Voix de Victoire du mois de mai 2022

Mot du pasteur

J’aimerais vous encourager à lire le Psaume 139 qui contient un trésor extraordinaire sur la sécurité absolue que nous trouvons en Dieu.

Pour goûter cette sécurité, David avait réalisé que Dieu savait tout de lui et la même réflexion (de David) s’applique à chacun de nous.

Dieu sait tout de moi. (1-6)

Dieu connait tout de mes plus petits gestes au plus grands. Il voit tous mes besoins et connait tous mes désirs. Dieu n’est jamais pris au dépourvu car Il est au courant de tout ce qui me concerne.

Dieu est toujours avec moi. (7-12)

Savoir que Dieu est toujours avec moi me sécurise dans l’épreuve comme dans les temps de paix et d’accalmies. Comme David trouvait en l’Éternel, force, courage car Il pouvait goûter sa présence à chaque instant, il en est de même pour moi, me rappelant les paroles de Jésus: (Mtt.28:20) Et voici, je suis avec vous tous les jours.

Dieu a des plans pour moi. (13-18)

Mon existence et ma naissance ne sont pas le fruit du hasard, je suis fait à l’image du Dieu créateur de toutes choses visibles et invisibles. Comme David je peux dire (14) Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Mon Dieu a des projets pour moi comme il est écrit dans (Jér.29:11) Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance. (18) Je m’émerveille devant toi mon Dieu.

Dieu me dirige (23-24)

Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon cœur! Éprouve-moi, et connais mes pensées (24) Regarde si je suis sur une mauvaise voie, Et conduis-moi sur la voie de l’éternité!

Merci Seigneur pour cette révélation que tu as faite à David et qui est devenue mienne.

Chacun de vous êtes une merveille de Dieu et qu’Il vous bénisse en abondance.

Pasteur Gilles Couture


RENOUVELLEMENT de vos forces

Esaïe 40:27-31 « Pourquoi donc, ô Jacob, parlerais-tu ainsi? Et pourquoi dirais-tu, ô Israël: « Mon sort échappe à l’Éternel, et mon Dieu ne fait rien pour défendre mon droit »? 28 Ne le sais-tu donc pas? Et n’as-tu pas appris que l’Éternel est Dieu de toute éternité ? C’est lui qui a créé les confins de la terre. Il ne se lasse pas, il ne s’épuise pas, et son intelligence ne peut être sondée.

29 Il donne de la force à qui est las et il augmente la vigueur de celui qui est fatigué. 30 Les jeunes gens se lassent et ils s’épuisent, et même de robustes gaillards tombent, 31 mais ceux qui comptent sur l’Éternel renouvellent leur force: ils prennent leur envol comme de jeunes aigles; sans se lasser, ils courent, ils marchent en avant, et ne s’épuisent pas. »

Parfois, il est un peu difficile à maintenir votre foi et votre confiance en Dieu quand tout est contre vous, et quand nous sommes au milieu de l’une des plus grandes batailles de notre vie. Il y a de ces moments où nous avons besoin du Seigneur plus que jamais. Il y a de ces moments où notre foi et notre confiance en Dieu est vraiment mis à l’épreuve. 

Il est facile de vivre pour Dieu et avoir confiance en lui quand tout va bien. Il n’est pas si facile de le faire lorsque le poids de tout le monde est sur nos épaules. Si votre vie est au milieu de la tourmente et les vagues de la tentation sont sur le point de vous submerger, c’est le moment vraiment de mettre votre foi à l’épreuve pour voir si vous passerez ou échouerez. 

Voilà le moment où votre foi se construit. Voilà le moment où votre relation avec Dieu va vraiment montrer sa vraie profondeur.

De même, notre comportement en tant que chrétiens doit parfois être façonné au travers du danger, de circonstances défavorables. Sans aimer la correction de Dieu et la discipline, nous ne pourrions jamais développer la force spirituelle et l’endurance. 

Si le Seigneur ne permettait pas les situations menaçantes à venir dans nos vies, nous succomberions rapidement à des sentiments d’auto-suffisance et à l’excès de confiance.

Nous ne devons pas oublier que Dieu nous a promis que nous ne serions jamais tentés au-delà de ce que nous sommes en mesure de supporter, mais avec toutes les tentations, chaque épreuve, chaque test, et tous les ennuis, il nous donnerait le moyen de remporter la victoire. (1 Corinthiens 10:13)

Dieu n’a jamais promis qu’il ni aurait jamais des moments difficiles. Il n’a jamais promis que nous allions naviguer à travers la vie sans problème. Cependant il a fait une promesse qu’Il ne nous laisserait jamais ni ne nous abandonnerait. Il a promis qu’il pourvoirait à tous nos besoins. 

Psaume 55:22, « Remets ton sort à l’Éternel, et il te soutiendra, Il ne laissera jamais chanceler le juste. » 

Dans le passage ci-dessus, Israël est découragé et Dieu a dû leur rappeler tout simplement qui il est. Dieu est toujours en contrôle et ceux qui veulent mettre leur confiance en Lui seront renouvelés dans leur force. 

Je ne sais pas pour vous, mais il y a des moments où ma force échoue. Je sais que beaucoup d’entre vous demandez toujours au Seigneur de vous donner la force. Il n’y a rien de mal à prier pour la force. En fait, c’est la meilleure chose que vous pouvez faire. 

Mais, si vous voulez vraiment avoir plus de force, Dieu a déjà fixé les conditions pour que vous deveniez plus fort dans ces versets. 

La première chose est que vous devez réaliser qui est Dieu et ce qu’Il fait pour vous dès maintenant. 

Pour vous, les problèmes auxquelles vous êtes confrontés sont très personnels et il semble que personne d’autre ne peut comprendre, mais vous devez réaliser que des multitudes de gens ont fait face et sont confrontés aux mêmes situations dans lesquelles vous êtes. 

Vos circonstances ne sont pas une surprise pour Dieu. Vos problèmes ne dépassent pas Dieu. Il savait ce qui allait arriver et il a déjà une réponse pour chacun d’eux. Nous ne verrons la victoire que si nous restons sur le chemin de Dieu. Dieu est Dieu et Il est Tout-Puissant. 

Il n’y a pas de limite à sa capacité pour répondre à vos besoins. Il n’y a pas de limite à sa délivrance et la provision pour tout ce que vous avez besoin. Dieu ne se fatigue jamais, ne se lasse pas et est toujours à l’écoute aux prières de ses enfants pour se précipiter à leur secours.

Pasteur Jean Ruland


Dieu savait que nous aurions besoin de Lui 

Avant même la fondation du monde, Dieu savait que nous serions dans le pétrin, perdus en raison de nos péchés, sans Dieu dans le monde et sans solution humaine à ce dilemme. Mais heureusement, ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu. 

Nous savons qu’Il le savait avant la fondation du monde parce qu’il est écrit dans 1Pierre 1.18-20 que Jésus avait été prédestiné, avant la fondation du monde, à devenir l’agneau de Dieu qui viendrait nous racheter par son précieux sang. 

Comme Dieu avait un plan pour le Fils de Dieu, Il en a aussi un pour chacun d’entre nous. David en était conscient : « Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient; Et sur ton livre étaient tous inscrits les jours qui m’étaient destinés avant qu’aucun d’eux existât. » (Psaume 139.16). Dieu dit aussi à Jérémie : « Avant que je t’eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu fusses sorti de son sein, je t’avais consacré, je t’avais établi prophète des nations. » (Jérémie 1.5)

Sachant que Dieu a un plan pour nous, cherchons à connaître et à accomplir ce plan avec les mêmes dispositions de cœur (humilité, mort à soi, obéissance, consécration et foi) que Jésus a démontré. En effet, selon l’auteur de l’épître aux Hébreux au chapitre 10, Christ a dit en entrant dans le monde : « Alors j’ai dit : voici, je viens (dans le rouleau du livre, il est question de moi) pour faire, ô Dieu, Ta volonté. »

Dieu savait aussi que nous allions rencontrer des tribulations, des déceptions, des difficultés, même des impossibilités humaines sur le chemin qu’Il a prévu pour nous. Dieu savait. Il n’est pas pris au dépourvu, Il a déjà prévu une solution. Continuons donc à nous confier en Lui, à croire en Lui, sachant que dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés (Romains 8.37). Alléluia!

Denis Langlois


Calendrier du mois

Voix de Victoire du mois d’avril 2022

Mot du Pasteur

Pâques est pour les Chrétiens du monde entier la plus importante fête de l’année car elle est la fête de la vie et du salut éternel.

Comme le dit Paul : (1Corinthiens 15 : 17). « Si Christ n’est pas ressuscité, [notre] foi est vaine ».

Cette année, Pâques revêt pour moi un caractère tout à fait particulier. Pâques ne représente pas seulement la victoire de la vie sur la mort ou le renouveau de la vie. Elle représente aussi la célébration de ce que Dieu seul peut faire. Personne ne s’attendait à la résurrection de Jésus-Christ : ni les Juifs pour qui elle était un scandale, ni les Grecs pour qui elle était une folie, non personne ne s’attendait à la résurrection de Jésus-Christ, même pas ses disciples. Les femmes sont allées au tombeau dans le but d’embaumer son corps. Les disciples étaient dans l’affliction et les pleurs, dans le doute comme Thomas. Cependant, c’est à eux et au milieu de leur désespoir que le Christ ressuscité s’est révélé, les ressuscitant à une vie nouvelle. La résurrection est un miracle que Dieu seul peut accomplir.

Mon désir est que chacun de nous puisse faire l’expérience de Pâques. Peu importe les circonstances présentes, que le Christ ressuscité se révèle à nous dans toute sa gloire pour que nous ayons une vie plus abondante en Lui.

Ainsi, comme l’auteur de l’Épître aux Hébreux, je prie pour que « le Dieu de paix qui a ramené d’entre les morts notre Seigneur Jésus, devenu grand berger des brebis grâce au sang d’une alliance éternelle, vous rende capables de toute bonne œuvre pour l’accomplissement de sa volonté et fasse en vous ce qui lui est agréable par Jésus-Christ, à qui soit la gloire aux siècles des siècles! Amen! » (Hébreux 13 : 20-21).

Joyeuses Pâques, Il est vivant.

Pasteur Gilles et Louise


Qu’attendez-vous que Dieu fasse dans votre vie?

Mais Jésus dit dans Matthieu 9:29: « Qu’il vous soit fait selon votre foi » Alors peut-être au lieu de demander Qu’est-ce que vous attendez que Dieu fasse dans votre vie? Peut-être la question que je devrais vous poser est, avez-vous la foi pour ce que Dieu veut faire dans votre vie? Il est important pour tous d’apprendre à vivre réellement par la foi.       N’avez-vous jamais demandé à Dieu plus de foi? Vous n’êtes pas seuls, même les apôtres ont demandé à Jésus de leur montrer comment augmenter leur foi. La vérité est que c’est Dieu qui construit notre foi en l’éprouvant. La foi est comme un muscle et plus il est étiré plus il se développera. Jacques 1:3 nous rappelle « Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés, 3 sachant que l’épreuve de votre foi produit la patience.

4 Mais il faut que la patience accomplisse parfaitement son oeuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien. »

Vous ne pouvez pas développer votre foi simplement en étant assis à l’église, en chantant quelques chants et en écoutant quelqu’un prêcher le dimanche. Votre foi se développe quand elle est testée par les circonstances, les situations, les problèmes de la vie quotidienne. Jacques 1:12 nous rappelle que « Dieu bénit ceux qui supportent patiemment les épreuves et la tentation ». Avez-vous l’impression que votre foi est éprouvée? Si nous sommes honnêtes, nous savons qu’elle a été éprouvée la semaine dernière et nous savons qu’elle sera testée cette semaine aussi. À Chaque moment, notre foi peut être testée (éprouvée). Nos réactions aux circonstances, aux situations, aux enjeux, aux problèmes de la vie quotidienne mettent en lumière où nous en sommes avec notre foi. Nous pouvons compter soit sur nos propres forces et notre sagesse ou sur notre foi, nous pouvons faire confiance à Dieu notre Père. Chaque jour, nous avons la possibilité de construire notre foi. Marcher par la foi et non par la vue. Faisant confiance à Dieu pour les détails. La chose est, nous voulons plus de foi, nous voulons grandir, nous voulons aller de l’avant dans la foi, mais soyons honnêtes nous voulons l’itinéraire facile … Nous voulons la foi, mais nous ne voulons pas les épreuves, nous ne voulons pas les difficultés.

Notre foi est testée par les problèmes de la vie. Problèmes, pressions, difficultés, circonstances difficiles. Le stress de la vie quotidienne dans un monde brisé.

Votre passé peut vous avoir façonné, mais il ne vous définit pas. En Christ, par la foi vous avez la victoire. Si vous êtes un enfant de Dieu, rien ne peut entrer dans votre vie sans la permission du Père céleste. Dieu ne dira jamais: « Eh bien, je ne m’attendais pas à ce que cela arrive » Il n’y a pas d’erreurs dans le plan de Dieu pour la vie d’un croyant. Les problèmes nous aident à avoir une foi profondément enracinée dans un Dieu qui est plus grand que nous et nos problèmes.

Dans Matthieu 13, Jésus raconte la parabole de la semence et avertit que ceux qui n’ont pas de racines profondes ne dureront pas longtemps. Dans Matthieu 13:21, parlant d’une catégorie de gens, il dit: « mais il n’a pas de racines en lui-même, il manque de persistance, et, dès que survient une tribulation ou une persécution à cause de la parole, il y trouve une occasion de chute. » Les problèmes auxquels nous sommes confrontés dans la vie ne sont pas faciles. Si la vie était facile, nous n’aurions pas besoin de foi.

C’est dans les problèmes, dans les difficultés que nous apprenons à faire confiance à Dieu, à nous enraciner profondément dans sa Parole et par la prière. La Bible compare souvent nos problèmes et nos difficultés à un four. Le four d’un raffineur qui le chauffe si fort que l’or et l’argent fondent et toutes les impuretés sont brûlées.

Dans vos problèmes, savez-vous que Dieu le Père est avec vous? Savez-vous que Dieu a un plan pour vous? Savez-vous que Dieu le Père a un but pour votre vie et qu’Il va vous aider à l’atteindre? Le but de Dieu pour vous est bien plus grand que la situation, la circonstance, le problème, la douleur ou la difficulté que vous traversez en ce moment. Dieu teste notre foi et Il construit notre foi dans les temps faciles de la vie et dans les problèmes.

Pasteur Jean Ruland


Prenons autorité sur nos pensées

Le prophète Jérémie exprime sa douleur sur la ville de Jérusalem détruite par l’armée babylonienne, le peuple souffre de famine, les enfants meurent dans les bras de leurs mères, il y a du cannibalisme et le peuple est exilé comme esclave au pays des Chaldéens.

Alors Jérémie au chapitre 3 du livre des Lamentations, exprime sa détresse devant ses scènes horribles qui hante son esprit.  Son âme est abattue au souvenir de ses images de misères, sa pensée est absorbée par les malheurs engendrés par les péchés de son peuple.  Il est abattu car il repasse en boucle ses douleurs.

Mais au verset 21 du ch. 3, le prophète se ressaisi, et au-delà de ses sentiments, il prend autorité sur ses pensées et proclame : 

’Voici ce que je veux repasser en mon cœur, Ce qui me donnera de l’espérance. Les bontés de l’Éternel ne sont pas épuisées, Ses compassions ne sont pas à leur terme ; Elles se renouvellent chaque matin. Oh ! que ta fidélité est grande !’’

À l’exemple du prophète Jérémie, il faut manifester de la volonté (‘’Je veux’’) afin de prendre autorité sur nous-même et discipliner nos pensées sur les promesses de Dieu dans notre cœur.  Ne pas laisser les circonstances malencontreuses de la vie et le diable influencer nos pensées qui engendrent le désespoir et un esprit abattu qui conduit à l’abandon de la foi.

N’oublions pas que le diable ne vient que pour dérober les promesses de Dieu, pour égorger notre foi afin de détruire l’espérance qui procure réconfort et vie. (Jean 10,10)

C’est ma consolation dans ma misère, Car ta promesse me rend la vie.  Psaumes 119,50.

Votre frère Christian Viau


Calendrier du mois

Voix de Victoire du mois de mars 2022

Mot du Pasteur

Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux : un temps pour naître, et un temps pour mourir ; un temps pour planter, et un temps pour arracher ce qui a été planté,  un temps pour tuer, et un temps pour guérir ; un temps pour abattre, et un temps pour bâtir ; un temps pour pleurer, et un temps pour rire ; un temps pour se lamenter, et un temps pour danser ; un temps pour lancer des pierres, et un temps pour ramasser des pierres ; un temps pour embrasser, et un temps pour s’éloigner des embrassements ; un temps pour chercher, et un temps pour perdre ; un temps pour garder, et un temps pour jeter ;  un temps pour déchirer, et un temps pour coudre ; un temps pour se taire, et un temps pour parler ; un temps pour aimer, et un temps pour haïr ; un temps pour la guerre, et un temps pour la paix.

Les paroles de Salomon sont remplies de sagesse et nous portent à la réflexion sur le temps qui passe mais aussi sur le temps présent que nous vivons dans différentes sphères de notre vie.

Il y a eu des temps où face à cette pandémie nous avons dû quitter notre lieu de culte pour des raisons sanitaires et ceci avec la tristesse dans le cœur. 

Il y a eu des temps où nous entendions la Parole de Dieu sur internet dans le confort de notre foyer en prenant notre café, en écoutant la prédication à un moment choisi à notre convenance. Nous pouvons remercier le Seigneur mais ce mois-ci, il y a un temps pour abandonner notre café, notre temps cédulé là où nous choisissions l’heure qui faisait le mieux notre affaire, oui il y a un temps pour enlever nos pantoufles et remettre nos souliers, remettre notre tasse dans l’armoire et de ce fait marcher à nouveau vers notre assemblée afin de goûter à ces temps de fraternité comme auparavant. (Act.2 :44) Tous ceux qui croyaient étaient dans le même lieu, et ils avaient tout en commun.

Avec l’amour du Seigneur et au plaisir de vous revoir

Pasteur Gilles Couture


La puissance de l’action de grâces

L’action de grâces est un acte de reconnaissance envers Dieu, venant du cœur et exprimé en paroles ou en actions. Nous sommes aimés du Seigneur, Il nous fait des faveurs et Il nous en fera encore. En retour, Il attend de notre part la manifestation de nos remerciements, et Il nous enseigne que notre reconnaissance porte des fruits glorieux ! Jésus lui-même rendait grâces. Le soir de Pâques, Jésus a accompagné deux disciples qui se rendaient à Emmaüs. Ceux-ci ne l’ont pas du tout reconnu. Ils l’ont invité pour un repas, et Jésus a accepté. Lorsqu’ils se sont retrouvés devant la table garnie, voici ce que fit Jésus : « Il prit du pain et après avoir rendu grâces, il le rompit et le leur donna. Alors leurs yeux s’ouvrirent… » Luc 24:30

C’est par l’action de grâces, que la puissance de Dieu s’est manifestée et les yeux de ces disciples se sont ouverts mais Jésus a disparu. Les dernières paroles que ces disciples ont entendu de la bouche de Jésus, furent des actions de grâces. Jésus se rend devant la tombe de Lazare mort depuis 4 jours, devant Marthe et Marie, ses sœurs dans le profond chagrin et à leur grand étonnement Jésus, commence en rendant grâces : « Ils ôtèrent la pierre, et Jésus, levant les yeux en-haut dit : Père, je te rends grâces de ce que tu m’as exaucé… » Jean 11:41

L’action de grâces a précédé l’un des plus grands miracles de Jésus. Jésus voulait donner une leçon de foi. Il a voulu exalter la puissance de Dieu et affirmer, que même dans le deuil, nous pouvions rendre grâce à Dieu pour son grand amour. Et c’est après son action de grâce que Jésus s’est écrié : Lazare sort ! Et le grand miracle s’est accompli.

Jésus a voulu nous enseigner que l’action de grâces précède l’intervention de Dieu ! Il y a certes un temps pour prier, mais le Seigneur apprécie l’action de grâces qui exprime notre foi que nous croyons que Dieu va agir en notre faveur. Les premiers chrétiens passaient beaucoup de temps à remercier et louer Dieu.

Lorsque Jésus quitta ses disciples le jour de l’Ascension, il demanda d’attendre la venue de l’Esprit-Saint et voici ce que nous rapporte Luc dans le dernier verset de son évangile : Ils étaient continuellement dans le temple, louant et adorant Dieu. Luc 24:53.

Les disciples ont passé leur temps d’attente dans la louange et l’adoration. En fait, c’est ce que Dieu attendait d’eux ! Et lorsqu’ils furent tous remplis du Saint-Esprit, alors ces louanges ont continué mais dans d’autres langues, avec des paroles manifestées par l’Esprit et c’est encore Luc qui nous rapporte : Comment les entendons-nous dans notre propre langue, parler des merveilles de Dieu ? Actes 2:11 Le parler en langue est certainement un plus dans notre louange et reconnaissance au Seigneur, le Saint-Esprit prend la relève quand nous manquons de mot.

L’Église primitive passait son temps dans l’action de grâces et la louange et voilà pourquoi, elle a pu se développer rapidement : Ils étaient chaque jour, tous ensemble, assidus au Temple, louant Dieu, et trouvant grâce auprès de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait à l’Église ceux qui étaient sauvés!  Actes 2:46, 47.

Dieu n’a pas changé ! La louange et l’action de grâces étaient une activité prioritaire dans l’Église ! Quand le peuple voyait ces chrétiens si heureux, il devait se poser la question :

Pourquoi louez-vous le Seigneur ? Et ils devaient entendre cette réponse : Il nous a tant aimé, il a donné sa vie pour nous sauver de l’enfer, il est ressuscité pour nous préparer une place, son Esprit est venu habiter en nous ! Les cœurs étaient touchés et les âmes étaient sauvées !

Bénédiction en Christ avec action de grâces.

Pasteur Jean Ruland


Le combat de notre destinée

L’apôtre Paul encourage les frères de ‘’combattre le bon combat de la foi’’ (1 Tim. 6.12), il écrit également ‘’nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang’’ (Éph. 6.12). Le combat n’est pas de combattre contre la nature humaine par notre propre force, le combat est de garder la foi, de demeurer dans la Parole c’est à dire de rester ferme dans la foi peu importe ce que nous ressentons ou ce que nous pensons comprendre de la situation.

Ce combat se gagne ‘’…en rejetant le péché… et ayant les regards sur Jésus… (Héb. 12.1-2). Nous devons détourner nos regards de ce que le monde a à offrir et de ses convoitises et porter nos regards sur Jésus notre sauveur.

Plus on s’approche de Dieu plus on s’éloigne du péché. Si nous nous approchons du trône de la grâce, alors nous allons être secourus dans nos besoins (Héb. 4.6).

Il est faux de penser que la vie chrétienne est facile, que Jésus à tout fait et que nous devons seulement croire passivement en l’œuvre qu’il a accomplie et que nous aurons automatiquement une vie de victoire, que nous n’avons rien à faire, aucun effort à donner. C’est un mensonge du diable.

La vie chrétienne est une vie d’effort (Luc 13.24), il faut travailler à notre salut (Phil. 2.12). C’est précisément pourquoi le Père a envoyé le Saint-Esprit pour que nous puissions avoir la force pour combattre en prenant les armes de Dieu afin de saisir pleinement la victoire.

‘’Au reste, fortifiez-vous dans le Seigneur, et par sa force toute-puissante. Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable’’ (Éph. 6.10-11).

Le combat est une lutte face à un ennemi déjà vaincu à la croix, mais un ennemi actif qui veut nous entrainer avec lui dans la perdition de l’enfer. Notre part, comme enfant de Dieu, est de résister dans les jours difficiles (Éph. 6.13) sous la protection de Celui qui a vaincu le diable pour être secouru (Héb. 4.6).

‘’Je viens bientôt, tiens ferme ce que tu as pour que personne ne te ravisse le prix de la victoire’’ (Apo. 3.21 Bible Semeur).

Votre frère Christian Viau


Le calendrier du mois

Voix de Victoire du mois de février 2022

Mot du Pasteur

Gen.1:1 Dieu a-t-il réellement dit  

Dernièrement, j’ai entendu dire qu’il y aurait un documentaire télévisé sur cette nouvelle vague des influenceurs et de leur impact sur les individus et sur la société.

Comme nous pouvons le constater, il n’y a rien de nouveau sous le soleil (Ecc.1:9) Dès le départ de la création nous voyons Satan l’influenceur à l’œuvre.

Février, selon les statistiques est le mois le plus difficile de l’année pour la majorité des gens. Changement de température du froid d’hiver au redoux du printemps, aux tempêtes qui se succèdent, puis la réalité que nous vivons présentement avec la crise sanitaire qui se prolonge.

Beaucoup d’influenceurs sont à l’œuvre essayant de propager leurs opinions d’un côté comme de l’autre.

Jésus nous invite à devenir des influenceurs pour le royaume de Dieu.

(Mtt.5:13) Vous êtes le sel de la terre. (Mtt.5:14) Vous êtes la lumière du monde. 

Nous voyons et entendons la détresse des gens qui regardent aux choses terrestres, au matérialisme. Nous qui marchons ici-bas dans ce monde, nous devons devenir des influenceurs spirituels basés sur la Parole de Dieu et sur le Saint-Esprit qui nous anime.

Étant le sel de la terre redonne de la saveur et de la lumière à ce monde qui est en détresse.

Sois un bon influenceur

Pasteur Gilles


La puissance positive du désespoir 

Marc 6:45-51

Aussi difficile que cela puisse être, il nous faut accepter que le désespoir est la meilleure chose qui puisse nous arriver.

Le désespoir est l’endroit où nous arrivons à la fin de nous-mêmes.

Quand vous arrivez à vos limites vous trouvez Dieu.

Dans notre texte, les disciples avaient un ordre du maître (Traversez de l’autre côté).

Ce mot était une déclaration prophétique de leur destinée.

Alors qu’ils se déplacent sur leur parole prophétique, (La tempête se leva).

Si vous projetez faire quelque chose pour Dieu, vous pourriez aussi bien vous préparer à la tempête.

Les gens qui ne font jamais rien pour Dieu n’ont pas à se soucier de la tempête.

Je parle de l’opposition satanique, quand vous commencez à bouger dans votre destinée, Satan vous résiste, et essaye de vous arrêter.

N’importe qui peut servir Dieu quand le soleil brille et que la mer est calme, mais il faut des hommes et des femmes de foi, de courage et d’engagement pour maintenir le cap dans la tempête.

La tempête teste notre niveau d’engagement

La tempête nous aide à voir ce qui est vraiment important et ce qui est l’excédent de bagages.

La tempête secoue et fait lâcher les choses qui ne sont pas liées à l’esprit du Christ.

La tempête fait ressortir votre meilleur et votre pire.

La tempête amène les disciples dans un lieu de désespoir.

Pourquoi doivent-ils atteindre ce lieu de désespoir?

C’est parce que Jésus venait à eux d’une manière différente de celle qu’ils n’avaient jamais vu auparavant et s’ils n’avaient pas été désespéré, ils auraient pu facilement manquer cette nouvelle révélation.

Jésus a attendu jusqu’à ce qu’ils soient épuisés, usés, (En d’autres termes, ils savaient que l’effort de soi était inutile) sans l’aide divine, ils allaient mourir.

C’est incroyable de voir à quel point parfois nous devons avancer comptant sur la grâce de Dieu.

Ils ont vu Jésus marchant sur l’eau, mais la peur va presque les empêcher de le recevoir.

La peur empêche de nombreuses personnes de recevoir de Dieu.

-La peur de l’inconnu

-La peur de ce que les autres pourraient penser ou dire

-La peur de briser une tradition

Mais leur désespoir va les aider à surmonter leur peur.

Leur désespoir est devenu une force positive pour les préparer à cette révélation incroyable et la manifestation de la puissance de Dieu.

Beaucoup aujourd’hui ressentent un désespoir croissant dans leur esprit, vous ne savez pas vers qui vous tourner, rien ne semble fonctionner, vous êtes épuisés.

Je crois que vous êtes sur le point de recevoir une nouvelle révélation qui va vous amener vers une relation plus profonde avec Dieu, plus que vous n’avez jamais connu auparavant, et à votre tour il va y avoir une plus grande manifestation de la puissance de Dieu dans votre vie.

Personne n’aime se sentir faible, ou dans l’échec ou ne sachant pas ce qu’il faut faire, mais parfois nous devons atteindre cet endroit avant que nos oreilles soient grandes ouvertes pour vraiment entendre ce que Dieu dit et nos yeux soient ouverts pour voir comment Dieu va ouvrir le chemin.

Pour tous ceux qui ont lutté avec le sentiment de désespoir, qui avait fait tout ce que vous pouviez faire, vous avez prié, vous avez jeûné, vous avez confessé et il semble que rien n’a changé.

Soyez encouragés, préparez-vous, car de l’autre côté de votre désespoir est un miracle, c’est une plus grande révélation de Jésus que vous n’ayez jamais connu. Le meilleur est devant nous, amen!

Pasteur Jean Ruland

Voix de Victoire du mois de janvier 2022

Mot du pasteur Gilles:

En ce début d’année, permettez-moi de vous encourager à persévérer dans votre démarche personnelle avec le Seigneur, dans la lecture et la méditation de la Parole de Dieu qui est notre guide dans ce sentier étroit qu’est la vie.

(Ps.119:105) Ta parole est une lampe à mes pieds, Et une lumière sur mon sentier. Dans ces temps d’obscurité et d’incertitude que nous passons en tant que chrétiens, nous devons plus que jamais relever la tête gardant le regard sur Jésus notre Sauveur et Maître n’oubliant pas ce qu’Il nous a dit: 

(Lc.21:28) Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche.

En ces temps particuliers, rappelons-nous que l’Église c’est nous et là où nous sommes, là est l’Église.  Peu importe les difficultés et les accalmies que nous réserve cette nouvelle année, nous sommes la lumière du monde et le sel de la terre dans ces temps de ténèbres. Tout comme dans une partie d’échec, Dieu place ses pions sur l’échiquier du temps, sachant exactement le temps où Il s’écrira échec et mat face à son adversaire.

Sur le sentier de cette nouvelle année nous vous souhaitons qu’elle soit remplie de toutes sortes de bénédictions spirituelles qui nous sont réservées dans lieux spirituels. (Eph.1:3)

Bonne et heureuse année et la bénédiction du Seigneur sur chacun de vous

Pasteur Gilles et Louise.


Mot du pasteur Ruland:

Voici, je vais faire une chose nouvelle, sur le point d’arriver: Ne la connaîtrez-vous pas? Je mettrai un chemin dans le désert, Et des fleuves dans la solitude.        Esaïe 43:18-19

Le passé: Peut-être glorieux ou triste, nous rend heureux ou malheureux. Des souvenirs de bonnes expériences ou moins bonnes. La mémoire, une faculté qui oublie dit-on. Pas toujours vraie.

Il y a des choses que nous devrions nous souvenir et d’autres oublier.

Il dit: « Ne laissez pas les souvenirs du passé vous empêcher d’avancer.

Soyez reconnaissant pour les merveilleux souvenirs, mais ne soyez pas un prisonnier du passé, bon ou mauvais.

Il est temps de passer à autre chose. Dieu a dit: Voici, je ferai une chose nouvelle!

Ce partage arrive au bon moment alors que nous entamerons une nouvelle année. Pouvons-nous ressentir une vive émotion pour cette nouvelle année; L’Esprit du Seigneur nous dit: de nous positionner pour la transition.

Je ne prétends pas connaître tout ce que Dieu nous réserve, en tant que corps de Christ ou en tant que pasteur. Mais je comprends que le mot « transition » implique un mouvement.

Permettez-moi d’être encore plus précis: « La transition parle de mouvement, de progrès, d’avancée ». Mille coudées mesurées pour vous et pour moi. Ezé 47

La transition consiste toujours à quitter un endroit pour aller à un autre. Elie ne pouvait pas se rendre à Béthel sans quitter Guilgal.

La même chose est vraie à propos de Jéricho, il ne pourrait pas aller à Jéricho sans quitter Bethel.

Pourquoi la transition est-elle si difficile la plupart du temps? Parce que la plupart du temps le Saint-Esprit ne nous dit pas exactement où nous allons. Il vient témoigner à notre esprit que notre temps dans un certain endroit ou dans certaines conditions ou dans un environnement est sur le point de changer. 

2022, période de transition, nous devons nous positionner pour ce que Dieu nous prépare.

Faisons face à l’avenir sans crainte, sachant qu’il s’agit du voyage de Dieu et que celui qui vous a amené ici est le même qui ouvre la voie vers l’inconnu.

Je crois que c’est la raison pour laquelle Dieu a conduit les enfants d’Israël à travers le désert avec une nuée le jour et une colonne de feu la nuit.

La part de Dieu consistait à ouvrir le chemin par une colonne de nuée ou une colonne de feu. Le rôle du peuple était de rester en position de transition; En d’autres termes, ils devaient vivre chaque minute avec une attitude de disposition à se déplacer lorsque la nuée se déplaçait.

Nous devons avoir une sensibilité à la direction du Saint-Esprit.

Cette nuée et ce feu ne sont plus dans l’arène naturelle visible, physique. Maintenant cette nuée et cette colonne de feu sont en vous.

Le Saint-Esprit nous conduit de l’intérieur, mais il est tout aussi réel et tout aussi valable que la manière dont il a dirigé les enfants d’Israël.

Je crois que ceci est une parole pour le vrai corps de Christ, les sanctifiés, ceux qui se sont séparés de la confusion et de la corruption qui règnent dans notre monde et notre société.

Un changement est en train de se produire et quelque chose de très puissant se prépare, et Dieu nous envoie cette parole pour nous positionner pour cette transition.

Je le sens dans l’esprit comme si c’était une ouverture dans la prochaine dimension qui ne sera pas ouverte longtemps, et nous devons saisir le moment.

Soyez bénis, notre avenir est glorieux, le meilleur est à venir, restons vigilent et à l’écoute pour tous ce que Dieu a pour nous. 

Bonne et heureuse année 2022 en Jésus.

Pasteur Jean Ruland

Voix de Victoire du mois de décembre 2021

Mot du pasteur

(Mtt.1:18) Voici de quelle manière arriva la naissance de Jésus-Christ. Marie, sa mère, ayant été fiancée à Joseph, se trouva enceinte, par la vertu du Saint-Esprit, avant qu’ils eussent habité ensemble.

(Lc.1:35) Le Saint-Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C’est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu.

Noël est à la porte, pour certains ce sera un temps d’arrêt face à ces deux récits de la Parole de Dieu pour d’autres ce sera un temps d’incrédulité et pour d’autres malheureusement un temps de moqueries face à l’œuvre du Saint-Esprit que nous retrouvons dans ces récits de l’évangile (Bonne Nouvelle).

Pour nous, qui croyons que la Parole de Dieu est entièrement vraie, bénissons le Seigneur pour l’œuvre du Saint-Esprit que nous retrouvons depuis les récits de la Genèse jusqu’à l’Apocalypse.

Dès le commencement (Gen.1:1-2) Le Saint-Esprit est en action nous conduisant à la personne de Jésus-Christ dont la venue était annoncé par les prophètes.

(Esa.7:14) C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe, Voici, la jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un fils, Et elle lui donnera le nom d’Emmanuel.

(Esa.9:5) Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, Et la domination reposera sur son épaule; On l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix.

(Mic.5:2) Et toi, Bethléhem Ephrata, Petite entre les milliers de Juda, De toi sortira pour moi Celui qui dominera sur Israël, Et dont l’origine remonte aux temps anciens, Aux jours de l’éternité.

Le Nouveau-Testament nous rapporte que ces prophéties sont arrivées en la personne de Jésus. (Lc.2:10) Et voici, un ange du Seigneur leur apparut, et la gloire du Seigneur resplendit autour d’eux. Ils furent saisis d’une grande frayeur. Mais l’ange leur dit: Ne craignez point; car je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera pour tout le peuple le sujet d’une grande joie: c’est qu’aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur.

De la noirceur à la lumière, de la crainte à une paix qui surpasse toute intelligence voilà l’œuvre du Saint-Esprit manifesté dans la personne de Jésus notre Sauveur.

En ce temps des fêtes que la lumière et la paix que vous avez trouvé en Jésus-Christ se répandent sur vous mais aussi sur tous ceux qui vous entourent.

Soyez bénis en ce temps des fêtes.

Pasteur Gilles et Louise


« Joyeux Noël » ou « Joyeuses fêtes » 

Jean 1:9-13 « Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme. 10 Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l’a point connue. 11 Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont point reçue. 12 Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, 13 lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. » C’est devenu une bataille culturelle annuelle, les entreprises et les dirigeants communautaires lentement tentent de remplacer « Joyeuses fêtes » au lieu de « Joyeux Noël ». Pour l’instant, la plupart des chrétiens gagnent cette bataille … mais je soupçonne que ça va être un combat continu pour le reste de notre vie. Beaucoup de gens, divers politiciens, hommes d’affaires et professeurs, essaient constamment d’éliminer Jésus de la conscience de la nation. Pourquoi? Eh bien, avouons-le, Noël par son nom même porte le nom de Jésus (Noël signifie naissance du Sauveur). Natalis. C’est la naissance du CHRIST. C’est un peu difficile d’enlever Jésus d’un jour férié qui porte son nom, à moins, bien sûr, que vous changiez le nom par joyeuses fêtes … c’est ce que beaucoup de gens essaient de faire. Maintenant, dans l’évangile de Jean chap 1, il est démontré que faire entrer Christ dans « Noël » n’était pas une tâche facile. Regardez encore Jean 1: 10-11 « Il était dans le monde, et bien que le monde ait été fait par lui, le monde ne l’a pas reconnu. Il est venu chez les siens, mais les siens ne l’ont pas reçu. Ils ne l’ont pas reconnu ? Ils ne l’ont pas reçu ? Ouais … et tout a commencé à partir du moment de sa naissance et bien avant. »

Sa conception était un scandale, Marie et Joseph n’était que fiancé, il ne trouva pas de place pour naître convenablement et puis il dû fuir avec ses parents pour ne pas être tué.

Rappelez-vous l’histoire des anges annonçant la venue de Jésus aux bergers? Les bergers sont allés à Bethléem pour vérifier, et Luc 2:20 nous dit : « Les bergers retournèrent, glorifiant et louant Dieu pour toutes les choses qu’ils avaient entendues et vues, qui étaient exactement comme on leur avait dit ». Ils sont allés voir le nouveau-né annoncé par les anges du ciel. Pensez-vous qu’ils ont gardé cela pour eux-mêmes ??? Pas probable. Mais on ne nous dit pas que quelqu’un d’autre ait essayé de se rendre à l’endroit où était né le bébé, c’est à dire à Bethléem. Plus tard, les mages se présentent à Jérusalem à la recherche du Roi nouveau-né. Matthieu 2:3 dit: « Quand le roi Hérode entendit cela, il fut troublé, et toute Jérusalem avec lui. » Des mages venant à des kilomètres de là pour dire au peuple de Jérusalem que le Messie était né … et personne ne s’est soucié d’aller le voir? Que se passe-t-il ici, Eh bien, c’est comme aujourd’hui, les gens AIMENT l’histoire de Jésus dans la crèche … ils ne veulent pas le voir, le connaître. Ils sont occupés. Ils sont distraits. Ils ont des choses plus importantes à faire.

Je veux dire, même pour les chrétiens, il est facile de se laisser prendre dans les pièges de Noël, oubliant de passer du temps aux pieds de Jésus. Si c’est difficile pour nous qui disons aimer Jésus, combien plus pour les gens qui le considèrent comme une ingérence dans leur vie. Maintenant, cela fait partie du problème pour les marchands qui essaient de se concentrer sur la « joyeuses fêtes » plutôt que sur « Noël » (la naissance du Christ).

Peu importe si le monde veut l’ignorer. Il continue simplement à leur dire de toute façon, je suis le centre de Noël. Je suis le Sauveur, je suis venu pour tous les hommes vivant dans les ténèbres, je suis venu pour vous. Il l’a dit aux bergers et les bergers ont été impressionnés et ils l’ont dit aux autres. Dieu a utilisé une étoile pour le dire aux mages et ceux-ci sont assez excités au sujet de ce nouveau roi qu’ils le diront aux autres. Une des plus grandes choses que nous pouvons faire, un des plus grands cadeaux que nous pouvons donner à Jésus en cette saison est de le témoigner.

En fait, Jésus est tellement content de nous quand nous faisons cela qu’il nous dit «… celui qui me confessera devant les hommes, le Fils de l’homme le confessera aussi devant les anges de Dieu» (Luc 12: 8). Jésus est excité quand nous (comme les bergers et les mages) disons aux autres ce que nous avons vu et entendu. Nous devons le faire même si le monde ne le reconnaît pas. Même quand ils ne veulent pas le recevoir.

Pasteur Jean Ruland


FEMMES DE VISION: Garde tes repères!

La définition de repère: Une marque, un signe qui permet de retrouver un remplacement, de signaler un point qui peut être utile, de s’orienter dans l’espace ou de localiser une chose et peut être une trace qui permet d’indiquer une mesure, que ce soit une hauteur, une distance ou une direction.

Cela me fait penser à un repère visuel que l’on voit dans la Bible dans:

Mat 2,9: Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici, l’étoile qu’ils avaient vue en Orient marchait devant eux jusqu’à ce qu’étant arrivée au-dessus du lieu où était le petit-enfant, elle s’arrêta.

Pour les rois mages, l’étoile était le signe, le repère envoyé par Dieu.

Elle donne la direction: Car tu es mon rocher, ma forteresse; Et à cause de ton nom tu me conduiras, tu me dirigeras. (Ps 31, 3)

Elle nous guide: Envoie ta lumière et ta fidélité! Qu’elles me guident, qu’elles me conduisent à ta montagne sainte et à tes demeures! (Ps 43, 3)

Elle délimite la bonne voie à suivre: Les voies de Dieu sont parfaites, la parole de l’Éternel est éprouvée: Il est un bouclier pour tous ceux qui se confient en lui.          (Ps 18, 31)

Elle scintille, elle illumine: et qu’il illumine les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle est l’espérance qui s’attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu’il réserve aux Saints. (Ep 1, 18)

Et surtout elle mène à Jésus lui-même: Mais l’ange leur dit: Ne craignez point; car je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera pour tout le peuple le sujet d’une grande joie. C’est qu’aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur. (Luc 2, 10-11)

Garde tes repères, sois attentives et vigilantes pour suivre la bonne étoile !!!

JE VOUS SOUHAITE UN TRÈS BEAU NOËL

ET UNE BELLE ET HEUREUSE ANNÉE

À CHACUNE DE VOUS. SOYEZ BÉNIS !!!

Geneviève Lebel (responsable du comité de la femme)


Calendrier pour décembre, cliquez ici pour visionner en plus gros

Voix de Victoire du mois de novembre 2021

Mot du pasteur Novembre 2021

Après avoir parlé qu’un des symboles du Saint-Esprit était le vent (Souffle), ce mois-ci nous examinerons un autre symbole, soit l’huile.

Pour bien saisir toute l’ampleur de ce symbole, débutons par ce que Jésus a déclaré dans:

(Luc 4:18)  

L’Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, Pour proclamer aux captifs la délivrance, Et aux aveugles le recouvrement de la vue, Pour renvoyer libres les opprimés, Pour publier une année de grâce du Seigneur. (21) Aujourd’hui cette parole de l’Écriture que vous venez d’entendre, est accomplie.

(Es.11:2)

L’onction d’huile était répandue sur le sacrificateur pour le service. (Lév. 8:12) Sur le roi comme nous le voyons dans 1 Rois 19:16 ainsi que sur le prophète (Elisée).

Il est intéressant de réaliser ce que dit Pierre:

 (1 Pi.2:9) Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière,

L’huile brûlant dans les lampes permettait d’éclairer (Ex.25:6) (Exo.27:20) La nourriture était à base d’huile (Ez.16:13) (1Rois 17:12) L’huile servait aussi pour activer la guérison physique car elle servait d’onguent (Es.1:6), (Jc.5 :14).

Ce que nous devons retenir: L’onction de l’Esprit a pour but l’annonce de la bonne nouvelle avec tous les signes et les prodiges qui s’y rattachent. Que dire de l’onction qui nous accompagne dans notre service à l’œuvre du Seigneur.

Une onction fraîche sur chacun de vous!

Pasteur Gilles


Une visitation du ciel

Il existe de nombreuses façons de provoquer une visite Divine, mais 

Voici trois manières de provoquer une visite Divine:

1. Louange – Actes 16:25-26 

Dans Actes 16:25-26, la Bible déclara: « Et à minuit, Paul et Silas prièrent et chantèrent des louanges à Dieu: les prisonniers les entendirent. Et soudain, il y a eu un grand tremblement de terre, de sorte que les fondements de la prison ont été ébranlées et aussitôt toutes les portes ont été ouvertes et les chaînes de chacun ont été relâchées ». Nous voyons ici comment Paul et Silas ont organisé un concert auquel assistaient non seulement leurs compagnons de captivité, mais également le père, le Fils et le Saint-Esprit. Une des choses qui provoque une intervention rapide par la main de Dieu est la louange. Avez-vous besoin d’une intervention rapide du Tout-Puissant dans vos propres affaires aujourd’hui, alors vous devez apprendre à louer. 

2. Prière et jeûne – Dans 10:1 à 12, Actes 2:1-4 

En lisant le livre de Daniel 10:2-3, la Bible écrit: À cette époque, Daniel était dans le jeûne pendant trois semaines complètes. Je ne mangeais pas de pain, ni viande ni vin dans la bouche, et je ne me suis pas du tout oint jusqu’à ce que trois semaines entières soient accomplies. En lisant le verset 1-10, nous voyons comment Daniel a attiré une visite angélique par la prière et le jeûne. Dieu répond plus vite lorsque nous ajoutons le jeûne à nos prières. Le jeûne peut être considéré comme un sacrifice qui attire la présence divine de Dieu. 

3. Marcher dans la sainteté et la pureté – Héb. 12:14, Matthieu 5:8 

Le livre de Héb. 12:14 dit: Recherchez la paix avec tous les hommes et la sainteté sans laquelle personne ne verra le Seigneur; et Matt 5:8 ajouta: « Heureux les coeurs purs, ils verront Dieu ». Dieu ne peut être vu que lorsque nos cœurs sont purs et que nos mains sont propres (Ps. 24:3-4). La sainteté est simplement de vivre pieusement. – Être en règle avec Dieu. La sainteté est l’attribut de Dieu, donc être saint signifie vivre divinement. Pour cette raison, pour provoquer une visitation divine, nous devons vivre saint. LA FOI Selon Héb. 11, la foi était déjà présente dans l’expérience de nombreuses personnes de l’Ancien Testament en tant qu’élément clé de leur vie spirituelle. Dans ce chapitre, les différents héros de l’Ancien Testament (Abel, Enoch, Noé, Abraham, Sara, Isaac, Jacob, Joseph et Moïse) sont décrits comme vivant par la foi. En outre, l’Ancien Testament lui-même fait la même remarque. Abraham  » a cru au Seigneur  » (Gen. 15:6); les Israélites  » ont cru  » (Ex 4:31; 14:31); et le prophète Habakuk a enseigné que  » le juste vivra selon sa foi  » (Hab. 2:4). Paul a déclaré:  » Je sais en qui j’ai cru et je suis persuadé qu’il est capable de garder mon dépôt jusqu’à ce jour  » (2 Tim 1:12). La foi nous rend confiants que ce que Dieu a promis, il est capable de le réaliser et nous fait croire aux témoignages sur Dieu. Enfin, la foi fait partie de la vie chrétienne du début à la fin. C’est l’instrument par lequel nous recevons la visitation divine. La foi est l’une des clés importantes pour déverrouiller les réalités surnaturelles. Si nous devons accéder aux réalités surnaturelles, il doit y avoir un exercice de foi violente.

En conclusion, alors que nous souhaitons la manifestation de Dieu, c’est le moment de déclarer hardiment la seigneurie de Jésus, notre Roi, notre Sauveur et notre Seigneur. C’est le moment de prier pour la visitation spéciale de Dieu. C’est le moment de vivre saint et le temps d’exercer une foi violente. Si nous faisons cela, Dieu lui-même visitera la terre pour nous cette saison. Rappelez-vous, Jésus revient bientôt, restez prêt et aidez les autres à être prêt aussi.

Pasteur Jean Ruland


La dernière promesse de la Bible

La dernière promesse de la Bible est : Oui, je viens bientôt.  (Apo. 22.20)

Au verset 7 du même chapitre dans la parole vivante, il est écrit : Attention! Mon retour est proche.  Je suis déjà en chemin.  Heureux celui qui prend à cœur les leçons de ce livre prophétique et les met en pratique; sa joie ne passera jamais.

Le Seigneur Jésus vient bientôt, Il va revenir d’abord chercher son église, c.-à-d. les heureux croyants qui se seront laissé avertir par ce livre prophétique qui annoncent les signes de son retour.

Nous vivons dans un monde de plus en plus désaxé moralement.  Les grandes nations sont sur endettés et en chemin vers la faillite. Nous vivons dans un monde ou les valeurs judéo-chrétiennes ne sont plus acceptées et condamnées.  La persécution vers les chrétiens augmente de plus en plus.  Le chemin de l’antéchrist se dessine comme annoncé par les prophéties.

Certes, l’avenir est sombre pour les incroyants.  Et les croyants n’attendent pas l’amélioration de ce monde voué à la destruction par le décret de Dieu à cause du péché.

Nous vivons dans un monde troublé.  Mais le Seigneur Jésus nous a dit : Que votre cœur ne se trouble point. Croyez en Dieu … Je vais vous préparer une place… je reviendrai… (Jn 14.1-3).

Que doivent être notre conduite dans ces temps de la fin, lisons 2 Pi 3.11…

Puisque donc toutes ces choses doivent se dissoudre, quelles ne doivent pas être la sainteté de votre conduite et votre piété, tandis que vous attendez et hâtez l’avènement du jour de Dieu, à cause duquel les cieux enflammés se dissoudront et les éléments embrasés se fondront! Mais nous attendons, selon sa promesse, de nouveaux cieux et une nouvelle terre, où la justice habitera. C’est pourquoi, bien-aimés, en attendant ces choses, appliquez-vous à être trouvés par lui sans tache et irrépréhensibles dans la paix.

Veillons et gardons les promesses de son retour dans nos cœurs, car Jésus-Christ est notre espérance.

Votre frère Christian Viau

Calendrier pour novembre, cliquez ici

Voix de Victoire du mois de septembre 2021

Mot du pasteur Septembre 2021

Pr.22 :6 Instruis l’enfant selon la voie qu’il doit suivre ; Et quand il sera vieux, il ne s’en détournera pas.

Nous savons tous que la première responsabilité d’instruire nos enfants dans les voies du Seigneur est celle des parents. Il faut toujours se rappeler que les temps ont changé et que nos enfants, dès leur bas âge, sont confrontés avec le monde et tout ce qu’il contient (dès la garderie).

Nos enfants et petits enfants sont comme des éponges et tout ce qu’ils entendent et voient les influencent sur leur futur fonctionnement.

La nécessité de vivre le Prov. 22:6 dans toute sa dimension ainsi qu’Eph.6 :4 (mais élevez-les en les corrigeant et en les instruisant selon le Seigneur) est le moyen (surnaturel) que Dieu nous donne comme protection pour nos enfants afin qu’ils soient en mesure de vivre dans une société qui est à la dérive; une société sans frein, sans valeur, emportée dans une dimension de fausse liberté là où le bien est appelé mal et le mal appelé bien comme nous le dit la Parole de Dieu (Es.5 :20 )

Parents et grands parents; vos enfants ont besoin vous entendre parler de la Parole de Dieu et de la vivre. Ce sera pour eux le plus grand cadeau à leur donner. Mais qu’en est-il de l’Église, a-t-elle une responsabilité envers les enfants?

La réponse est OUI. C’est pour cette raison que nous vous apportons le besoin de l’éducation chrétienne: notre besoin de moniteurs. Il est vrai qu’au premier abord pour certains (es) cette tâche semble peut-être de second ordre mais tel n’est pas le cas. Le moniteur a une grande portée dans la vie des enfants même lorsqu’ils partent de l’église. Ils se souviennent toujours de leurs moniteurs, ceux qui ont pris du temps avec eux.

Dans une société où nous parlons des influenceurs, sachons que nous pouvons être des influenceurs selon le cœur de Dieu.

Merci à Ashley qui est responsable de l’éducation chrétienne, pour son travail colossal, ainsi qu’à tous nos moniteurs. Merci pour Stéphanie qui est en charge de la garderie ainsi qu’à tous ses aides. Nous avons besoin de renfort, joins-toi à l’équipe. Demande à Ashley et Stéphanie pour des renseignements, une nouvelle saison est devant nous, relevons le défi.

Dieu vous bénisse,
Pasteur Gilles


Que signifie chercher d’abord le royaume de Dieu?

Ce que le monde recherche de plus en plus aujourd’hui, c’est la réussite, le pouvoir, l’argent, les biens matériels, la luxure, la volupté, le plaisir plus que Dieu.

Mais, sommes-nous de bons intendants des biens que Dieu nous confie ?

Depuis quelques années, j’entends beaucoup d’enseignements sur la prospérité financière pour les enfants de Dieu. Même s’il est vrai que Dieu veut nous voir prospère, je crois cependant que l’ennemi de nos âmes veut détourner nos yeux et nos cœurs de ce qui est essentiel.

Un enseignant de la Bible que j’aime beaucoup dit à ce sujet : depuis que ces enseignements sont en vogue dans l’église, la puissance du Saint-Esprit a diminué. Recherchons-nous la puissance financière seulement ou la Puissance du St-Esprit ?

Aussi, il y a la pensée que Dieu va donner sans compter. Dieu va nous donner, oui, mais ma réflexion est la suivante : « Dieu gaspille-t-il ses biens ? Va-t-il nous donner alors que nos cœurs se trouvent dans les biens matériels ? » Souvenons-nous que l’amour de l’argent est la racine de tous les maux. 

J’ai entendu des personnes déclarer : « La foi, ce n’est pas de demander à Dieu ce dont vous avez besoin. C’est de lui demander ce que vous rêvez d’avoir. Ce que vous pouvez rêver, vous pouvez l’obtenir. » Il vous suffit de visualiser la chose et vous l’obtenez (doctrine de la visualisation).

La foi que ces hommes prêchent est une foi terrestre, matérialiste, enracinée dans les choses de ce monde. Elle encourage les croyants à une prière qui dit : « Seigneur, bénis-moi, rends-moi prospère, donne-moi. » Tout cela souvent dans un but égoïste. Et ainsi, les besoins d’un monde perdu ne sont plus considérés.

Ce n’est pas le type de foi que Dieu désire que nous ayons. La foi est avoir une intimité avec Lui. Ce que je crois est ceci : toute foi véritable doit naître d’une relation intime avec Jésus, le Roi du Royaume. Si votre foi ne vient pas d’une telle intimité, il ne peut s’agir de la vraie foi devant Dieu.

Nous ne devons pas chercher seulement ses mains qui donnent, mais chercher sa face, sa présence; le chercher lui, intensément. Sinon la foi devient une hérésie.

Dieu lui-même décrit sa relation avec Abraham. Le Nouveau Testament nous dit : « Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice ; et il fut appelé ami de Dieu » (Jacques 2:23).

Quel privilège que de se faire appeler « ami de Dieu » ! Les chrétiens chantent le cantique bien connu : « Quel ami fidèle et tendre nous avons en Jésus-Christ ». Ce passage biblique nous fait puissamment réaliser cette vérité. Que le Dieu de l’univers appelle un homme son ami semble dépasser toute compréhension humaine. Pourtant, cela est arrivé pour Abraham. Cela nous démontre la grande intimité de cet homme avec Dieu.

Nous même n’est-ce pas ainsi que Dieu nous voit? Il ne nous appelle plus des serviteur, mais des amis. Jean 15:14: Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande.

L’intimité engendre non seulement une affection sincère pour le Seigneur et le Royaume de Dieu, mais aussi un détachement croissant pour ce monde.

Plus nous nous approchons de Christ, plus notre désir grandit de vivre en tout temps dans sa présence. Plus encore, nous pouvons voir de plus en plus clairement que Jésus est notre seule véritable fondation.

Abraham n’était pas un mystique vivant dans un brouillard de spiritualité. Cet homme vivait une vie terre à terre, il était fortement impliqué dans les affaires de ce monde. Après tout, il était propriétaire de milliers de têtes de bétail. Il avait suffisamment de serviteurs pour former une petite armée. Abraham devait être un homme fort occupé, assurant la direction de ses serviteurs et s’occupant d’acheter et de vendre ses bœufs, ses moutons et ses chèvres.

Pourtant, malgré toutes ses préoccupations, ses responsabilités et ses occupations administratives, Abraham trouvait le temps de communier avec Dieu. Parce qu’il marchait toujours plus près de l’Éternel, il était de plus en plus insatisfait de ce monde. Abraham était riche, prospère, possédant suffisamment de biens pour le tenir occupé très longtemps, mais rien de ce monde ne pouvait l’éloigner et l’empêcher de soupirer après le pays de Dieu. Chaque jour, il espérait un peu plus être près de cet endroit meilleur.

Je crois que Dieu veut nous faire prospérer à tous les niveaux de notre vie mais, comme le dit l’apôtre Jean : « comme prospère notre âme. »

3 Jean 1:2 : « Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l’état de ton âme. »

Pasteur Jean Ruland

Voix de Victoire du mois d’août 2021

Mot du Pasteur

Au cours de nos dernières capsules hebdomadaires nous avons parlé de ce magnifique joyau qu’est l’amour selon la définition de l’apôtre Paul.

1 Cor.13:4-7

La charité est patiente, elle est pleine de bonté; la charité n’est point envieuse; la charité ne se vante point, elle ne s’enfle point d’orgueil,

5  elle ne fait rien de malhonnête, elle ne cherche point son intérêt, elle ne s’irrite point, elle ne soupçonne point le mal,

6  elle ne se réjouit point de l’injustice, mais elle se réjouit de la vérité;

7  elle excuse tout, elle croit tout, elle espère tout, elle supporte tout.

Ce que nous lisons est de la théorie et sans la pratique ce ne sont que des mots.

N’oublions pas, Dieu permet différentes situations dans nos vies pour que non seulement nous aimions en paroles mais que nous aimions en actions avec tout ce que cela comporte.

Si Jésus nous avait aimé en paroles seulement nous serions tous perdus, mais heureusement Il s’est fait homme, Il s’est humilié jusqu’à la croix, jusqu’à mourir pour moi.

(1Jn.3:18) Petits enfants, n’aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actions et avec vérité. Par là nous connaîtrons que nous sommes de la vérité.

Suis-je prêt à vivre pleinement, car aimer c’est mourir à soi-même pour l’autre.

Jn.13:35 À ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres.

Avec amour

Pasteur Gilles


Comment est ta vie?

Pour chaque individu, croyant ou non, la mort est un rendez-vous avec Dieu.

Pour un chrétien, la mort n’est pas un rendez-vous inattendu avec son Père. Mais une rencontre dont la préparation a débuté à la nouvelle naissance et qui se poursuit depuis lors dans une relation filiale avec son Père Céleste.

Une nouvelle naissance se définie par une réelle relation avec Dieu et se caractérise dans une marche de progrès en progrès dans la sanctification.  

Je vous pose une question: Comment est ta vie? C’est une question que je dois moi-même me poser de façon régulière.  Il est essentiel de faire le point sur notre façon de vivre à la lumière des Écritures. Est-ce que le train-train de la vie nous entraîne dans la routine religieuse qui nous fait abandonner l’essentiel, être à l’écoute du Père. Est-ce que les inquiétudes socio-politiques et économiques étouffent notre foi. Est-ce que les distractions de la vie quotidienne et les loisirs  nous  éloignent de Dieu.

Le prophète Amos (4.32) proclama à la tribu d’Israël: Prépare-toi à la rencontre de ton Dieu. La tribu d’Israël se disant le peuple de Dieu par son élection, vivait dans l’immoralité et l’insouciance. Ils ont méprisé Dieu par leurs façons de vivre. Le prophète Amos leur annonçait que le  jugement attendait la tribu d’Israël s’il n’y avait pas de réelle repentance.

Le prophète encouragea la tribu d’Israël à «Chercher l’Éternel …’» (5.4)  Le mot chercher en hébreu (darash) peut se définir par fréquenter l’Éternel.

Aujourd’hui, il nous invite à le fréquenter car il est la source de Vie. Le prophète Amos termine son exhortation au chapitre 9.11…, a annonçant que l’Éternel désire relever et réparer la maison de David.

Aujourd’hui, le Père désire nous restaurer et réparer les brèches dans tous les aspects de nos vies pour nous préparer à le rencontrer.

Et vous que désirez-vous?

Votre frère Christian Viau


Ouvrir le calendrier en plus gros format ici

Voix de Victoire du mois de juillet 2021

Mot du Pasteur

Matthieu 8:23-27

Il monta dans la barque, et ses disciples le suivirent.

24 Et voici, il s’éleva sur la mer une si grande tempête que la barque était couverte par les flots. Et lui, il dormait.

25 Les disciples s’étant approchés le réveillèrent, et dirent : Seigneur, sauve-nous, nous périssons !

26 Il leur dit : Pourquoi avez-vous peur, gens de peu de foi ? Alors il se leva, menaça les vents et la mer, et il y eut un grand calme.

27 Ces hommes furent saisis d’étonnement : Quel est celui-ci, disaient-ils, à qui obéissent même les vents et la mer ?

Nous connaissons tous ce récit de l’évangile et tout comme les disciples, il nous arrive de faire face à des tempêtes dans notre vie.

Ce texte nous dit une grande tempête (24) Pierre et quelques autres disciples étaient des pêcheurs et probablement qu’ils connaissaient la navigation mais cette tempête leur faisait perdre leurs capacités vu l’ampleur de celle-ci à un tel point que la peur les envahie.

Il peut survenir dans notre vie différentes tempêtes passant d’une brise légère à un vent impétueux, même parfois des ouragans etc.

Ne soyons pas surpris comme les disciples (27). Ces hommes furent saisis d’étonnement, notre Dieu est Fidèle, Il nous accompagne même lorsque les vents soufflent. Rappelle-toi que Jésus était monté dans la barque avec eux sachant qu’Il devra intervenir.

Il te connaît par ton nom, Il sait quelle tempête qui souffle ta vie, mais Il est présent et Il te soutiendra et abaissera cette tempête, garde courage.

Bon courage! Dieu est toujours dans notre barque.

Pasteur Gilles Couture


Le silence de Dieu

La perception est l’impression de percevoir des circonstances par la pensée de façon suggestive.  La perception du silence de Dieu peut nous être perçue que Dieu nous a abandonné ou oublié.  Le psaume 10 de David qui exprime cette perception que Dieu l’avait oublié. Jean-Baptiste, du fond de sa prison avait la perception que Jésus n’était pas le messie.  

La perception d’être oublié peut venir de notre négligence spirituelle ou encore des assauts du diable dans nos pensées. Nonobstant de ce qui précède, ce qui est important de savoir, Notre Père ne nous a pas oublié d’aucune façon.  

‘’Voici, je t’ai gravée sur mes mains ‘’ Esaïe 49,16

Qui de vous n’a pas écrit une note sur la paume de sa main. Le Père l’a fait, pas parce que Dieu a la faculté d’oublier.  Mais pour vous démontrer qu’il est attaché à vous.

Il dit encore :

’’je suis avec vous tous les jours,

jusqu’à la fin du monde’’ Mat. 28.20

‘’…je ne te délaisserai point, et je ne t’abonnerai point’’

 Héb. 13.5

Le Seigneur ne nous a pas élus pour nous abandonner par la suite.  Il nous a prédestinés à un héritage céleste avec Lui dans les cieux et pour l’éternité.

Là où le silence de Dieu se fait entendre, 

se dessine la victoire.

Votre frère, Christian Viau


Calendrier

Lien vers l’image en plus gros