qui pousse l’homme à agir, à prendre une décision. Croire, est bien plus une adhésion intellectuelle au fait historique ou d’avoir la conviction que cela est une réalité à laquelle nous y adhérons.

Croire implique une repentance qui a lieu dans le cœur et qui se manifeste par la suite par une transformation extérieure qui rejette le péché, que nous pouvons appeler le fruit de la repentance (Mt. 3 :5-8).

Il est important de comprendre que le seul regret de ses péchés ou un profond remord ne constitue pas une repentance, s’ils ne s’accompagnent d’une décision sincère de renoncer au péché contre Dieu.

Pour bien illustrer ce qui vient d’être dit, regardons l’histoire de ce scribe (Lire Marc 12 :28-34).

Dans Mc 12 :34 Jésus, voyant qu’il avait répondu avec intelligence, lui dit : Tu n’es pas loin du royaume de Dieu.

Pas loin du royaume de Dieu, c’est être dans le royaume du diable. Il n’y a pas d’entre deux.

Malgré la connaissance des Écritures, la sincérité et la conviction des paroles du scribe qui adhérait à l’enseignement de Jésus, cela ne faisait pas de lui un enfant né de nouveau. Car, il faut plus que de la connaissance, une adhésion à une doctrine comme possédait le scribe.

Ça prend une réelle repentance du cœur qui rejette le péché.

Qu’est de plus effroyable de voir des chrétiens de nom assis dans une fausse sécurité dans une assemblée chrétienne, croyant être sauvé à cause de leur adhésion aux enseignements bibliques, mais sans se repentir de leurs péchés contre Dieu et passer l’éternité en enfer.

Bien que « pas loin » du royaume, il reste que le scribe et bien des chrétiens de nom sont perdus, même s’ils ont des cœurs honnêtes et des vies moralement correctes.

Mais que devint le scribe qui n’était « pas loin »? Accepta-t-il Jésus comme le Messie? Nous ne le savons pas, mais une question plus importante que celle-ci persiste : Et nous? Sommes-nous pas loin?

Si tel est le cas, nous devons prendre cette décision cruciale, nous devons choisir le chemin de la repentance qui nous conduit dans le royaume du Père.

« Un croyant né de nouveau n’est pas celui qui accepte des grandes valeurs ou qui connaît les Écritures, c’est celui qui se repent et qui marche avec foi avec son amour et Seigneur. »

Votre frère Christian Viau

 


 

Ma princesse, JE VAIS PERMETTRE  QUE LE MEILLEUR ARRIVE

(Encouragement pour les femmes)

Je sais ce qui est le mieux pour toi, et rien ne se produit sans que je le sache.

Je vois ton désappointement quand dans ta vie les choses ne se déroulent pas de la façon dont tu l’avais envisagée. Mais si tu pouvais seulement lever les yeux au ciel et voir ma main bouger dans un but éternel, tu pourrais mieux comprendre. N’oublie pas que ta vie ici-bas n’est que temporaire… en d’autres termes, mon amour, tu n’es pas encore arrivée à la maison. Mais, pour le moment, je veux que tu me fasses confiance au milieu de tes déceptions, et laisse-moi changer ta peine en passion pour persévérer. Attends-moi, ma bien-aimée !

Ne renonce pas ! Remets-en plutôt à moi et au plan parfait que j’ai pour toi, sachant que je désire uniquement ce qu’il y a de mieux pour toi.

Je t’aime,

Ton Roi et ton Père qui connaît vraiment le meilleur.

« L’Éternel est celui qui te garde, l’Éternel est ton ombre à ta main droite. L’Éternel te gardera de tout mal, il gardera ton départ et ton arrivée, dès maintenant et à jamais. »

Psaume 121 : 5, 7-8

(Tiré du livre « Ma Princesse, Lettres du Père à sa chérie par Sheri Rose Shepherd)

Prenez note : Dans le bulletin du mois d’avril, pour appuyer le texte « Accepte les autres », du livre        « Ma princesse » vous auriez dû lire le verset :               1 Cor. 12:-4-5. Désolé de cet oubli.

Voix de Victoire d’avril 2018

Mot du pasteur

Avec le printemps tout semble reprendre vie. Pour nous chrétiens, le printemps signifie aussi la plus grande fête du christianisme « Pâques ».

Pour les Juifs, Pâques signifie libération de l’esclavage en pays étranger soit l’Égypte. Pour nous croyants, c’est la victoire sur la mort, car si Jésus n’était pas ressuscité, notre foi serait vaine et nous n’aurions pas la victoire sur le péché comme le dit Paul :

1 Cor. 15:17: « Et si Christ n’est pas ressuscité, votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés. »

Pour nous, nous savons que Christ est ressuscité puisque la Parole de Dieu nous le certifie. C’est pourquoi nous avons cette assurance que par sa mort et sa résurrection, nous avons le pardon de nos péchés et la vie éternelle en lui (Jésus).

Nous avons la vie en Lui et la victoire. Merci Seigneur pour ton obéissance.

Joyeuses Pâques!

Pasteur Gilles et Louise

 

Ma princesse

ACCEPTE LES AUTRES

(Encouragement pour les femmes)

Toi, ma princesse unique, tu es une personne bien spéciale. La façon selon laquelle tu penses et les talents que tu as sont un cadeau venant de moi.

Je ne t’ai pas donné ce cadeau, pour que tu te compares aux autres ou pour que tu condamnes les autres. Personne n’est comme toi ! Je veux que tu regardes autour de toi et que tu voies la façon dont je colore le monde avec différentes sortes de personnalités. La gloire de ma création se voit dans les détails et dans les différences. La beauté des relations se révèle quand différents dons et tempéraments s’unissent ensemble dans mon harmonie. Ton but n’est pas de changer les autres pour qu’ils deviennent comme toi, mais de les aider à développer leurs propres dons en les acceptant de la même façon que je t’accepte.

Rappelle-toi, ma jolie princesse, je t’ai donné un talent pour toucher les autres… non pour les écraser.

Je t’aime,

Ton Roi et ton véritable don.

(Tiré du livre « Ma Princesse, Lettres du Père à sa chérie par Sheri Rose Shepherd)

 

Événements d’avril 2018

Voix de Victoire mars 2018

Mot du pasteur

La fête de Pâques est à notre porte pour nous qui sommes nés de nouveau sous la grâce de Dieu. Ce rappel de la victoire sur la mort de notre Sauveur et Maître Jésus est sans nul doute le plus grand événement de la foi chrétienne.

Cependant, avant cette victoire sur la mort, Jésus a dû souffrir, il a été flagellé, battu par le fouet, couronné d’épines, percé par la lance et que dire de son sang versé.

Son sang plus précieux que l’or (1Pi 1 :18-19) sachant que ce n’est pas par des choses périssables, par de l’argent ou de l’or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tâche,

C’est dans l’obéissance à la volonté de son Père qu’Il a donné sa vie afin que nous soyons libres du péché et de son pouvoir afin que nous puissions goûter la vraie liberté qui se trouve en Lui seulement.

Merci Seigneur pour ton sacrifice parfait.

Pasteur Gilles

 

Méfiez-vous des portes ouvertes !

A bien des moments au cours de notre vie, nous aurons besoin de directions professionnelles et personnelles. C’est alors que nous aurons à nous présenter devant le trône du Seigneur, nous lui demanderons une direction en s’appuyant sur des promesses de Dieu et nous attendrons la réponse du Seigneur. C’est très bien.

Malheureusement, il y a des chrétiens sincères, dans l’attente du Seigneur, emprunteront le chemin de la porte ouverte. C’est-à-dire qu’à la première circonstance qui leur semblera favorable, alors là présumera que c’est la réponse de Dieu ! Ah ! Dieu m’a ouvert la porte !

Permettez-moi de vous raconter une triste histoire réelle d’un frère qui a fait naufrage en prêtant foi aux portes ouvertes comme étant la réponse de Dieu en négligeant l’essentiel ; une foi fondée sur la Parole (rhéma) provenant du Saint-Esprit.

Ce frère caressait un rêve depuis des années. Il déposait régulièrement sa prière devant le Seigneur. Un jour, les portes se sont ouvertes, les circonstances étaient favorables et il croyait sincèrement que Dieu lui répondait en lui ouvrant les portes pour démarrer son entreprise. Il a fondé sa foi sur les circonstances qui lui étaient favorables. Jusqu’au jour ou le dieu des circonstances ne semblait plus lui ouvrir les portes nécessaires pour poursuivre son projet. Son rêve est devenu un cauchemar. De sérieux problèmes financiers s’en est suivi. Il fût grandement troublé et sa foi fût engloutie par la séduction des circonstances, croyant être des réponses de Dieu.

Son erreur : il a fondé sa foi sur des portes ouvertes et non sur un rhéma de Dieu.

Oui, le Seigneur ouvre également des portes (2 Cor. 2:12). J’ai bien dit le seigneur et non LES CIRCONSTANCES.

L’apôtre Jean nous dit dans 1 Jn 4:1 « … n’ajoutez pas foi à tout esprit, mais éprouvez les, pour savoir s’ils sont de Dieu… » Effectivement, ce verset s’applique essentiellement aux faux enseignements qui vient de l’ennemi. Mais il y a matière à réflexion, l’ennemi a aussi le pouvoir de nous influencer dans notre esprit, pour nous faire croire que toutes circonstances favorables est une réponse de Dieu.

L’apôtre Paul animé du même Esprit que l’apôtre Jean nous écrit : « que nous ayons le discernement des choses les meilleures… » Nous avons le devoir de discerner sur quoi repose notre foi!

Nous devons être en mesure d’identifier si notre foi est fondée sur les circonstances de la vie et les sentiments; J’ai l’impression que Dieu me dit…

Ou bien, sur la Parole du Saint-Esprit qui s’adresse à notre cœur.

Quand Dieu vous parle avec des mots dans votre cœur, vous le savez clairement, c’est comme une épée qui vous pénètre dans votre esprit et qui ne peut vous laisser septique. La voix du Saint-Esprit est une persuasion qui ne vous laisse indifférent. C’est très différent d’une impression qui provient des sentiments et qui vous laisse dans l’ambigüité.

Vous me direz : Oui mais Dieu a répondu à Gédéon par le signe de la toison! Non, Dieu a répondu de vive voix à Gédéon. Et, par la suite, à la demande de Gédéon, Dieu a confirmé par le signe de la toison à une réponse déjà reçue antérieurement (Juges 6 :16-17). Le signe de Dieu sert à attester ou confirmer la Parole de Dieu que Gédéon avait reçu précédemment. Lire l’histoire de la main sèche de Jéroboam (1 Rois 13:3-5) « … c’est ici le signe que l’Éternel a parlé… »

Pour encourager son disciple Timothée à lutter contre l’erreur, Paul lui adresse ce commandement dans 1 Timothée 6:12 « Combats le bon combat de la foi ». La foi fondée sur le rhéma de Dieu est le bon combat, elle procure la paix, la joie et elle nous guide avec assurance sur les mers de la vie et nous permet d’enjamber les récifs de l’ennemi et d’atteindre le bon port.

Priez le Père des lumières qui lui seul a la clé de vos prières.

« Afin que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père de gloire, vous donne un esprit de sagesse et de révélation, dans sa connaissance et qu’il illumine les yeux de votre cœur… » (Eph. 1:17-18)

Votre frère Christian Viau

 

Je suis ta paix

(exhortation de Stéphanie)

Ma Princesse,

J’ai hâte de te donner le repos pour ton âme et la paix dans ton cœur.

Je sais que parfois tout semble comme si la vie n’avait pas de paix à offrir…un gros problème succède à un autre. Il est vrai que le monde est rempli de haine, d’envie, de jalousie et de toutes sortes de maux alors, je te prie de ne pas rechercher la paix dans les personnes ou encore en essayant de te créer un environnement où il n’y a pas de problème. La paix que le monde essaie d’offrir est construite sur de faux espoirs et sur des idéaux conçus par de cerveaux humains, qui sont passagers et, finiront par s’effondrer. La paix que je t’offre transcendera toute épreuve et toute affliction qui viendront contre toi parce que ma paix est surnaturelle. Alors, place-toi complètement sous ma garde et laisse aller toutes ces choses que tu ne peux contrôler.

C’est alors que tu trouveras la véritable paix. Au milieu du chaos et de la confusion, je serai toujours ton lieu sûr, un refuge de paix. Je te demande, ma princesse, de partager avec les autres la paix que je te donne librement par amour.

Je t’aime

Ton Roi et ta paix parfaite.

« Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous la donne pas comme le monde la donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne s’alarme point. »

Jean 14.27

(Tiré du livre : Ma Princesse, Lettres du Père à sa chérie par Sheri Rose Shepherd).

logo